Études économiques de l'OCDE : Corée

Frequency :
Tous les 18 mois
ISSN :
1999-0715 (en ligne)
ISSN :
1995-3658 (imprimé)
DOI :
10.1787/19990715
Cacher / Voir l'abstract

Études économiques consacrées périodiquement par l'OCDE à l’économie de la Corée. Chaque étude analyse les grands enjeux auxquels le pays fait face. Elle examine les perspectives à court terme et présente des recommandations détaillées à l’intention des décideurs politiques. Des chapitres thématiques analysent des enjeux spécifiques. Les tableaux et graphiques contiennent un large éventail de données statistiques.

Egalement disponible en: Anglais
 
Études économiques de l'OCDE : Corée 2012

Dernière édition

Études économiques de l'OCDE : Corée 2012 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012102e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-coree-2012_eco_surveys-kor-2012-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
03 fév 2014
Pages :
166
ISBN :
9789264129689 (PDF) ; 9789264129672 (imprimé)
DOI :
10.1787/eco_surveys-kor-2012-fr

Cacher / Voir l'abstract

L'Étude économique de l'OCDE pour la Corée 2012 examine les récents développements économiques, politiques, et les perspectives et jette un regard plus détaillé sur la convergence vers les pays les plus riches et promouvoir la cohésion sociale.

Egalement disponible en: Anglais

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012102ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-coree-2012/statistiques-de-base-de-la-coree_eco_surveys-kor-2012-1-fr
    • LIRE
    Statistiques de base de la Corée

    Cette Étude est publiée sous la responsabilité du Comité d’examen des situations économiques et des problèmes de développement (Comité EDR), qui est chargé de l’examen de la situation des pays membres.La situation économique et les politiques de la Corée ont été évaluées par le Comité le 7 mars 2012. Le projet de rapport a ensuite été révisé à la lumière de la discussion et finalement approuvé par le Comité plénier le 20 mars 2012.Le projet de rapport du Secrétariat a été établi pour le Comité par Randall S. Jones, Satoshi Urasawa et Byungseo Yoo sous la direction de Vincent Koen. Les recherches ont été assurées par Lutécia Daniel.L’Étude précédente de la Corée a été publiée en juin 2010.Les dernières informations ainsi que les Études précédentes et les compléments d’information sur l’élaboration des études sont maintenant disponibles sur le site www.oecd.org/eco/surveys.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012102ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-coree-2012/resume_eco_surveys-kor-2012-2-fr
    • LIRE
    Résumé

    Malgré le récent ralentissement des échanges mondiaux, la Corée devrait maintenir une croissance de l’ordre de 3½ pour cent durant l’année 2012. Compte tenu des pressions qui vont être exercées sur les dépenses, la politique budgétaire devrait viser un budget équilibré (hors excédent de la sécurité sociale). Toutefois, dans l’éventualité d’un grave repli de l’activité économique mondiale, la Corée dispose d’une marge de relance budgétaire, que lui confère la solidité de sa position budgétaire, ou d’assouplissement de sa politique monétaire. Pour l’avenir, la Corée est confrontée à terme à un double défi :

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012102ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-coree-2012/evaluation-et-recommandations_eco_surveys-kor-2012-3-fr
    • LIRE
    Évaluation et recommandations

    La Corée, dont la reprise après la crise mondiale de 2008 a été plus rapide et plus vigoureuse que dans la plupart des autres pays de l’OCDE (), connaît un faible chômage et un endettement public minime. La croissance a marqué le pas fin 2011, sous l’effet de la détérioration de l’économie mondiale, mais devrait s’établir aux alentours de 3½ pour cent en 2012 grâce notamment au maintien du dynamisme de la Chine.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012102ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-coree-2012/poursuivre-la-convergence-vers-les-pays-les-plus-riches_eco_surveys-kor-2012-4-fr
    • LIRE
    Poursuivre la convergence vers les pays les plus riches

