Études économiques de l'OCDE : Japon

Frequency :
Tous les 18 mois
ISSN :
1999-0138 (en ligne)
ISSN :
1995-3070 (imprimé)
DOI :
10.1787/19990138
Cacher / Voir l'abstract

Études économiques consacrées périodiquement par l'OCDE à l’économie du Japon. Chaque étude analyse les grands enjeux auxquels le pays fait face. Elle examine les perspectives à court terme et présente des recommandations détaillées à l’intention des décideurs politiques. Des chapitres thématiques analysent des enjeux spécifiques. Les tableaux et graphiques contiennent un large éventail de données statistiques.

Egalement disponible en: Anglais
 
Études économiques de l'OCDE : Japon 2006

Études économiques de l'OCDE : Japon 2006 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1006132e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-japon-2006_eco_surveys-jpn-2006-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
12 jui 2007
Pages :
220
ISBN :
9789264026988 (PDF) ; 9789264026971 (imprimé)
DOI :
10.1787/eco_surveys-jpn-2006-fr

Cacher / Voir l'abstract

L'édition 2006 de l'Étude économique consacrée périodiquement par l'OCDE au Japon s'ouvre sur une évaluation des performances récentes et des perspectives de l'économie japonaise. Sont ensuite examinés les principaux enjeux de la politique économique de ce pays, à savoir mettre un terme à la déflation et conforter la santé du secteur bancaire, progresser sur la voie de l'assainissement budgétaire, faire face à l'accentuation des inégalités de revenus et de la pauvreté, améliorer le système d'innovation, et créer des conditions plus favorables aux entrées d'investissements directs et de travailleurs étrangers.

