Perspectives économiques en Afrique 2010
Cacher / Voir l'abstract

Perspectives économiques en Afrique 2010

Depuis 2002, la publication annuelle Perspectives économiques en Afrique a surveillé le progrès des économies du continent. L’Afrique a beaucoup progressé au cours des sept années de forte croissance entre 2002 et 2008, mais son élan a été coupé court par la récession la plus profonde et la plus étendue de ces dernières 50 années. Cette édition montre un continent se remettant difficilement de la crise et essayant d’identifier de nouvelles pratiques plus résistantes aux chocs économiques, afin de retrouver le progrès. Dans ce contexte, les décideurs politiques des pays africains et de l’OCDE, dans les secteurs public comme privé, trouveront un intérêt particulier à l’édition actuelle dans le cadre de leurs activités.

Publié conjointement par la Banque africaine de développement (BAD), le Centre de développement de l’OCDE et la Commission économique des Nations-Unies pour l’Afrique (CEA), le projet Perspectives économiques en Afrique est généreusement soutenu par le Fonds de développement européen. Il combine l’expertise accumulée par l’OCDE, qui publie les Perspectives économiques de l’OCDE deux fois par an, avec les connaissances de la BAD, de la CEA et un réseau de centres de recherches africains sur les économies africaines.   

Les Perspectives de cette année examinent les développements récents dans les secteurs économique, social et politique, ainsi que l’évolution probable à court-terme de 50 pays africains. Les Perspectives économiques de l’Afrique sont tirées d’une analyse pays-par-pays basée sur un cadre commun unique. Cela inclut un exercice de prévision de 2010 à 2012 basé sur un modèle macroéconomique simple, ainsi qu’une analyse du contexte social et politique. Le chapitre sur la vue d’ensemble de la situation contient une synthèse comparative des perspectives des pays africains, plaçant ainsi l’évolution des économies africaines dans le contexte économique mondial. Un annexe statistique complète le volume.

Les Perspectives économiques de l’Afrique 2010 met l’accent sur la mobilisation des ressources et de l’aide publiques en Afrique, présentant un rapport détaillé des meilleures pratiques d’administration fiscale, de politique et d’accords multilatéraux, y compris des recommandations sur la manière d’aborder les défis à venir. Le rôle de l’aide au développement dans la mobilisation des ressources publiques des pays africains pour atteindre leurs objectifs de développement est également abordé. Les données d’origine, résultat de l’analyse des 50 pays, sera disponible gratuitement sur www.africaneconomicoutlook.org.

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4110032e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/perspectives-economiques-en-afrique-2010_aeo-2010-fr
  • LIRE
Date de publication :
09 juin 2010
DOI :
10.1787/aeo-2010-fr
 
Chapitre
 

Swaziland You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4110032ec058.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/perspectives-economiques-en-afrique-2010/swaziland_aeo-2010-58-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Pages :
1–16
DOI :
10.1787/aeo-2010-58-fr

Cacher / Voir l'abstract

Deuxième plus petite économie d’Afrique australe après le Lesotho, le Swaziland va devoir relever de nombreux défis économiques à court et moyen termes. La faiblesse des investissements – sur laquelle viennent se greffer l’expiration du traitement préférentiel de l’Union européenne (UE) dont bénéficiaient les principales exportations du pays (sucre et textiles), le recul de la productivité, la détérioration des recettes commerciales, la faible mobilisation des ressources intérieures ainsi que les effets persistants de la crise économique mondiale – compromet sérieusement l’objectif d’une croissance soutenue. En effet, plusieurs années de croissance en berne ont aggravé la pauvreté et le chômage. En outre, le taux alarmant de prévalence du VIH/Sida de 32.4 % continue de peser lourdement sur les ressources publiques et plafonne la croissance démographique annuelle du pays à environ 0.4 % depuis 1997.
Egalement disponible en: Anglais