    Si la Corée connaît toujours l’une des croissances les plus dynamiques de la zone OCDE, son taux de croissance potentiel par habitant devrait ralentir pour passer de 4 % environ d’ici à 2020 à 2¼ pour cent entre 2030 et 2040. Pour soutenir la croissance de la production, les autorités coréennes doivent prendre des mesures pour compenser les effets du vieillissement rapide de la population, en renforçant l’apport de travail des catégories de population sous-utilisées. Il convient notamment de renforcer le taux d’activité des femmes, en leur assurant des conditions d’emploi permettant de mieux concilier vie professionnelle et vie privée et en améliorant l’offre de services de garde de qualité et à moindre coût. Pour ce faire, les autorités devraient plus particulièrement relever les subventions sur les droits de scolarité et améliorer la qualité des centres de garde privés. Une plus grande flexibilité des systèmes d’emploi et de rémunération permettrait aux travailleurs âgés de poursuivre leur activité professionnelle. Quant aux jeunes, l’amélioration de la formation professionnelle dans le secondaire et le supérieur contribuerait à résoudre le problème de l’inadéquation entre l’offre et la demande de compétences et de la survalorisation de l’enseignement supérieur. En offrant un enseignement de meilleure qualité à tous les niveaux, la Corée contribuerait à améliorer la productivité,y compris dans le secteur tertiaire. Le renforcement de la concurrence offre également une piste pour combler l’écart de productivité important entre le secteur des services et le secteur manufacturier.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012102ec005.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-coree-2012/concretiser-le-projet-d-une-croissance-verte-et-sobre-en-carbone_eco_surveys-kor-2012-5-fr
    • LIRE
    Concrétiser le projet d'une « croissance verte et sobre en carbone »

    La Corée, qui affiche le plus fort taux d’accroissement des émissions de gaz à effet de serre de la zone OCDE depuis 1990, a adopté en 2009 une ambitieuse Stratégie de croissance verte. L’objectif est de réduire de 30 % ces émissions d’ici à 2020 par rapport au scénario « au fil de l’eau », ce qui équivaut à une baisse de 4 % par rapport à leur niveau de 2005. La Stratégie institue également un Plan quinquennal qui prévoit des dépenses publiques correspondant à 2 % du PIB par an pour promouvoir la croissance verte. La Corée envisage d’affecter un prix au carbone, moyennant l’instauration d’un système de plafonnement et d’échange de permis d’émission. Une telle stratégie, conjuguée à l’application d’une taxe carbone dans les secteurs non concernés par ce système, est nécessaire pour abaisser les émissions de manière efficace et économe et stimuler l’innovation dans les technologies vertes. En outre, chaque secteur devrait se voir appliquer le même prix de l’électricité, fondé sur les coûts de production, afin de promouvoir une utilisation rationnelle de l’énergie. Compte tenu des défaillances du marché, les pouvoirs publics ont un rôle à jouer dans la R-D verte, notamment dans le domaine de la recherche fondamentale, dans la promotion de la finance verte et dans le développementdes énergies renouvelables.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1012102ec006.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-coree-2012/promouvoir-la-cohesion-sociale-en-coree_eco_surveys-kor-2012-6-fr
    • LIRE
    Promouvoir la cohésion sociale en Corée

    La Corée doit s’attacher à inverser le creusement des inégalités tout en soutenant une croissance économique vigoureuse. Des hausses ciblées des dépenses sociales actuellement peu élevées de la Corée sont nécessaires pour combler les lacunes du filet de protection sociale, en particulier pour les personnes âgées. Pour développer la sécurité sociale, il faut combler les lacunes de la couverture, lesquelles résultent en partie du dualisme du marché du travail. Ce dualisme engendre de graves problèmes d’équité, car les travailleurs temporaires perçoivent des salaires nettement inférieurs, occupent des emplois précaires, bénéficient d’une couverture sociale plus limitée et d’un moindre accès à la formation. Il faut adopter une approche globale pour briser le dualisme, notamment en réduisant la protection de l’emploi pour les travailleurs réguliers, en améliorant la couverture sociale pour les travailleurs temporaires et en développant les formations offertes à ces travailleurs. Des réformes de l’éducation sont également requises pour promouvoir une croissance universelle, notamment: i) en améliorant l’accès des enfants issus de milieux pauvres à des services d’éducation et d’accueil des jeunes enfants de qualité; ii) en réduisant le recours aux cours de soutien privés, notamment aux hagwons; et iii) en accordant aux étudiants de l’enseignement supérieur davantage de prêts remboursables en fonction de leurs revenus futurs.

  • Ajouter à ma sélection