Comportement et pratiques de gestion des agriculteurs face au changement climatique

Comportement et pratiques de gestion des agriculteurs face au changement climatique You do not have access to this content

Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/5112022e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-and-food/comportement-et-pratiques-de-gestion-des-agriculteurs-face-au-changement-climatique_9789264167933-fr
  • LIRE
Auteur(s):
OCDE
Date de publication :
19 avr 2012
Pages :
88
ISBN :
9789264167933 (PDF) ; 9789264167926 (imprimé)
DOI :
10.1787/9789264167933-fr

Cacher / Voir l'abstract

À partir de l’expérience acquise dans les pays de l’OCDE, le présent rapport met en évidence des formes d’intervention propices à une agriculture durable et résiliente dans l’optique du changement climatique. Les recherches montrent que des facteurs comportementaux influent sur l’efficacité des incitations, en allant dans le sens ou à l’encontre de l’action publique. Aussi faut-il prendre en compte le comportement des agriculteurs pour que les politiques soient à la fois plus efficaces pour l’environnement et plus rentables. En général, les instruments employés sont loin d’avoir les retombées environnementales escomptées, pour des raisons institutionnelles, culturelles, sociales et politiques. Les mesures incitatives, l’éducation et l’information, ainsi que la cohérence et la compatibilité avec les pratiques locales traditionnelles, entrent toutes en jeu dans les résultats enregistrés.