Egalement disponible en: Anglais

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1006132ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-japon-2006/evaluation-et-recommandations_eco_surveys-jpn-2006-2-fr
    • LIRE
    Évaluation et recommandations
    Le Japon est finalement sorti de la longue période de stagnation économique qui a suivi l’éclatement de la bulle des prix des actifs du début des années 90. Les facteurs qui avaient pesé sur l’activité – notamment la baisse des prix des actifs et la contraction des prêts bancaires – se sont atténués ou ont disparu, et les restructurations des entreprises pour réduire l’emploi, les capacités et l’endettement, ont pris fin pour l’essentiel. Dans ces conditions, le redressement de l’activité en 2002, induit au départ par l’exportation, a pu se transformer au début de 2005 en une véritable expansion, dont le moteur est la demande intérieure. Cette accélération de l’activité se révélant vigoureuse et durable, certains indicateurs de l’inflation sont devenus positifs au premier trimestre de 2006, et la confiance des entreprises et des ménages atteint maintenant son niveau le plus élevé depuis le début des années 90. Les réformes mises en oeuvre par le gouvernement ont largement contribué à jeter les bases d’une solide croissance, en particulier en renforçant le système bancaire. L’évolution positive de l’investissement des entreprises et de la consommation privée devrait se poursuivre, de sorte que l’expansion actuelle serait la plus longue qu’ait connue le Japon depuis la fin de la guerre, la croissance de la production se situant entre 2 et 3 % en 2006 et en 2007.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1006132ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-japon-2006/poursuivre-sur-la-voie-du-redressement-les-principaux-enjeux-de-la-politique-economique-japonaise_eco_surveys-jpn-2006-3-fr
    • LIRE
    Poursuivre sur la voie du redressement : les principaux enjeux de la politique économique japonaise
    Le Japon a surmonté nombre des obstacles structurels qui avaient entravé sa croissance pendant la décennie consécutive à l’éclatement de la bulle des prix des actifs au début des années 90, ce qui lui a permis d’enregistrer une expansion soutenue tirée par la demande intérieure. Bien que la poursuite de cette croissance économique robuste soit à prévoir jusqu’à fin 2007, le Japon doit régler un certain nombre de problèmes pour entretenir cette expansion à moyen terme. Cinq enjeux essentiels de politique économique sont présentés dans ce chapitre : i) mettre un terme définitif à la déflation dans un nouveau cadre de politique monétaire, ii) assurer l’assainissement budgétaire sur fond d’endettement public élevé et de vieillissement démographique rapide, iii) remédier à l’accentuation de l’inégalité des revenus et de la pauvreté tout en réduisant les dépenses publiques, iv) stimuler la croissance de la productivité en améliorant le système d’innovation, une importance toute particulière devant être accordée au dispositif de recherche-développement (R-D), à la concurrence sur les marchés de produits et au système éducatif, et v) renforcer l’intégration du pays dans l’économie mondiale afin qu’il tire plus pleinement avantage de la mondialisation.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1006132ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-japon-2006/mettre-un-terme-definitif-a-la-deflation-et-conforter-la-sante-du-secteur-bancaire_eco_surveys-jpn-2006-4-fr
    • LIRE
    Mettre un terme définitif à la déflation et conforter la santé du secteur bancaire
    Avec la fin de sa politique d’assouplissement quantitatif, la Banque du Japon a introduit un nouveau régime monétaire dans le cadre duquel la stabilité des prix est entendue comme une inflation de 0 à 2 %. Compte tenu des pressions déflationnistes qui subsistent, la Banque devrait faire preuve de prudence dans ses mesures d’augmentation des taux d’intérêt à court terme et devrait relever la limite inférieure de la cible d’inflation pour réduire le risque de retour ultérieur à la déflation. Il convient en outre d’éviter une ascension rapide des taux longs pour mieux soutenir l’expansion économique. Il est par ailleurs essentiel de maintenir la bonne santé du secteur bancaire. Même si les grandes banques ont réalisé des progrès sensibles, les banques régionales sont restées à la traîne. Un moindre rôle des institutions financières publiques serait bénéfique pour l’ensemble du secteur bancaire. De plus, il est essentiel de mener à son terme la privatisation de la Poste japonaise pour réorienter les flux financiers du secteur public vers le secteur privé.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1006132ec005.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-japon-2006/strategie-d-assainissement-budgetaire_eco_surveys-jpn-2006-5-fr
    • LIRE
    Stratégie d'assainissement budgétaire
