Études économiques de l'OCDE

Frequency :
18 fois par an
ISSN :
1684-3428 (en ligne)
ISSN :
0304-3363 (imprimé)
DOI :
10.1787/16843428
Cacher / Voir l'abstract

Études périodiques des économies des pays membres de l’OCDE et d’une sélection d’économies non membres. Les examens des pays membres couvrent généralement un cycle de 18 mois, contrairement aux pays non membres qui sont examinés en accord avec le pays concerné. Un minimum de 18 études est réalisé chaque année.

Chaque numéro présente une analyse complète des évolutions observées dans le pays concerné et consacre des chapitres entiers sur des enjeux économiques clés assortis de recommandations destinées à relever ces défis.

Egalement disponible en: Anglais
 
Études économiques de l'OCDE : Colombie 2013

Études économiques de l'OCDE : Colombie 2013

Évaluation économique You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013012e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-colombie-2013_eco_surveys-col-2013-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
23 août 2013
Pages :
152
ISBN :
9789264182295 (PDF) ; 9789264182288 (imprimé)
DOI :
10.1787/eco_surveys-col-2013-fr

Cacher / Voir l'abstract

Études économiques de l'OCDE : Colombie 2013 examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Ce rapport étudie plus en détail les inégalités, la productivité et la croissance.

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013012ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-colombie-2013/statistiques-de-base-de-la-colombie-2011_eco_surveys-col-2013-1-fr
    • LIRE
    Statistiques de base de la Colombie, 2011

    Cette Étude est publiée sous la responsabilité du Comité d’examen des situations économiques et des problèmes de développement (EDR), qui est chargé de l’examen de la situation des pays.La situation économique et les politiques de la Comité ont été évalués par le Comité le 3 décembre 2012. Le projet de rapport a ensuite été révisé à la lumière de la discussion.Le projet de rapport du Secrétariat a été établi pour le Comité par le Département des affaires économiques (ECO) et par Le Centre du développement (DEV). Les auteurs principaux sont Isabelle Joumard (ECO) et Sebastián Nieto-Parra (DEV), avec des contributions de Juliana Londoño, et Juan Sebastián Robledo, sous la direction de Piritta Sorsa. Chantal Nicq et Valery Dugain ont apporté une aide à la recherche.L’Étude précédente de la Colombie a été publiée en septembre 2010.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013012ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-colombie-2013/resume_eco_surveys-col-2013-2-fr
    • LIRE
    Résumé

    La Colombie est la quatrième plus grande économie d’Amérique latine et ses perspectives de croissance à court terme demeurent dynamiques par rapport à celles des pays de l’OCDE et des autres pays latino-américains. L’amélioration du cadre d’action macroéconomique, les bénéfices tirés de l’envolée des prix des produits de base et l’amélioration des conditions de sécurité sont autant d’éléments qui ont contribué à une croissance économique vigoureuse depuis le début des années 2000. Pour assurer une croissance durable et équitable à moyen terme, les autorités colombiennes doivent relever trois principaux défis : s’adapter au boom des produits de base, stimuler la croissance de la productivité et réduire les inégalités de revenu.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013012ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-colombie-2013/evaluation-et-recommandations_eco_surveys-col-2013-3-fr
    • LIRE
    Évaluation et recommandations

    À l’aune de son produit intérieur brut (PIB) de 2011, la Colombie est la quatrième économie d’Amérique latine et elle est dotée de ressources naturelles abondantes. Des réformes importantes mises en œuvre depuis le début des années 90 se sont traduites par une modernisation de l’économie. Une gestion macroéconomique prudente a permis à la Colombie de résister de manière remarquable à la crise. Plusieurs réformes structurelles ambitieuses sont en cours de préparation, notamment concernant la fiscalité, le marché du travail, les retraites et le secteur de la santé. Ces réformes, conjuguées à l’amélioration de la situation sur le plan de la sécurité, au processus de paix en cours, à la montée en puissance des activités minières et à la vigueur des prix des produits de base, étayent une croissance dynamique.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013012ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-colombie-2013/reduire-les-inegalites-de-revenu_eco_surveys-col-2013-4-fr
    • LIRE
    Réduire les inégalités de revenu

