Perspectives économiques en Afrique

Centre de Développement de l’OCDE

Frequency :
Annuel
ISSN :
1999-1037 (en ligne)
ISSN :
1815-9508 (imprimé)
DOI :
10.1787/19991037
Cacher / Voir l'abstract

Cet ouvrage de référence riche en informations contient les données économiques les plus récentes sur la plupart des économies d’Afrique. Il fait fond sur les connaissances spécialisées de la Banque africaine de développement et de l’OCDE et propose une vue d’ensemble du contexte international, des performances macroéconomiques et des enjeux de gouvernance et de stratégie. Chaque édition est en général consacrée à un thème spécifique, comme l’eau et l’assainissement. La deuxième partie rassemble des rapports individuels sur 30 pays. Chacun de ces rapports comporte une évaluation des performances économiques récentes, des projections, une analyse de questions structurelles, et un examen du contexte politique et social. L’annexe statistique se compose de 24 tableaux qui permettent d’établir des comparaisons de variables économiques et sociales entre la totalité des pays d’Afrique.

Egalement disponible en: Anglais
 
Perspectives économiques en Afrique 2015

Dernière édition

Perspectives économiques en Afrique 2015

Développement territorial et inclusion spatiale You do not have access to this content

Centre de Développement de l’OCDE

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4115042e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/perspectives-economiques-en-afrique-2015_aeo-2015-fr
  • LIRE
Auteur(s):
BAD, OCDE, PNUD
25 mai 2015
Pages :
350
ISBN :
9789264233317 (PDF) ; 9789264233324 (imprimé)
DOI :
10.1787/aeo-2015-fr

Cacher / Voir l'abstract

Les Perspectives économiques en Afrique 2015 analysent le rôle croissant de l'Afrique dans l'économie mondiale et donnent des perspectives à deux ans pour le continent dans des domaines cruciaux : principaux aggrégats macroéconomiques, flux financiers, commerce et intégration régionale, développement humain et gouvernance. Cette 14e édition analyse les défis que doit relever le continent en matière de développement régional et d'inclusion spatiale. Une section regroupant 54 notes d'une page --une pour chacun des pays africains couverts-- résume les tendances récentes de l'économie, les prévisions de croissance du produit intérieur brut pour 2015 et 2016, et met en évidence les principaux défis rencontrés par les décideurs économiques. Une annexe statistique permet de comparer les variables économiques, sociales et politiques propres à chaque pays.

loader image

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Avant-propos et Remerciements

    Cette 14e édition des Perspectives économiques en Afrique est le fruit d’un travail en collaboration unique en son genre. La Banque africaine de développement (BAfD), le Centre de développement de l’OCDE et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) oeuvrent en effet ensemble à la production des différentes versions de ce rapport annuel, qui bénéficie de l’expertise de plus de 100 chercheurs, économistes et statisticiens. Ces derniers passent au crible les données des bureaux nationaux de la statistique, ministères, institutions multilatérales de développement, investisseurs, société civile et médias. Cette année, les équipes du CIRAD, le Centre français de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, ont apporté leur éclairage sur le développement territorial et l’inclusion spatiale – le thème au coeur de cette édition.

  • Éditorial

    En 2014, le produit intérieur brut de l’Afrique a progressé en moyenne de 3.9 %, contre 3.3 % pour le reste du monde – même si cette performance masque de profonds écarts d’une région à l’autre. En Afrique subsaharienne, la croissance s’est établie à 5.2 %. Si l’on exclut l’Afrique du Sud, elle ressort même à un point de plus, ce qui traduit une trajectoire relativement robuste malgré les turbulences régionales et internationales, parmi lesquelles le fléchissement des cours des matières premières et l’épidémie d’Ebola. L’Afrique du Nord affiche des performances plus modérées, à 1.7 %, plombée par la contraction de 20 % de l’économie libyenne, où le conflit perturbe la production de pétrole. À moyen terme, les effets de la baisse des prix des produits de base, observée depuis quelques années, seront contrastés avec, d’un côté, la fragilisation de la position budgétaire des pays exportateurs de pétrole et, de l’autre, un sursaut de la consommation et de la compétitivité dans les pays importateurs nets de pétrole grâce à la baisse du coût de l’énergie. Pour 2015 et 2016, les prévisions tablent sur des taux de croissance de respectivement 4.5 et 5.0 %, à imputer essentiellement au redressement des pays à revenu intermédiaire. En Afrique subsaharienne, la croissance devrait s’établir en moyenne à 5 % en 2015/16.