    L’endettement brut étant supérieur à 170 % du PIB, il est désormais urgent pour le Japon de réduire son important déficit budgétaire. Les Réformes et Perspectives du gouvernement devraient être modifiées de façon à crédibiliser davantage le processus d’assainissement et à empêcher une hausse de la prime de risque. L’objectif à moyen terme devrait être un excédent du budget primaire suffisant pour stabiliser le ratio d’endettement public au début des années 2010. La grande priorité pour parvenir à cet objectif est de diminuer les dépenses, ce qui sera de plus en plus difficile dans le contexte du vieillissement rapide de la population. Les Réformes et Perspectives devraient fixer un calendrier plus détaillé et plus contraignant de réduction des dépenses, notamment via une nouvelle baisse de l’investissement public. Puisque les compressions de dépenses ne permettront probablement pas d’atteindre l’objectif budgétaire, il faudra dégager des recettes supplémentaires. Pour ce faire, il conviendrait d’élargir l’assiette de l’impôt sur le revenu des personnes physiques et de l’impôt sur les sociétés, et aussi d’augmenter quelque peu l’impôt sur la consommation.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1006132ec006.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-japon-2006/inegalite-des-revenus-pauvrete-et-depenses-sociales_eco_surveys-jpn-2006-6-fr
    • LIRE
    Inégalité des revenus, pauvreté et dépenses sociales
    L’inégalité des revenus et la pauvreté relative parmi la population active ont progressé au Japon jusqu’à des niveaux supérieurs à la moyenne de l’OCDE. Cette évolution s’explique en partie par le dualisme du marché du travail – la proportion croissante de travailleurs non réguliers, qui sont rémunérés sensiblement moins que les travailleurs réguliers – et aussi par d’autres facteurs comme le vieillissement de la population active. Les dépenses sociales en pourcentage du PIB se sont accrues du fait du vieillissement de la population, mais restent inférieures à la moyenne de l’OCDE, alors que le pourcentage de ces dépenses allant aux ménages à bas revenu est faible. L’incidence des dépenses sociales sur l’inégalité et la pauvreté est donc peu marquée, par rapport à ce qu’on observe dans les autres pays de l’OCDE, et insuffisante pour compenser la dégradation du revenu marchand. Les possibilités d’augmentation des dépenses sociales sont limitées par la situation budgétaire et la nécessité de réduire les dépenses. Pour inverser la tendance à l’aggravation de l’inégalité et de la pauvreté, il faudrait plutôt mettre en oeuvre des réformes visant à réduire le dualisme du marché du travail et à mieux cibler les dépenses sociales sur les ménages à faible revenu, en particulier les familles monoparentales.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1006132ec007.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-japon-2006/ameliorer-le-systeme-d-innovation-pour-assurer-une-croissance-economique-durable_eco_surveys-jpn-2006-7-fr
    • LIRE
    Améliorer le système d'innovation pour assurer une croissance économique durable
    Accroître la productivité grâce à l’innovation est l’un des principaux moyens d’améliorer le niveau de vie. Alors que le Japon se classe au troisième rang des pays de l’OCDE pour ce qui est de l’intensité de R-D, les résultats obtenus ne paraissent pas à la hauteur des investissements. Le système d’innovation, qui s’est développé au cours du processus de rattrapage, est orienté dans une large mesure par l’investissement et met l’accent sur les innovations progressives fondées sur des structures d’entreprise et d’emploi fermées et stables. Or, cette approche est moins adaptée à l’environnement mondial actuel, qui favorise la prise de risque et des systèmes plus ouverts fondés sur des liens externes. Pour améliorer le système d’innovation, il importe de mettre en oeuvre une vaste stratégie consistant notamment à réformer les conditions cadres qui régissent les marchés de produits et du travail, afin de renforcer la concurrence et la mobilité, de favoriser les relations internationales en matière de R-D et d’améliorer l’environnement des entreprises innovantes. Il faudrait par ailleurs rendre l’éducation et la recherche publique plus performantes grâce à une concurrence plus intense. Il y aurait lieu également d’accroître l’efficacité de la politique scientifique et technologique en renforçant ses liens avec les politiques économiques générales.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1006132ec008.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-japon-2006/renforcer-l-integration-du-japon-dans-l-economie-mondiale-afin-de-profiter-plus-pleinementde-la-mondialisation_eco_surveys-jpn-2006-8-fr
    • LIRE
    Renforcer l'intégration du Japon dans l'économie mondiale afin de profiter plus pleinementde la mondialisation
    La mondialisation qui s’opère par le biais du commerce international, de l’investissement direct étranger (IDE) et des flux internationaux de ressources humaines est un moteur essentiel de la croissance économique. Cependant, le Japon est un cas à part parmi les pays de l’OCDE, se classant au dernier rang du point de vue de la pénétration des importations, de la part de l’IDE dans le PIB et de la proportion de travailleurs étrangers dans l’emploi, autant d’héritages des politiques menées au cours de son développement après la guerre. Des réformes aideraient le Japon à mieux exploiter les ressources que constituent les biens, les services, les capitaux, la technologie et la main-d’oeuvre de provenance étrangère. Compte tenu des liens étroits entre les flux d’échanges, d’investissements et de main-d’oeuvre, il importe d’adopter une approche globale consistant à i) réduire les obstacles à l’IDE et aux importations, en particulier dans l’agriculture, par le biais de négociations commerciales multilatérales et d’accords commerciaux régionaux, ii) assouplir la réglementation des marchés de produits, notamment dans le secteur des services, iii) ouvrir complètement le marché des fusions-acquisitions aux entreprises étrangères; et iv) alléger les contrôles pour l’entrée de travailleurs étrangers, notamment dans les métiers non techniques.
  • Ajouter à ma sélection