Études économiques de l'OCDE : République slovaque

Français
Frequency
Every 18 months
ISSN : 
1999-0596 (en ligne)
ISSN : 
1995-3534 (imprimé)
DOI : 
10.1787/19990596
Cacher / Voir l'abstract

Études économiques consacrées périodiquement par l'OCDE à l’économie de la République slovaque. Chaque étude analyse les grands enjeux auxquels le pays fait face. Elle examine les perspectives à court terme et présente des recommandations détaillées à l’intention des décideurs politiques. Des chapitres thématiques analysent des enjeux spécifiques. Les tableaux et graphiques contiennent un large éventail de données statistiques.

Egalement disponible en Anglais
 
Études économiques de l'OCDE : République slovaque 2014

Dernière édition

Études économiques de l'OCDE : République slovaque 2014 You do not have access to this content

Français
Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1014162e.pdf
  • PDF
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/102014162f1.epub
  • ePUB
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-republique-slovaque-2014_eco_surveys-svk-2014-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OECD
14 sep 2015
Pages :
132
ISBN :
9789264243569 (EPUB) ; 9789264207387 (PDF) ;9789264207370(imprimé)
DOI : 
10.1787/eco_surveys-svk-2014-fr

Cacher / Voir l'abstract

L'Étude économique de l'OCDE pour la République slovaque 2014 examine les récents développements économiques, politiques, et les perspectives et jette un regard plus détaillé sur : Reformer le secteur public et stimuler la croissance dans les régions les moins dynamiques.

Egalement disponible en Anglais
loader image

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Statistiques de base de la République slovaque, 2013
  • Résumé

    La croissance dynamique de la Slovaquie a été portée essentiellement par les investissements directs étrangers (IDE) réalisés dans le secteur manufacturier exportateur, surtout dans la partie occidentale du pays ; les parties centrale et orientale sont à la traîne. La dette publique a fortement augmenté depuis la crise mondiale de 2009 et se rapproche maintenant des plafonds fixés par la Constitution. De fait, elle est trop élevée pour permettre aux autorités de laisser jouer les stabilisateurs automatiques. La reprise économique à court terme dépendra de l’amélioration de la confiance dans la zone euro, qui sera indispensable pour financer les investissements dans un contexte de restrictions budgétaires. À long terme, le pays devra engager des réformes structurelles dans le secteur public ainsi que les réformes nécessaires pour rehausser la croissance dans les régions à la traîne.

  • Évaluation et recommandations

    La Slovaquie s’est redressée relativement rapidement après la crise mondiale de 2009 (graphique 1, partie A) et le secteur financier est solide (IMF, 2013a). Le produit intérieur brut (PIB) a dépassé son niveau d’avant la crise, et cet écart est plus marqué en Slovaquie que dans tout autre pays européen ayant connu une récession après la crise financière mondiale. Les forts gains de productivité, associés à la modération des salaires, ont contribué à rétablir la compétitivité en ramenant le taux de change réel à son niveau d’avant la crise (graphique 1, partie B), encore que la croissance des exportations soit encore très tributaire de la situation des secteurs de l’automobile et de l’électronique grand public et que la concurrence exercée par les pays voisins soit devenue beaucoup plus rude (Fidrmuc and Wörgötter, 2013). La création d’emplois est restée faible à la suite de la dévaluation interne, et les taux de chômage demeurent élevés. L’atonie du marché du travail s’est traduite par une croissance peu dynamique du revenu disponible des ménages et de la consommation privée (graphique 1, partie C).

  • Progrès accomplis en matière de réformes structurelles

    Dans la présente annexe sont passées en revue les suites données aux recommandations formulées dans les précédentes Études économiques consacrées à la République slovaque. Elle couvre les réformes relatives aux domaines suivants : le marché du travail, l’enseignement, les marchés de produits, l’efficience du secteur public et le cadre budgétaire. Chaque recommandation est suivie d’une brève note consacrée aux éventuelles mesures prises depuis l’Étude économique de 2012 sur la République slovaque.

  • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Chapitres thématiques

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Réformer le secteur public

      Une amélioration de l’efficience du secteur public peut contribuer à la réalisation de deux objectifs contradictoires : assainir les finances publiques et conserver des marges de manœuvre pour engager des dépenses propices à la croissance. Néanmoins, le secteur public est à la traîne en ce qui concerne le passage à l’administration électronique et aux marchés publics dématérialisés, ne hiérarchise pas suffisamment ses priorités en matière de dépenses, et pâtit de la fragmentation du budget, du manque de coordination entre ministères et de l’image de corruption qu’il renvoie. Le cadre réglementaire pourrait en outre être plus favorable aux entreprises et le système judiciaire plus efficace. Le renforcement de l’efficience du secteur public passe par des réformes de grande ampleur. Le calendrier de ces réformes d’envergure aura une influence importante sur leur efficacité, de sorte que le gouvernement devrait mettre l’accent d’emblée sur la gestion des ressources humaines et l’amélioration des capacités administratives.

    • Stimuler la croissance dans les régions les moins dynamiques

      Les inégalités entre régions slovaques figurent parmi les plus fortes de la zone OCDE et s’accentuent. Ces disparités régionales s’expliquent principalement par la conjonction d’une croissance économique atone et de faibles créations d’emplois dans l’est et le centre du pays et d’une mobilité insuffisante de la main-d’œuvre vers l’ouest, en particulier pour les travailleurs peu qualifiés. En conséquence, une pénurie d’emplois et un manque de capacités technologiques perdurent dans les régions du Centre et de l’Est, parallèlement à des pénuries de qualifications dans la région de Bratislava. Le renforcement de la convergence entre régions passe par une approche pluridimensionnelle, axée sur l’innovation, le marché du travail et les politiques d’éducation. Il importe de compléter le réseau d’infrastructures de transport en Slovaquie à la fois pour supprimer les goulets d’étranglement qui limitent l’expansion économique dans la région de Bratislava, et pour réduire les obstacles à la création d’emplois dans les régions du Centre et de l’Est.

    • Ajouter à ma sélection
 
Visit the OECD web site