Études économiques de l'OCDE : Belgique

Frequency :
Tous les 18 mois
ISSN :
1999-0774 (en ligne)
ISSN :
1995-3712 (imprimé)
DOI :
10.1787/19990774
Cacher / Voir l'abstract

Études économiques consacrées périodiquement par l'OCDE à l’économie de la Belgique. Chaque étude analyse les grands enjeux auxquels le pays fait face. Elle examine les perspectives à court terme et présente des recommandations détaillées à l’intention des décideurs politiques. Des chapitres thématiques analysent des enjeux spécifiques. Les tableaux et graphiques contiennent un large éventail de données statistiques.

Egalement disponible en: Anglais
 
Études économiques de l'OCDE : Belgique 2011

Études économiques de l'OCDE : Belgique 2011 You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011122e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2011_eco_surveys-bel-2011-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
12 jui 2011
Pages :
164
ISBN :
9789264093423 (PDF) ; 9789264093416 (imprimé)
DOI :
10.1787/eco_surveys-bel-2011-fr

Cacher / Voir l'abstract

Cette édition 2011 des études économiques de l'OCDE concerne l'économie belge. Cette édition inclut un chapitre spécial sur la croissance verte.

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011122ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2011/statistiques-de-base-de-la-belgique-2010_eco_surveys-bel-2011-1-fr
    • LIRE
    Statistiques de base de la belgique, 2010
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011122ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2011/resume_eco_surveys-bel-2011-2-fr
    • LIRE
    Résumé
    La Belgique a bien surmonté la crise, avec une augmentation relativement modérée du chômage. Depuis, l’économie se redresse plus vite que dans l’ensemble de la zone euro et le déficit budgétaire diminue rapidement. Il n’en reste pas moins que la Belgique se trouve à un tournant, avec une dette publique qui atteint 97 % du PIB, et il faut maintenant consentir de nouveaux efforts soutenus pour préfinancer les dépenses liées au vieillissement, notamment en revoyant les accords de préfinancement entre administrations. Afin de renforcer la croissance potentielle encore faible, il est indispensable d’accroître sensiblement l’emploi, tout en veillant à assurer une croissance plus verte grâce à un plus large recours à la fiscalité environnementale.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011122ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2011/evaluation-et-recommandations_eco_surveys-bel-2011-3-fr
    • LIRE
    Évaluation et recommandations
    La Belgique a relativement bien surmonté la crise mondiale, avec une hausse du chômage inférieure à la moyenne OCDE et une reprise économique plus soutenue que dans la zone euro. Parallèlement, l’inflation s’est accélérée, atteignant l’un des plus hauts niveaux de la zone euro (quelque 3½ pour cent au début de 2011) alors qu’elle était l’une des plus faibles auparavant, par suite de la répercussion relativement forte et rapide de la hausse des prix de l’énergie. La reprise pourrait s’en ressentir, car les tensions inflationnistes persistantes dues à l’indexation automatique des salaires (ainsi que des transferts et des prix de plusieurs services) et à un manque de concurrence sur les marchés de l’énergie pourraient finalement nuire à la compétitivité de la Belgique sur le plan des coûts.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011122ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2011/mettre-les-finances-publiques-sur-la-voie-de-la-viabilite_eco_surveys-bel-2011-4-fr
    • LIRE
    Mettre les finances publiques sur la voie de la viabilité
    On prévoit un renforcement de la croissance à partir du milieu de 2011, mais il ne suffira pas à rétablir la viabilité des finances publiques. La stratégie suivie par la Belgique, qui consistait à préfinancer le coût du vieillissement en dégageant des excédents budgétaires permettant de diminuer la dette publique, a été compromise par la crise mondiale. En revenir à cette stratégie est une priorité, d’autant plus que la prime de risque sur les taux d’intérêt de la dette belge a augmenté. Cela exigera de faire des économies, d’améliorer l’efficience des politiques publiques, de contenir la hausse des charges liée au vieillissement de la population et de rendre le système fiscal plus favorable à la croissance. Les expériences passées, par exemple celle des années 1990, ont démontré la possibilité d’effectuer un assainissement en profondeur, mais la tâche semble cette fois plus difficile; en effet, la croissance potentielle sera très modérée et les taux d’intérêt vont probablement augmenter. Dans ces conditions, pour qu’un plan de redressement budgétaire soit crédible, tous les gouvernements doivent y participer. On peut lui donner plus d’efficacité en améliorant le cadre d’action, notamment par l’instauration de budgets pluriannuels et la fixation de règles de dépenses annuelles conformes aux objectifs à long terme ainsi qu’en faisant jouer un rôle accru à une entité indépendante chargée de surveiller la politique budgétaire.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011122ec005.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2011/pour-un-marche-du-travail-plus-inclusif_eco_surveys-bel-2011-5-fr
    • LIRE
    Pour un marché du travail plus inclusif
    aLes performances relativement bonnes du marché du travail pendant la crise ont reflété une rétention de main-d’oeuvre généralisée, encouragée par un recours intensif aux dispositifs de réduction du temps de travail et par les avantages de politiques d’activation plus intensives. Les travailleurs titulaires de contrats permanents ont été les principaux bénéficiaires des dispositifs de réduction du temps de travail et le chômage a progressé essentiellement dans les groupes ayant des liens relativement distendus avec le marché du travail. En 2010, une reprise de l’emploi s’est amorcée. Mais, au-delà des performances conjoncturelles relativement bonnes, d’importants problèmes structurels subsistent. Les taux d’emploi des hommes et des femmes sont parmi les plus faibles de l’OCDE (graphique 2.1). Même si le vieillissement de la population et les effets de cohorte pour les femmes peuvent au bout du compte accroître les taux d’activité, ces évolutions démographiques ne sont guère susceptibles de stimuler l’emploi pour atteindre l’objectif d’un taux d’emploi national de 73.2 %, si elles ne s’accompagnent pas de réformes structurelles.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011122ec006.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2011/une-croissance-plus-verte-en-belgique_eco_surveys-bel-2011-6-fr
    • LIRE
    Une croissance plus verte en Belgique
    La dégradation de l’environnement due au changement climatique et à la pollution peut porter atteinte au niveau de vie et aux perspectives de croissance. En Belgique, l’un des pays de l’OCDE les plus densément peuplés, la pression sur l’environnement est particulièrement forte, et encore aggravée par la haute intensité énergétique de l’économie et la concentration de l’agriculture. Les retards accumulés par la politique environnementale au fil des années accentuent encore le défi qui consiste à réduire, avec un bon rapport coût-efficacité, les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’eau. Pour que les objectifs environnementaux soient atteints pour un coût minimal dans l’ensemble de l’économie, les pollueurs devraient supporter le coût marginal des externalités qu’ils imposent, ce qui devrait être obtenu par un recours accru à la taxation environnementale. Les conséquences indésirables qui pourraient en découler pour la répartition des revenus pourraient alors trouver une solution dans le cadre du système de prélèvements et de prestations. De plus, dans les cas où les responsabilités environnementales sont mieux prises en charge au niveau régional, les régions devraient disposer des outils les plus efficaces, tels que le pouvoir de taxation. Lorsque, en raison d’économies d’échelle et de gamme ou de la présence d’importants effets transrégionaux, les questions d’environnement relèvent davantage de l’échelon national (par exemple, les sources d’énergie renouvelables et les politiques de transport), une meilleure coordination des régions ou un rôle accru des autorités fédérales devraient être envisagés.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1011122ec007.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2011/glossaire_eco_surveys-bel-2011-7-fr
    • LIRE
    Glossaire
  • Ajouter à ma sélection