  • Résumé

    L’édition 2015 des Perspectives économiques en Afrique présente un rapport favorable de l’évolution des indicateurs financiers, sociaux et de gouvernance du continent et table sur une trajectoire continue et généralisée de progrès. Elle examine en détail les freins au développement régional de l’Afrique, afin de permettre une meilleure inclusion spatiale, et suggère des options de politiques publiques pour éviter que situation géographique ne rime avec exclusion.

  • Synthèse

    La croissance du produit intérieur brut (PIB) de l’Afrique devrait se consolider en 2015 et 2016, à 4.5 % et 5 %, après deux années d’expansion modérée (3.5 % et 3.9 % en 2013 et 2014). En 2014, la performance a été inférieure d’un point de pourcentage environ aux prévisions des Perspectives économiques en Afrique de l’année dernière, l’économie mondiale restant fragile et certains pays africains étant confrontés à de graves difficultés intérieures de diverses natures. Mais l’économie mondiale reprend des couleurs et si les prévisions de cette édition des Perspectives économiques en Afrique se révèlent correctes, alors l’Afrique devrait bientôt renouer avec les impressionnants taux de croissance d’avant la crise économique mondiale de 2008/09.

  • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Performances et perspectives en Afrique

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Perspectives macroéconomiques en Afrique

      La croissance économique en Afrique devrait se raffermir en 2015 et 2016, à 4.5 et 5 %, des niveaux proches de ceux d’avant la crise mondiale de 2008/09. Ce chapitre analyse les difficultés que rencontrent les gouvernements africains aux trajectoires de reprise différentes. Il met également en évidence plusieurs facteurs susceptibles d’entraver le retour aux niveaux soutenus d’avant la crise – comme le repli des cours du pétrole et des matières premières, une conjoncture internationale hésitante, l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest et des incertitudes politiques intérieures – en s’attardant en particulier sur le secteur de l’énergie.

    • Apports financiers extérieurs et recettes fiscales en Afrique

      Ce chapitre analyse l’évolution récente des apports financiers extérieurs à l’Afrique et de la collecte des recettes fiscales. Il revient sur les modifications du paysage financier africain depuis dix ans en s’attachant, d’une part, à l’essor des flux privés (investissements directs étrangers, investissements de portefeuille et transferts des migrants notamment) et, d’autre part, au déclin de l’aide publique au développement. Malgré les importants efforts consentis pour accroître les recettes budgétaires, celles-ci ne suffisent toujours pas à couvrir les besoins.

    • Politiques commerciales et intégration régionale en Afrique

      Comme l’Afrique s’efforce depuis longtemps d’approfondir son intégration économique, ce chapitre revient sur les évolutions et les difficultés des relations commerciales ainsi que sur les politiques pouvant rejaillir sur les avancées obtenues à l’échelle des régions et du continent. Il examine par ailleurs la relation entre intégration régionale et développement économique territorial, mettant en évidence le rôle de l’intégration sur la localisation des industries en Afrique et son importance comme source de développement territorial, sachant que les institutions régionales jouent un rôle clé pour promouvoir l’inclusion et le développement au niveau local. L’intégration régionale devrait permettre de diffuser plus largement les retombées positives du resserrement des relations avec un nombre croissant de pays et de régions. Les principales observations de ce chapitre aideront les décideurs à se concentrer sur cet objectif et, en particulier, sur le soutien à apporter impérativement aux pays les moins avancés et enclavés.