Ouvrir / Fermer Cacher / Voir les résumés Table des matières

  • Sélectionner Cliquez pour accéder
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/5112022ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-and-food/comportement-et-pratiques-de-gestion-des-agriculteurs-face-au-changement-climatique/avant-propos_9789264167933-1-fr
    • LIRE
    Avant-propos
    La présente étude a été rédigée par Hiroki Sasaki pour le Groupe de travail mixte sur l'agriculture et l'environnement (GTMAE) de l’OCDE, avec l’aide des commentaires d’autres collègues du Secrétariat de l’Organisation sur des versions précédentes. Elle s’inscrit dans le prolongement d’un travail de recherche mené pour le GTMAE en 2007 par Nicola Shadbolt (Massey University, Nouvelle-Zélande) sur les liens entre les facteurs externes, les décisions relatives à la gestion des exploitations, les pratiques agricoles et certaines retombées environnementales dans le secteur.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/5112022ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-and-food/comportement-et-pratiques-de-gestion-des-agriculteurs-face-au-changement-climatique/resume_9789264167933-2-fr
    • LIRE
    Résumé
    Les agriculteurs savent depuis longtemps composer avec le climat. Toutefois, la spécificité des changements actuellement observés pourrait avoir de fortes répercussions sur le secteur qui les obligent à revoir plus sérieusement l’affectation des sols et les méthodes de production. En outre, l’agriculture va devoir réduire ses émissions de GES et, par le stockage du carbone, compenser les rejets de CO2 provenant d’autres secteurs. Les efforts à déployer sont étroitement liés aux pratiques de gestion agricole. Il importe donc de comprendre comment les facteurs culturels et sociaux (éducation, information, pratiques locales traditionnelles) se conjuguent avec les dispositifs incitatifs pour faciliter ou freiner la mise en oeuvre de mesures d’adaptation et d’atténuation. C’est d’autant plus indispensable que beaucoup de solutions apparemment avantageuses sur tous les plans ne sont pas adoptées. À partir de l’expérience acquise dans les pays de l’OCDE, le présent rapport met en évidence des formes d’intervention propices à une agriculture durable et résiliente dans l’optique du changement climatique.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/5112022ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-and-food/comportement-et-pratiques-de-gestion-des-agriculteurs-face-au-changement-climatique/introduction-aux-pratiques-de-gestion-des-agriculteurs_9789264167933-3-fr
    • LIRE
    Introduction aux pratiques de gestion des agriculteurs
    Laprésente étude, principalement axée sur les pays de l’OCDE, vise à enrichir l’analyse des facteurs qui influent sur les pratiques de gestion agricole en liaison avec l’atténuation des gaz à effet de serre (GES) et l’adaptation au changement climatique. Elle fait ressortir les nombreux facteurs interdépendants en jeu dans la prise de décision des agriculteurs, ainsi que les moyens d’agir sur leur comportement.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/5112022ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-and-food/comportement-et-pratiques-de-gestion-des-agriculteurs-face-au-changement-climatique/determinants-du-changement-de-comportement-des-agriculteurs_9789264167933-4-fr
    • LIRE
    Déterminants du changement de comportement des agriculteurs
    Ce chapitre passe en revue les études concernant les facteurs qui conduisent les agriculteurs à adopter des pratiques de gestion respectueuses de l’environnement en général, puis, plus précisément, face au changement climatique, les éléments et les motivations qui jouent un rôle dans l’atténuation et l’adaptation.
    Il n’est pas possible de dégager des facteurs intervenant systématiquement dans l’adoption de pratiques de gestion agricole exemplaires. S’agissant des pratiques d’atténuation, certains enseignements peuvent être tirés des publications spécialisées : (i) les principaux facteurs qui sous-tendent la mise en oeuvre d’une gestion axée sur l’adaptation varient selon le type de technique ; (ii) des incitations à la fois financières et non financières influent sur le comportement des agriculteurs ; (iii) les relations avec les agriculteurs voisins ont des effets notables sur l’adoption de pratiques d’atténuation ; et (iv) il faut prendre en compte les attitudes et les croyances des exploitants pour concevoir des incitations judicieuses.
    Par ailleurs, il ressort de travaux antérieurs que des facteurs psychologiques et socio-économiques entrent simultanément en jeu dans les choix d’adaptation, et un éclairage sur l’importance que les agriculteurs accordent aux aspects qualitatifs et quantitatifs lorsqu’ils prennent des décisions peut aider les responsables de l’élaboration des politiques à mieux cerner les liens d’interdépendance entre ces facteurs et à concevoir l’action à mener.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/5112022ec005.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-and-food/comportement-et-pratiques-de-gestion-des-agriculteurs-face-au-changement-climatique/economie-comportementale-attenuation-et-adaptation_9789264167933-5-fr
    • LIRE
    Économie comportementale : atténuation et adaptation
    Ce chapitre vise à aborder plus en détail les facteurs favorables et défavorables au changement de comportement, en se référant à la théorie et aux observations récentes de l’économie comportementale. L’économie comportementale pourrait en effet être riche d’enseignements, surtout en ce qui concerne les ressorts internes des comportements. Un cadre systématique intégrant les facteurs externes, internes et sociaux est proposé en vue d’une approche globale de la conception des politiques. Sont par ailleurs évoquées des mesures prises dernièrement dans certains pays de l’OCDE pour prendre en compte les comportements des agriculteurs.
    Dans l’ensemble, il est difficile de dégager des variables socio-économiques communes expliquant les comportements des agriculteurs, compte tenu de l’hétérogénéité des situations. Des facteurs psychologiques et socio-économiques influent simultanément sur les décisions des intéressés. Certains instruments de marché classiques, comme les taxes et les subventions, sont des facteurs externes dont l’efficacité est indéniable, mais ils risquent d’être insuffisants au regard des objectifs d’action.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/5112022ec006.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-and-food/comportement-et-pratiques-de-gestion-des-agriculteurs-face-au-changement-climatique/consequences-pour-l-action-des-pouvoirs-publics_9789264167933-6-fr
    • LIRE
    Conséquences pour l'action des pouvoirs publics
    Divers facteurs liés aux décisions de gestion agricole pourraient avoir un effet positif sur l’environnement. À partir de l’expérience acquise dans les pays de l’OCDE, le présent rapport met en évidence des formes d’intervention propices à une agriculture durable et résiliente dans l’optique du changement climatique.
  • Cliquez pour accéder: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/5112022ec007.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/agriculture-and-food/comportement-et-pratiques-de-gestion-des-agriculteurs-face-au-changement-climatique/modele-economique-traditionnel-de-l-offre-de-biens-publics_9789264167933-7-fr
    • LIRE
    Modèle économique traditionnel de l'offre de biens publics
    Le mécanisme de l’offre de biens publics peut être décrit comme suit, d’après Falkinger (1996)1. Le modèle standard des biens publics suppose que chaque membre d’un groupe de n individus a des préférences réelles concernant la consommation de biens privés et de biens publics. Faisons d’abord l’hypothèse d’une économie de n agriculteurs ayant un revenu yi, i=1,…,n. Notons que ci représente la consommation de biens privés et G celle de biens publics. L’agriculteur i optimise la fonction d’utilité...
  • Ajouter à ma sélection