Études du Centre de Développement

Centre de Développement de l’OCDE

ISSN :
1990-0309 (en ligne)
ISSN :
1563-4310 (imprimé)
DOI :
10.1787/19900309
Cacher / Voir l'abstract

Série d’études du Centre de développement de l´OCDE qui analysent les enjeux du développement en retenant des cas particuliers dans certains pays. Cette série cite les ouvrages d’Angus Maddison qui présentent des historiques à long-terme des estimations du PIB pour différentes régions du monde.

Egalement disponible en: Anglais, Espagnol
 
L'emploi informel dans les pays en développement

Dernière édition

L'emploi informel dans les pays en développement

Une normalité indépassable ? You do not have access to this content

Centre de Développement de l’OCDE

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4109012e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/l-emploi-informel-dans-les-pays-en-developpement_9789264059269-fr
  • LIRE
Auteur(s):
Johannes Jütting, Juan R. de Laiglesia
Date de publication :
20 avr 2009
Pages :
170
ISBN :
9789264059269 (PDF) ; 9789264059252 (imprimé)
DOI :
10.1787/9789264059269-fr

Cacher / Voir l'abstract

Le secteur informel prive les États de recettes publiques et les salariés de protection sociale. Cependant, il constitue souvent la partie la plus dynamique de l’économie et crée massivement des emplois. L’emploi informel est omniprésent et croissant. La crise financière qui a débuté en 2008 a fait de la gestion de l’emploi informel un sujet encore plus brûlant. Il est impératif de répondre à ce nouveau défi, non seulement pour le bien-être de millions de salariés mais aussi pour le développement social. Cet ouvrage donne des indications aux responsables politiques sur les moyens de traiter cette question d’une importance essentielle pour les pays en développement comme pour les pays industrialisés.

« Dans des pays comme la Chine, l’ampleur exceptionnelle des migrations rurales vers les villes amplifie les problèmes posés par l’économie informelle. Ces travaux offrent des résultats analytiques précieux pour la compréhension de cette transformation majeure, de ses problèmes et de ses impacts. »

              Professeur Li Shi, Université Normale de Pékin

« Cet ouvrage constitue une contribution importante aux débats actuels de politique économique sur l’économie informelle. Il recommande l’attribution d’aides aux travailleurs pauvres de l’économie informelle, ce qui permettrait de rendre les structures formelles plus efficientes, plus souples et plus créatrices d’emplois formels ».

              Professeur Marty Chen, Harvard Kennedy School et WIEGO

« Les qualités de cet ouvrage sont nombreuses : des données  montrant que « l’économie informelle est normale » ; des références à de nombreuses études et modes de pensée plus récents ; la stratégie cohérente à trois volets ; l’accessibilité. Ce livre servira de référence dans les travaux sur l’économie informelle au cours des années à venir ».

              Professeur Gary Fields, Université de Cornell

 

