Études économiques de l'OCDE : Belgique

Français
Frequency
Every 18 months
ISSN : 
1999-0774 (en ligne)
ISSN : 
1995-3712 (imprimé)
http://dx.doi.org/10.1787/19990774
Cacher / Voir l'abstract

Études économiques consacrées périodiquement par l'OCDE à l’économie de la Belgique. Chaque étude analyse les grands enjeux auxquels le pays fait face. Elle examine les perspectives à court terme et présente des recommandations détaillées à l’intention des décideurs politiques. Des chapitres thématiques analysent des enjeux spécifiques. Les tableaux et graphiques contiennent un large éventail de données statistiques.

Egalement disponible en Anglais
 
Études économiques de l'OCDE : Belgique 2017

Dernière édition

Études économiques de l'OCDE : Belgique 2017 You do not have access to this content

Français
Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1017132e.pdf
  • PDF
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/102017132f1.epub
  • ePUB
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2017_eco_surveys-bel-2017-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
20 juin 2017
Pages :
140
ISBN :
9789264277519 (PDF) ; 9789264277526 (EPUB) ;9789264277502(imprimé)
http://dx.doi.org/10.1787/eco_surveys-bel-2017-fr

Cacher / Voir l'abstract

La Belgique obtient de bons résultats dans de nombreux domaines économiques et sociaux. Cela étant, en dépit de plusieurs réformes importantes ces dernières années, les gains de productivité récents ont été sensiblement réduits depuis la crise. Une meilleure productivité est primordiale pour soutenir l’élévation des niveaux de vie et soutenir une croissance plus inclusive. Les clés d’une embellie de la productivité résident dans une meilleure dynamique des entreprises, la réduction de l'inadéquation des compétences, la promotion de la mobilité sur le marché du travail, l'amélioration des infrastructures publiques et la promotion de l’innovation.
Si dans l’ensemble, les niveaux d’instruction sont élevés, certaines populations souffrent d’une insuffisance de qualifications, notamment celles issues de milieux socioéconomiques modestes ou de l’immigration. L’insertion sur le marché du travail des immigrés – surtout des femmes et des travailleurs âgés et peu qualifiés – est relativement faible. Une meilleure capacité du système éducatif à doter les élèves issus de milieux défavorisés des compétences nécessaires aurait des effets positifs sur l'inclusivité. De nouvelles initiatives pour diminuer les charges sociales sur les bas salaires aideraient à améliorer la situation des actifs peu qualifiés sur le marché du travail. La formation en cours d’emploi et le recours accru à des horaires variables pourraient renforcer encore le taux d’emploi et de productivité des travailleurs plus âgés.
Les gains de productivité et l’inclusivité dépendront de l’investissement dans les équipements collectifs et les infrastructures physiques. Les investissements dans les infrastructures de transport pour soulager les blocages autour des grandes agglomérations, favoriseraient la productivité et les objectifs environnementaux. Étant donné le niveau élevé de la dette publique, ces investissements pourraient être financés par des réductions des dépenses publiques inefficaces, la mise en place de frais d'utilisation ou l'utilisation de sources de financement privées.

THÈMES SPÉCIAUX : AMÉLIORER LE CLIMAT DES AFFAIRES ; COMPÉTENCES ET CROISSANCE DE LA PRODUCTIVITÉ
 

Egalement disponible en Anglais
loader image

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Statistiques de base de la Belgique, 2015

    Cette Étude économique a été établie au département économique par Lilas Demmou et Manav Frohde sous la direction de Piritta Sorsa. Pedro Herrera Gimenez a apporté une aide à la recherche et le travail du support administratif a été fait par Anthony Bolton et Brigitte Beyeler. Des consultants ont également contribué à l’étude : François Rycx, Vincent Vandenberghe et Peter Walkenhorst.Cette Étude a été discutée lors de la réunion du Comité d’examen des situations économiques et des problèmes de développement (EDR) le 20 mars 2017 et est publiée sous la responsabilité du Secrétaire Général de l’OCDE.

  • Résumé
  • Évaluation et recommandations
  • Suites données aux recommandations antérieures de l'OCDE

    Dans la présente annexe sont passées en revue les suites données aux recommandations formulées dans les Études précédentes. Elle couvre les priorités d’action macroéconomiques et structurelles. Chaque recommandation est suivie d’une note consacrée aux éventuelles mesures prises depuis l’Étude de février 2015. Les recommandations qui apparaissent pour la première fois dans la présente Étude sont présentées dans le chapitre correspondant.

  • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Chapitres thématiques

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Rendre l'environnement économique plus propice aux gains de productivité

      Un environnement économique favorable est crucial pour stimuler la productivité en Belgique et l’inclusivité, et est le principal moteur de la prospérité économique à long terme. Ce chapitre analyse l’impact de l’environnement économique sur la performance de productivité. La gestion des innovations, la diffusion technologique, l’investissement des secteurs privé et public ainsi que les politiques de concurrence et de régulation ont tous un impact sur la croissance de la productivité. Les défis clefs pour la Belgique incluent la modulation des exonérations fiscales en vigueur en faveur des activités de recherche-développement afin d’améliorer leur utilisation et leur efficacité ; la réduction des charges administratives sur les entreprises, l’amélioration de l’accès à la finance pour les jeunes entreprises innovantes et la stimulation de la culture entrepreneuriale en matière de jeunes pousses.

    • Améliorer et mobiliser les compétences pour renforcer la productivité et l'inclusivité

      Le niveau élevé de qualification et de compétence de la main d’œuvre a été un élément déterminant de la productivité et de la prospérité en Belgique. Ce chapitre examine les politiques de compétence qui pourraient aider a accroitre la productivité et l’inclusivité. L’accroissement de la productivité nécessite la mise en place de cadres d’action en faveur des salariés seniors pour encourager leur participation à la formation continue, améliorer leurs conditions de travail et tenir compte de leurs besoins en matière d’aménagement du travail qui leur permettaient de rester plus longtemps sur le marché de l’emploi.. La mise en place d’institutions visant à favoriser une répartition plus efficiente des élèves et des compétences concourra également à soutenir la productivité. Pour améliorer l’inclusivité, la Belgique doit développer l’accès et la participation à l’enseignement supérieur, notamment pour les élèves issus de milieux défavorisés. La numérisation offre d’immenses possibilités d’accroître la productivité du travail, mais pertube les relations de travail. Elle appelle des mesures qui encouragent le renforcement des compétences en TIC et l’adaptation des régimes d’imposition et de prestations sociales à la progression des emplois à la demande liés à l’utilisation de plateforme numérique.

    • Ajouter à ma sélection
 
Visit the OECD web site