Études économiques de l'OCDE : États-Unis

Frequency :
Tous les 18 mois
ISSN :
1999-0111 (en ligne)
ISSN :
1995-3054 (imprimé)
DOI :
10.1787/19990111
Cacher / Voir l'abstract

Études économiques consacrées périodiquement par l'OCDE à l’économie des États-Unis. Chaque étude analyse les grands enjeux auxquels le pays fait face. Elle examine les perspectives à court terme et présente des recommandations détaillées à l’intention des décideurs politiques. Des chapitres thématiques analysent des enjeux spécifiques. Les tableaux et graphiques contiennent un large éventail de données statistiques.

Egalement disponible en: Anglais
 
Études économiques de l'OCDE : États-Unis 2004

Études économiques de l'OCDE : États-Unis 2004 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
03 sep 2004
Pages :
232
ISBN :
9789264015814 (PDF) ; 9789264015791 (imprimé)
DOI :
10.1787/eco_surveys-usa-2004-fr

Cacher / Voir l'abstract

Dans cet examen 2004 de l’économie des États-Unis, l’OCDE examine les principaux défis que devront relever les États-Unis pour soutenir leur croissance économique. L’analyse porte en particulier sur les stratégies visant la soutenabilité budgétaire et la discipline fiscale, le maintien de la stabilité des prix, et la restauration de la confiance dans les marchés financiers. Dans cette édition, un dossier spécial est consacré à la concurrence sur les marchés de produits et à la performance économique.

Egalement disponible en: Anglais

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les abstracts Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder:  Évaluation et recommandations
    Depuis le début des années 80, l’économie des États- Unis obtient des résultats très satisfaisants. Pendant toute cette période, la croissance du PIB réel a été lors l’une des plus fortes des pays du G7, et bien supérieure à la moyenne de la zone de l’OCDE. Les revenus réels par habitant restent nettement plus élevés que dans la quasi-totalité des autres pays membres. Les gains de productivité se sont sensiblement accélérés pendant la seconde moitié des années 90, et ce mouvement s’est encore accentué ces derniers temps. Après une période de croissance ralentie et d’actions massives de relance, l’économie connaît désormais depuis près d’un an une vive expansion, affichant un ...
  • Cliquez pour accéder:  Préserver le dynamisme de la croissance et la cohésion sociale
    Après un démarrage très timide, la reprise de l’activité au sortir de la récession de 2001 s’est finalement accélérée au printemps 2003. Jusqu’alors, le retour de la croissance s’était fait de manière très inégale, le PIB n’augmentant que de 2.1 pour cent sur l’année se terminant au premier trimestre 2003 malgré de très vigoureuses mesures monétaires et budgétaires de relance. Au cours de cette période, la croissance est restée uniquement tirée par les dépenses des ménages et du secteur public (tableau 1.1). L’investissement fixe réel des entreprises s’est ...
  • Cliquez pour accéder:  Viabilité des finances publiques et discipline budgétaire
    Ces trois dernières années, les soldes effectifs et estimés du budget fédéral se sont détériorés de façon plus prononcée que prévu. Globalement, la dégradation du budget fédéral observée jusqu’ici s’explique par une moindre croissance économique pendant la plus grande partie de la période considérée, par des réductions substantielles des impôts sur le revenu des personnes physiques et d’autres mesures ayant eu pour effet de réduire les recettes, ainsi que par une nette accélération des dépenses, notamment au titre de la défense et de la sécurité nationale. La perspective de la persistance d’importants déficits du budget unifié pendant le reste de la décennie est particulièrement préoccupante car c’est justement vers la fin de celle-ci que les générations du baby-boom vont commencer à prendre leur retraite, accentuant fortement les pressions sur les finances ...
  • Cliquez pour accéder:  Maintenir la stabilité des prix
    Au cours de la période qui s’est écoulée depuis la fin de l’année 2001, la politique monétaire est demeurée accommodante, le taux des fonds fédéraux en termes réels restant contenu dans une étroite fourchette de part et d’autre de la valeur zéro. Néanmoins, la reprise ne s’est accélérée que vers le milieu de 2003. Plus tôt dans l’année, la croissance du PIB s’essoufflant et les indicateurs de l’inflation sous-jacente poursuivant leur décélération, la Réserve fédérale courait le risque de voir l’inflation se muer en déflation et sa latitude d’action monétaire classique se restreindre fortement. Ce risque est désormais très réduit en raison ...
  • Cliquez pour accéder:  Améliorer la confiance sur les marchés financiers
    Ces dernières années, on a constaté une perte de confiance dans les marchés de capitaux due à plusieurs événements, comme l’éclatement de la bulle boursière et les incertitudes géopolitiques. Cependant, les scandales concernant le gouvernement d’entreprise et les pratiques comptables ont également joué un rôle et pourraient en partie expliquer le rythme inégal de la reprise depuis la récession de 2001 (Ferguson, 2003b). Poursuivre les réformes dans ce domaine en mettant l’accent sur la transparence et la responsabilité permettrait de renforcer la confiance, et de contribuer de ce fait à soutenir la forte croissance économique et à rendre moins fragile le processus d’ajustement externe. Compte tenu de ...
  • Cliquez pour accéder:  Concurrence sur les marchés de produits et performance économique
    Ces dernières décennies, l’état de la concurrence sur les marchés de produits aux États-Unis a considérablement évolué, sous l’effet de plusieurs tendances concomitantes. La politique antitrust a délaissé l’application stricte de mesures visant la concentration des marchés, conçues pour établir un lien général entre la structure d’une industrie et sa conduite et ses performances, pour adopter une démarche plus nuancée fondée sur une analyse de l’organisation industrielle moderne. Des actions de réforme de la réglementation se sont amorcées dans un large éventail de secteurs durant les années 70 et accélérées au cours des années 80, entraînant une déréglementation (partielle) dans de nombreuses branches et un recours accru aux mécanismes concurrentiels pour améliorer l’efficience. En vue de stimuler les incitations à l’innovation, les droits de propriété ...
  • Ajouter à ma sélection