Études économiques de l'OCDE : Australie

Français
Frequency
Every 18 months
ISSN : 
1999-0154 (en ligne)
ISSN : 
1995-3097 (imprimé)
http://dx.doi.org/10.1787/19990154
Cacher / Voir l'abstract

Études économiques consacrées périodiquement par l'OCDE à l’économie de l’Australie. Chaque étude analyse les grands enjeux auxquels le pays fait face. Elle examine les perspectives à court terme et présente des recommandations détaillées à l’intention des décideurs politiques. Des chapitres thématiques analysent des enjeux spécifiques. Les tableaux et graphiques contiennent un large éventail de données statistiques.

Egalement disponible en Anglais
 
Études économiques de l'OCDE : Australie 2014

Dernière édition

Études économiques de l'OCDE : Australie 2014 You do not have access to this content

Français
Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1014182e.pdf
  • PDF
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/102014182f1.epub
  • ePUB
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-australie-2014_eco_surveys-aus-2014-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
01 juin 2017
Pages :
144
ISBN :
9789264207424 (PDF) ; 9789264277816 (EPUB) ;9789264207417(imprimé)
http://dx.doi.org/10.1787/eco_surveys-aus-2014-fr

Cacher / Voir l'abstract

L'Étude économique de l'OCDE pour l'Australie 2014 examine les récents développements économiques, politiques, et les perspectives et jette un regard plus détaillé sur l'amélioration des taxes et des transferts ; les relations fédérales-État (TBC).

Egalement disponible en Anglais
loader image

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Statistiques de base de Australie, 2013
  • Résumé
  • Évaluation et recommandations

    L’ajustement consécutif au boom est en coursEnjeux économiques, sociaux et environnementaux à long termeAssurer la stabilité des prix et la stabilité financièrePoursuivre l’assainissement budgétaire et garantir l’efficience des dépenses fiscales et publiquesAméliorer les conditions-cadres des entreprisesStimuler l’emploi, développer les compétences et lutter contre les inégalitésRemédier aux problèmes environnementaux

  • Suites données aux recommandations antérieures de l'OCDE

    Dans la présente annexe sont passées en revue les suites données aux recommandations formulées dans les Études précédentes. Elle couvre les priorités d’action macroéconomiques et structurelles. Chaque recommandation est suivie d’une note consacrée aux éventuelles mesures prises depuis l’Étude de décembre 2012. Les recommandations qui apparaissent pour la première fois dans la présente Étude sont présentées dans le chapitre correspondant.

  • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Chapitres thématiques

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Améliorer le système de prélèvements et de prestations

      Veiller à ce que les systèmes de prélèvements et de prestations produisent des recettes suffisantes pour la réalisation des objectifs macroéconomiques, préciser les objectifs en matière de redistribution et d’aide sociale, soutenir l’emploi, répondre aux inquiétudes concernant la compétitivité des entreprises et tenir compte des problèmes environnementaux sont des tâches ardues. En Australie, le ralentissement de la croissance économique dans la foulée du boom minier a rendu plus délicats les arbitrages à opérer et souligné l’importance d’encourager des progrès de grande envergure dans le domaine de l’emploi et des capacités de production tout en s’attaquant à d’autres défis à long terme, notamment le vieillissement de la population et la réduction des gaz à effet de serre. Dans le présent examen, on recommande en particulier de privilégier la fiscalité indirecte plutôt que l’imposition des revenus, notamment en collectant davantage de recettes de la taxe sur les biens et services. L’étude recommande aussi la prudence concernant certaines propositions récentes de réforme de l’aide sociale et préconise des initiatives générales de soutien aux entreprises plutôt que des subventions ciblées et d’autres formes d’aide aux entreprises. Concernant les politiques environnementales, l’Étude contient des observations sur le projet de Fonds de réduction d’émissions en vue de la réduction des gaz à effetde serre et appuie la réforme de la fiscalité relative aux véhicules.

    • Relations entre la Fédération et les États

      Les relations budgétaires entre niveaux d’administration en Australie ont progressivement fait place à une plus grande centralisation. Les administrations des États reçoivent des dotations importantes des autorités fédérales, leurs recettes propres ne finançant qu’une partie de leurs dépenses. La recherche d’un juste équilibre entre le contrôle fédéral et l’autonomie des États dans la prestation et le financement des services publics n’a pas été sans difficulté. Au fil du temps, différents compromis ont quelque peu brouillé les responsabilités dans différents domaines fonctionnels ou réduit les incitations à augmenter les recettes infranationales, ce qui risque de compromettre l’efficacité du secteur public et la qualité des services. Un meilleur équilibre, où le pouvoir central pèse moins lourdement sur les activités des États et où ces derniers jouissent d’une plus grande autonomie financière tout en étant davantage responsables est susceptible de produire de meilleurs résultats. Les domaines de responsabilités communes à la Fédération et aux États continuent de peser sur l’efficacité de la prestation des services de santé en particulier. Il importe de définir plus clairement les rôles de chaque niveau d’administration dans ces domaines et, dans certains cas, d’envisager une nouvelle répartition des responsabilités. On pourrait envisager aussi de réduire davantage la conditionnalité desdotations fédérales, ce qui réduirait les lourdeurs administratives, augmenterait la transparence et procurerait aux États une plus grande flexibilité dans l’allocation des fonds. Un accroissement de la capacité des États de collecter des recettes via un élargissement des assiettes fiscales existantes produirait des gains d’efficacité. Il serait opportun d’étudier la possibilité d’instituer un impôt sur le revenu à l’échelon des États. L’examen du régime fédéral auquel procède le gouvernement, centré sur les responsabilités aussi bien en matière de dépenses qu’en matière d’impôts, est bienvenu, tout comme la démarche « pangouvernementale » utilisée à cette fin.

    • Ajouter à ma sélection
 
Visit the OECD web site