    • Développement humain en Afrique

      Ce chapitre revient sur les avancées obtenues sur le front du développement humain en Afrique. L’approche infrarégionale adoptée permet d’analyser les progrès réalisés pour élargir la palette de choix offerte aux populations en termes de débouchés économiques, de santé et d’éducation. Les mesures de la pauvreté et de la privation utilisées dépassent le seul revenu pour permettre une réflexion sur la persistance de déficits de développement humain. Ce chapitre traite aussi des inégalités et de leurs conséquences pour l’évolution actuelle et future du développement humain. Il propose une série de recommandations pour concevoir des cadres opérationnels et de suivi dans la perspective de l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA) et des objectifs internationaux pour l’après-2015. L’analyse des écarts de développement humain au sein des pays révèle le poids des inégalités socioéconomiques et géographiques. Enfin, les vecteurs économiques, sociaux et de gouvernance à l’origine de ces écarts viennent enrichir une série de recommandations de politique pour continuer de faire de la pauvreté, des inégalités et de la viabilité les priorités des programmes nationaux, infranationaux et continentaux de développement.

    • Gouvernance politique et économique en Afrique

      Ce chapitre revient sur l’évolution, positive ou négative, de la gouvernance économique et politique en Afrique en 2014. Il examine également les tendances de long terme en comparant les pays aux trajectoires similaires depuis les années 1970 et la crise mondiale de 2008/09. Il s’attarde aussi sur certaines dynamiques sous-jacentes des changements et les évolutions attendues pour 2015.

    • Ajouter à ma sélection
  • Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Développement territorial et inclusion spatiale

    • Sélectionner Cliquez pour accéder
    • Le développement territorial au coeur de la transformation structurelle de l'Afrique

      Le débat sur la transformation structurelle de l’Afrique ne tient pas compte des dimensions démographique et spatiale. Ce chapitre analyse les défis et les opportunités produits par la croissance rapide des populations urbaines et rurales, en particulier en Afrique subsaharienne. Il avance que les stratégies de développement doivent être axées non seulement sur les secteurs économiques mais également sur les individus et les territoires. Le développement territorial est à même de promouvoir l’inclusion spatiale et de libérer le potentiel des économies africaines.

    • Développement territorial et inclusion spatiale en Afrique

      Ce chapitre se penche sur l’efficacité des différentes politiques publiques pour la promotion du développement territorial et de l’inclusion spatiale. La première section s’intéresse aux actions ciblant des territoires et des lieux spécifiques. La suivante passe en revue les politiques qui ont un impact fort sur les territoires : les infrastructures et la décentralisation apparaissent ainsi comme des fondations importantes pour des stratégies de développement territoriales inclusives. La dernière section expose les difficultés rencontrées par les autorités pour concevoir des politiques novatrices intégrant pleinement les réalités démographiques et spatiales en mutation rapide de l’Afrique : elles sont souvent contraintes par le manque d’information sur les territoires à cause, entre autres, des outils statistiques inadéquats.

    • Pour des stratégies de développement multisectorielles et spatialisées en Afrique

      L’adoption d’approches localisées aidera les pouvoirs publics à articuler les politiques sectorielles plus efficacement pour accélérer la transformation structurelle. Ce chapitre propose une méthodologie en sept étapes pour la formulation des stratégies de développement. Il met ensuite en avant quatre priorités pour en faciliter l’opérationnalisation : élaborer des politiques éclairées grâce à de meilleures statistiques ; définir des priorités stratégiques intégrées sur la base d’études territoriales prospectives ; renforcer les capacités aux différents échelons de gouvernement ; enfin mobiliser des financements adéquats, tant au niveau local qu’au niveau national, pour le développement économique territorial.

    • Cartes
    • Ajouter à ma sélection