Egalement disponible en: Anglais

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4109012ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/l-emploi-informel-dans-les-pays-en-developpement/resume_9789264059269-2-fr
    • LIRE
    Résumé
    La crise économique et financière qui a débuté en 2008 aura inévitablement de profondes répercussions sur l’emploi partout dans le monde. Avec le ralentissement de la croissance, l’assèchement des flux de capitaux et l’affaiblissement des marchés d’exportation dans de nombreux pays en développement, les emplois comme le niveau des salaires sont condamnés à souffrir. La plupart des travailleurs des pays en développement – cet ouvrage le montre – opèrent dans le secteur informel : faute d’accès à des mécanismes élaborés de sécurité sociale, ils sont particulièrement vulnérables, d’autant plus que les risques encourus s’aggravent. La crise devrait encore augmenter le nombre de travailleurs informels, le secteur servant de tampon pour assurer aux familles des sources alternatives de revenu.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4109012ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/l-emploi-informel-dans-les-pays-en-developpement/emploi-reduction-de-la-pauvrete-et-developpement_9789264059269-3-fr
    • LIRE
    Emploi, réduction de la pauvreté et développement
    L’objectif principal de cet ouvrage est d’engager une discussion sur les politiques publiques les mieux à même de répondre à ce phénomène. Il apporte trois contributions essentielles. Tout d’abord, les auteurs présentent des données comparables sur l’évolution de l’emploi informel et ses composantes les plus importantes dans un grand nombre de pays et à travers le temps. Ensuite, ils discutent de la définition de l’emploi informel, de sa persistance dans le temps et de sa dimension sexospécifique. Ils prennent également en compte les stratégies individuelles des travailleurs qui cherchent à augmenter leurs revenus, soit grâce à l’emploi informel, soit en jouant sur les deux tableaux. Enfin, les auteurs défendent une stratégie en trois volets pour traiter l’emploi informel et ses conséquences de manière plus efficace.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4109012ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/l-emploi-informel-dans-les-pays-en-developpement/concepts-mesures-et-tendances_9789264059269-4-fr
    • LIRE
    Concepts, mesures et tendances
    La mesure de l’emploi informel demeure particulièrement complexe. À ce titre, elle nécessite l’utilisation d’un ensemble de méthodes et de sources diverses, y compris des données relatives au travail indépendant qui sert d’indice supplétif. L’emploi informel reste très répandu dans le monde en développement, mais sous des configurations diverses. C’est en Afrique subsaharienne qu’il atteint son niveau le plus élevé, puisque plus des deux tiers des personnes travaillant dans des activités non agricoles sont employées de manière informelle. On constate des différences notables entre les sexes, avec des conditions de rémunération et une situation dans la profession qui diffèrent nettement entre hommes et femmes. Par ailleurs, les écarts de rémunération entre emploi formel et informel sont aussi fonction de la situation dans la profession puisque les entrepreneurs informels profitent plus de leur état que les employés informels.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4109012ec005.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/l-emploi-informel-dans-les-pays-en-developpement/les-causes-de-la-persistance-de-l-emploi-informel_9789264059269-5-fr
    • LIRE
    Les causes de la persistance de l'emploi informel
    Pourquoi l’emploi informel et son corollaire, la pauvreté, persistent-ils ? On pourrait penser que la croissance économique suffit à faire basculer les travailleurs vers des emplois plus formels et donc plus sûrs. Or, il n’est pas prouvé, loin de là, que ce soit nécessairement vrai. Certains suggèrent que les emplois formels sont en nombre insuffisant, d’autres que le secteur informel est plus dynamique, d’autres encore que les lois et la bureaucratie dissuadent les acteurs économiques d’intégrer le secteur formel. La réponse pourrait en partie être liée à l’existence de deux marchés distincts du travail informel, l’un choisi, l’autre subi. Les interactions entre croissance, pauvreté et emploi informel sont complexes et se compliquent encore avec l’émergence de chaînes mondiales d’approvisionnement. La croissance encourage-t-elle l’informalité, ou la relation est-elle inverse ? Plusieurs facteurs nous portent à croire que la croissance ne suffit probablement pas à entraîner une réduction de l’emploi informel.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4109012ec006.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/l-emploi-informel-dans-les-pays-en-developpement/les-femmes-et-l-emploi-informel_9789264059269-6-fr
    • LIRE
    Les femmes et l'emploi informel
    Des centaines de millions de femmes travaillent à travers le monde, mais elles occupent souvent des emplois informels, de faible qualité, encore moins bien payés et plus précaires que ceux des hommes. Elles se heurtent à des obstacles culturels, sociaux et juridiques et sont souvent victimes de la structuration de l’économie. Cependant, des stratégies peuvent leur permettre d’accéder à l’autonomie à travers l’éducation, les soins à l’enfance et la microfinance. Les programmes de travaux publics et de garantie de l’emploi, couplés à des mesures de protection sociale ciblant les groupes les plus vulnérables, ont un rôle à jouer dans cette autonomisation des femmes, en développant les emplois de bonne qualité. Les organisations de femmes dans l’emploi informel sont cruciales pour la protection de leurs droits.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4109012ec007.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/l-emploi-informel-dans-les-pays-en-developpement/quitter-les-emplois-de-mauvaise-qualite-plus-de-mobilite-plus-d-opportunites_9789264059269-7-fr
    • LIRE
    Quitter les emplois de mauvaise qualité – plus de mobilité, plus d'opportunités
    Le fait de quitter un emploi médiocre pour un emploi de qualité est l’un des moyens pour les pauvres d’améliorer leur niveau de vie. Cela implique d’évoluer au sein d’un même secteur ou de changer de secteur ou de lieu. Ce type de mobilité n’est pas à la portée de tous et les barrières sont nombreuses. De plus, le fait de quitter un travail pour un autre n’engendre pas automatiquement une augmentation de revenu. Cependant, la mobilité est plus grande qu’on ne le croit dans l’emploi informel et, dans de nombreux cas, elle permet aux pauvres d’augmenter leur revenu. Pour faciliter cette transition vers des emplois de meilleure qualité, il faut des cadres politiques intégrés couvrant l’emploi, les politiques sociales et la migration.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/4109012ec008.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/development/l-emploi-informel-dans-les-pays-en-developpement/trouver-des-solutions-a-l-emploi-informel_9789264059269-8-fr
    • LIRE
    Trouver des solutions à l'emploi informel
    L’emploi informel constitue un défi pour les pays à revenu faible ou intermédiaire qui cherchent à lutter contre la pauvreté et à rendre leur société plus juste. Pour le relever, il faut se détacher des politiques au coup par coup et rechercher des solutions originales en concevant notamment un cadre politique intégré suivant trois axes fondamentaux : i) la création d’emplois formels plus nombreux ; ii) des incitations à la formalisation pour que les personnes qui choisissent de sortir du système formel réintègrent l’économie moderne ; et iii) la protection et la promotion des travailleurs qui ne peuvent quitter des emplois de mauvaise qualité. Le fait d’accorder davantage de droits aux travailleurs informels, de leur donner accès aux prestations et de leur permettre de s’exprimer, tout en leur rappelant leurs devoirs de citoyens, contribuera non seulement à la réduction de la pauvreté et au développement, mais aussi au resserrement des liens sociaux.
  • Ajouter à ma sélection