Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1
Cacher / Voir l'abstract

Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Cette édition couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans cette édition cinq chapitres consacrés aux questions suivantes: le secteur télécommunications, les principales sources de divergence dans les tendances de croissance des grandes économies, comment les politiques structurelles influencent les performances du marché du travail et du marché des produits,  les caractéristiques et les tendances récentes des investissements directs étrangers, l’impact de réformes supplémentaires en matière de commerce extérieur et de réglementation sur les investissements directs étrangers et l’intégration économique au sein des pays de l’OCDE.

Cliquez pour accéder: 
Date de publication :
19 juin 2003
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2003-1-fr
 
Chapitre
 

Évolutions dans un certain nombre d'économies non membres de l'OCDE You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Pages :
143–149
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2003-1-34-fr

Cacher / Voir l'abstract

L’activité économique a continué de se redresser dans les pays asiatiques non membres durant la majeure partie de 2002, grâce à une croissance des exportations supérieure à 10 pour cent. L’expansion s’est encore accélérée au cours du deuxième semestre en Chine, mais a ralenti dans les Economies dynamiques d’Asie du fait du regain de faiblesse aux États-Unis et dans les autres pays de l’OCDE. Si les marchés de l’OCDE connaissent une reprise, la croissance dans les Economies dynamiques d’Asie devrait rebondir en 2003, encore que les tensions géopolitiques représentent des risques significatifs à cet égard de même que les problèmes structurels et les répercussions possibles d’une épidémie dans plusieurs économies. La Chine est moins exposée aux risques extérieurs, mais de nouveaux progrès des réformes structurelles pour arriver à une croissance plus équilibrée de l’économie intérieure sont vraisemblablement nécessaires pour que la progression rapide du PIB réel puisse se poursuivre au-delà du court terme.

La croissance économique en Russie et dans les autres nouveaux États indépendants et États de l’Europe du Sud-Est s’est ralentie pour revenir au-dessous de 5 pour cent en 2002. Dans un environnement mondial peu dynamique, cette croissance a été essentiellement induite par une expansion marquée de la demande intérieure, favorisée dans de nombreux pays par de fortes hausses des salaires et des prestations sociales. Elle devrait rester vigoureuse en 2003, aux alentours de 4 à 5 pour cent, aussi bien en Russie que dans les autres pays de la région, mais pourrait se ralentir encore en 2004. Dans certains pays, y compris en Russie, l’expansion plus prononcée enregistrée dans le secteur des produits primaires et des produits manufacturés de base, par rapport aux articles manufacturés plus complexes, pourrait accroître la vulnérabilité future de ces économies face à des chocs extérieurs.

L’Amérique du Sud se redresse lentement après la récession régionale de 2002. La nouvelle administration en place au Brésil a rassuré les marchés en poursuivant des politiques macroéconomiques prudentes et en promettant d’entreprendre de nouvelles réformes structurelles. En Argentine, l’économie réelle montre des signes de reprise, malgré l’impasse politique. Les autres pays de la région connaissent des résultats partagés, la croissance se redressant au Chili, alors que le Venezuela est confronté à une grave récession. Outre le rétablissement de la confiance dans la région, une impulsion de la demande en provenance de l’étranger, notamment des pays de l’OCDE, serait déterminante pour consolider la reprise économique naissante.

Egalement disponible en: Anglais