Études économiques de l'OCDE : Luxembourg 2006
Cacher / Voir l'abstract

Études économiques de l'OCDE : Luxembourg 2006

L’Étude 2006 de l’OCDE sur l’économie du Luxembourg analyse les défis auxquels ce pays est confronté : ralentissement de la croissance économique, situation des finances publiques, emploi, niveau d’instruction et concurrence sur les marchés de produits. Il apparaît que le Luxembourg a retrouvé ses marques après un ralentissement au début de la décennie et que le secteur des services financiers, qui représente un tiers de l’activité économique, connaît un regain de confiance. Toutefois, on note une dégradation de la situation budgétaire, un affaiblissement du système de retraite et une augmentation du chômage, autant d’aspects susceptibles d’être améliorés par une valorisation plus poussée du capital humain et une concurrence plus vigoureuse sur les marchés de produits.
Cliquez pour accéder: 
Date de publication :
05 jui 2006
DOI :
10.1787/eco_surveys-lux-2006-fr
 
Chapitre
 

Se prémunir contre une croissance économique plus faible dans le long terme You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Pages :
17–47
DOI :
10.1787/eco_surveys-lux-2006-3-fr

Cacher / Voir l'abstract

La croissance économique du Luxembourg est remontée jusqu’aux alentours de son rythme tendanciel ces deux dernières années, après un accès de faiblesse consécutif à l’éclatement de la bulle boursière mondiale. Si le taux de croissance tendancielle estimé demeure élevé au regard des autres pays, il accuse néanmoins un très net ralentissement par rapport aux années 80 et 90, du fait d’une contribution plus réduite du secteur des services financiers. Dans le long terme, cette contribution pourrait faiblir encore, avec la fin de l’ajustement à des facteurs tels que la libéralisation des marchés financiers et les avantages réglementaires et fiscaux qui ont alimenté l’expansion rapide du secteur financier luxembourgeois, de sorte que la croissance tendancielle se rapprochera de la moyenne européenne. De même, la croissance de la production se caractérise par une intensité de main-d’oeuvre de plus en plus élevée.
Egalement disponible en: Anglais