Études économiques de l'OCDE : Chine 2010
Cacher / Voir l'abstract

Études économiques de l'OCDE : Chine 2010

Selon l'édition 2010 de l'examen périodique de l’OCDE consacré à l’économie de la Chine, le pays a continué de connaître une croissance spectaculaire au cours des dernières années relevant ainsi considérablement le niveau de vie. Le ralentissement lié à la crise financière et économique mondiale a été jugulé par une relance monétaire et budgétaire, ce qui a donné un coup de pousse à la demande intérieure. L’étude inclut des chapitres sur les récents accomplissements et perspectives économiques, la politique monétaire, les réformes financières, la réglementation des marchés des produits et la concurrence, les inégalités, le marché du travail, la sécurité des personnes âgées et le système de santé.

Cliquez pour accéder: 
Date de publication :
15 mars 2011
DOI :
10.1787/eco_surveys-chn-2010-fr
 
Chapitre
 

Réalisations, perspectives et enjeux You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
Auteur(s):
OCDE
Pages :
23–53
DOI :
10.1787/eco_surveys-chn-2010-4-fr

Cacher / Voir l'abstract

L’expansion économique spectaculaire de la Chine, qui s’est poursuivie ces dernières années, a entraîné une remarquable amélioration du niveau de vie. Le ralentissement associé à la crise financière et économique mondiale a été contenu par d’importantes mesures de relance budgétaire et monétaire, qui ont eu pour effet de doper la demande intérieure. L’excédent de la balance courante se résorbe certes un peu, mais des déséquilibres macroéconomiques subsistent, en particulier un fort taux d’épargne nationale. L’une des principales mesures d’ajustement à venir consistera à abaisser durablement l’épargne des administrations publiques. Les réformes sociales en cours pourraient bien y concourir, sous réserve qu’elles reçoivent un financement adéquat du gouvernement central. La rapide urbanisation imposera une plus forte mobilité de la main-d’oeuvre, laquelle nécessitera le démantèlement progressif du système encore rigide du hukou (permis de résidence) et des inégalités dans les droits à prestations qui l’accompagnent, en ce qui concerne notamment l’éducation, l’aide sociale, les retraites ou les soins de santé. Des services publics plus accessibles et de meilleure qualité concourront également au renforcement de la cohésion sociale. Pour préserver une croissance économique vigoureuse au-delà de la reprise actuelle, il importera de poursuivre la libéralisation des marchés des produits et des capitaux.
Egalement disponible en: Anglais