Études économiques de l'OCDE : Finlande

Frequency :
Tous les 18 mois
ISSN :
1999-0553 (en ligne)
ISSN :
1995-3496 (imprimé)
DOI :
10.1787/19990553
Cacher / Voir l'abstract

Études économiques consacrées périodiquement par l'OCDE à l’économie de la Finlande. Chaque étude analyse les grands enjeux auxquels le pays fait face. Elle examine les perspectives à court terme et présente des recommandations détaillées à l’intention des décideurs politiques. Des chapitres thématiques analysent des enjeux spécifiques. Les tableaux et graphiques contiennent un large éventail de données statistiques.

Egalement disponible en: Anglais
 
Études économiques de l'OCDE : Finlande 2012

Dernière édition

Études économiques de l'OCDE : Finlande 2012 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012042e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-finlande-2012_eco_surveys-fin-2012-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
14 nov 2012
Pages :
122
ISBN :
9789264129375 (PDF) ; 9789264129368 (imprimé)
DOI :
10.1787/eco_surveys-fin-2012-fr

Cacher / Voir l'abstract

L'Étude économique de l'OCDE : Finlande 2012 examine les développements économiques récents, la politique et les perspectives de ce pays ; comment relancer la croissance économique. Ce rapport fournit une analyse détaillée du système de santé de la Finlande.

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012042ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-finlande-2012/statistiques-de-base-de-la-finlande-2010_eco_surveys-fin-2012-1-fr
    • LIRE
    Statistiques de base de la Finlande (2010)

    Cette Étude est publiée sous la responsabilité du Comité d’examen des situations économiques et des problèmes de développement (EDR), qui est chargé de l’examen de la situation économique des pays membres.La situation et les politiques économiques de la Finlande ont été évaluées par le Comité le 12 décembre 2011. Le projet de rapport a ensuite été révisé à la lumière des débats et définitivement approuvé par le Comité plénier le 6 janvier 2012.Le projet de rapport du Secrétariat a été établi pour le Comité par Henrik Braconier, Christophe André, avec des contributions de Dilyana Dimova et Sarah Flèche, sous la direction de Piritta Sorsa. Jérôme Brézillon, Isabelle Duong et Clara Garcia ont apporté une aide à la recherche.L’Étude précédente de la Finlande a été publiée en avril 2010.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012042ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-finlande-2012/resume_eco_surveys-fin-2012-2-fr
    • LIRE
    Résumé

    Les perspectives de l’économie mondiale s’assombrissent et pèsent sur la croissance en Finlande. L’économie finlandaise ne s’est toujours pas rétablie de la forte récession de 2008-09, et le PIB reste inférieur d’environ 3 % à son niveau à la mi-2008. Le chômage pourrait repartir à la hausse. Les responsables publics devraient atténuer les conséquences de ce retournement en renforçant les politiques actives du marché du travail. Toutefois, la détérioration de l’économie mondiale pourrait être encore plus grave. Les risques liés à la crise de la dette souveraine dans la zone euro et à la mauvaise santé du secteur bancaire dans de nombreux pays sont considérables.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012042ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-finlande-2012/evaluation-et-recommandations_eco_surveys-fin-2012-3-fr
    • LIRE
    Évaluation et recommandations

    L’économie mondiale subit un ralentissement brutal qui n’épargne pas la Finlande. Au cours de la récession de 2008-09, l’économie finlandaise s’est contractée de 10 % entre le pic et le creux, même si une demande intérieure relativement résiliente, une politique budgétaire prudente et un secteur financier sain ont permis d’amortir le choc (). Néanmoins, les exportations se sont effondrées et ne se sont toujours pas redressées, reflétant de mauvais résultats à l’exportation comparativement aux pays voisins de l’OCDE depuis 2008 (). Le PIB reste inférieur d’environ 3 % à son niveau à la mi-2008 (). Le chômage, qui a culminé à 9 % début 2010, n’a que légèrement reflué ; il pourrait bien repartir à la hausse.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012042ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-finlande-2012/relancer-le-moteur-de-la-croissance_eco_surveys-fin-2012-4-fr
    • LIRE
    Relancer le moteur de la croissance

    La remarquable croissance de la productivité enregistrée ces dernières décennies s’est ralentie depuis 2007, du fait de la récession de 2008-09 mais aussi des médiocres résultats obtenus dans des secteurs essentiels, comme celui des technologies de l’information et de la communication. Les réformes visant à renforcer la croissance à long terme de la productivité doivent se poursuivre. Les dispositifs actuels d’aide à la R-D pour des projets spécifiques et de subventions aux entreprises paraissent inefficaces et devraient être revus à la baisse, et les autres mesures de soutien devraient être ciblées sur les externalités en termes de création d’emplois hautement productifs et de retombées de la R-D. Un crédit d’impôt au titre de la R-D pourrait offrir davantage de flexibilité, d’équité et d’efficience que le soutien ciblé existant. Il faudrait simplifier l’imposition du capital afin de renforcer les incitations à l’entrepreneuriat et la croissance. Les performances du système d’enseignement supérieur pourraient être améliorées en allouant à la R-D des ressources financières et d’enseignement sur des critères qualitatifs plutôt que sous forme globale. Pour rehausser les performances en matière de productivité, des secteurs tels que les soins de santé, les industries de réseau et le commerce de détail pourraient être davantage ouverts à la concurrenceen réduisant la place prépondérante du secteur public dans leur prestation de services et en assouplissant les restrictions d’urbanisme.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012042ec005.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-finlande-2012/renforcer-l-efficacite-et-reduire-les-inegalites-dans-le-domaine-de-la-sante_eco_surveys-fin-2012-5-fr
    • LIRE
    Renforcer l'efficacité et réduire les inégalités dans le domaine de la santé

    Le système de santé finlandais garantit une couverture universelle pour une grande diversité de services et recueille un niveau élevé de satisfaction auprès du public. Néanmoins, ses résultats sont mitigés : le taux de mortalité infantile est faible, l’espérance de vie des femmes est élevée mais celle des hommes est inférieure à la moyenne de l’OCDE, les inégalités de santé sont importantes parmi les catégories socio-économiques et les régions, et l’efficacité des services de santé a récemment diminué. Le vieillissement rapide de la population, une technologie médicale coûteuse et les exigences croissantes des patients mettront les ressources à rude épreuve. Par conséquent, des réformes visant à renforcer l’efficacité de la santé sont essentielles pour continuer à dispenser de manière économiquement viable des soins de qualité élevée, et pour réduire les inégalités en matière de santé. Alors que la fragmentation de la prestation des soins de santé est une source majeure d’inefficiences, la restructuration programmée des communes et des services devrait permettre d’améliorer l’efficacité et la qualité des soins, à condition qu’il y ait assez de communes qui fusionnent afin de d’atteindre une taille suffisante. Les réformes annoncées en matière de prestation de services devraientaméliorer l’équilibre entre les soins primaires et les soins spécialisés. D’autres mesures visant à élargir le choix et l’information pour les usagers et à renforcer la prévention et la promotion de la santé seront nécessaires pour optimiser les résultats du système.

  • Ajouter à ma sélection