    Les inégalités de revenu se sont atténuées depuis le début des années 2000, mais elles restent extrêmement fortes au regard des moyennes internationales. La dispersion des revenus trouve principalement son origine dans le marché du travail, caractérisé par un taux de chômage encore élevé, un vaste secteur informel et d’amples écarts de salaires révélant un très net avantage pour ceux qui ont fait des études supérieures. Le patrimoine, et par conséquent les revenus du capital, sont également très concentrés. Le système de prélèvements et de prestations n’a guère d’effet correcteur sur les inégalités de revenu. Il est peu développé et dominé par des dispositifs de transferts non redistributifs, en particulier un système de retraite contributif et des taxes sur la consommation, qui sont généralement régressifs. De plus, la progressivité des impôts sur le revenu est mise à mal par de généreux avantages fiscaux qui profitent surtout aux ménages aisés et multiplient les possibilités d’évasion fiscale. Réduire les inégalités de revenu est l’un des principaux objectifs du gouvernement. Pour ce faire, il faudrait alléger les coûts de main-d’œuvre et améliorer la qualité du système éducatif de manière à stimuler la création d’emplois dans le secteur formel. Par ailleurs, une réforme de la fiscalité s’impose, afin d’accentuer la progressivité de l’impôt et de dégager des recettes supplémentaires qui pourraient être utilisées pour développer les politiques sociales.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013012ec005.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-colombie-2013/stimuler-la-productivite-et-la-croissance-economique_eco_surveys-col-2013-5-fr
    • LIRE
    Stimuler la productivité et la croissance économique

    En Colombie, la croissance s’est maintenue mais elle a manqué de vigueur. Le pays accuse un important retard de productivité sur les pays de l’OCDE en raison de niveaux peu élevés de capital humain et physique et de productivité totale des facteurs (PTF). Par ailleurs, les gains de productivité du travail ont été peu marqués, du fait principalement d’une baisse générale de la PTF depuis les années 80, liée à l’insécurité et à l’atonie de l’investissement. Récemment, le boum des matières premières a renforcé l’activité et affecté d’autres secteurs exportateurs. Au cours de la décennie passée, l’amélioration de la sécurité et une gestion macroéconomique prudente ont relancé l’investissement et la croissance, qui devraient bénéficier aussi des récentes réformes. Cependant, pour réduire encore l’écart de productivité et parvenir à une croissance plus forte et durable, il faudrait des mesures en vue de faire sauter les principaux goulets d’étrangement. Le système éducatif a besoin d’être amélioré à l’aide de réformes audacieuses qui développeraient la responsabilité et mettraient l’accent sur les qualifications et la formation. Dans la perspective des importants investissements à venir dans les infrastructures de transport, il conviendrait d’optimiser la hiérarchisation des priorités et la planification, d’assurer une participation plus structurée du secteur privé et de mettre en œuvre une approche multimodale. L’accès aux financements doit être facilité par une réglementation plus efficace, une concurrence accrue et un concours actif des banques de développement. Il serait nécessaire, en outre, d’atténuer les disparités régionales en renforçant les administrations infranationales afin de lutter contre la corruption qui entrave le développement régional. Il est aussi important d’améliorer l’environnement des entreprises en favorisant la concurrence et en facilitant la création d’entreprises. Ces mesures devraient aider à lutter contre l’informalité puisqu’elles accroissent les avantages de l’activité formelle et en réduisent le coût.

  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013012ec006.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-colombie-2013/glossaire_eco_surveys-col-2013-6-fr
    • LIRE
    Glossaire
  • Ajouter à ma sélection