Les pensions dans les pays de l'OCDE

French
Frequency :
Biennial
ISSN :
1999-1371 (online)
ISSN :
1995-4034 (print)
DOI :
10.1787/19991371
Hide / Show Abstract

Rapport bisannuel de l’OCDE sur les systèmes de pension dans les pays de l’Organisation. Chaque édition propose une vue d’ensemble et une comparaison des politiques en matière de pension dans les pays de l’OCDE et du rôle des réformes et des pensions privées. Cette première partie est suivie par une série de rapports par pays qui analysent la situation dans chacun des pays de l’Organisation.

Also available in: English, German
 
Panorama des pensions 2013

Latest Edition

Panorama des pensions 2013

Les indicateurs de l'OCDE et du G20 You or your institution have access to this content

French
Click to Access: 
Author(s):
OECD
Publication Date :
23 Dec 2013
Pages :
432
ISBN :
9789264204065 (PDF) ; 9789264204058 (print)
DOI :
10.1787/pension_glance-2013-fr

Hide / Show Abstract

Cette cinquième édition de Panorama des Pensions présente toute une batterie d’indicateurs permettant de comparer les politiques et les situations en matière de pensions selon les pays de l’OCDE. Ces indicateurs sont également présentés, dans la mesure du possible, pour les autres grandes économies membres du G20. Deux chapitres spéciaux (chapitres 1 et 2) développent des analyses approfondies des récentes réformes des pensions et de leur impact, ainsi que du rôle du logement, du patrimoine financier et des services publics dans les revenus des retraités.

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Click to Access:  Avant-propos

    Cette cinquième édition de Panorama des pensions présente toute une batterie d’indicateurs permettant de comparer les politiques et les situations en matière de pensions selon les pays de l’OCDE. Ces indicateurs sont également présentés, dans la mesure du possible, pour les autres grandes économies membres du G20. Deux chapitres spéciaux () développent des analyses approfondies des récentes réformes des pensions et de leur impact, ainsi que du rôle du logement, du patrimoine financier et des services publics dans les revenus des retraités.

  • Click to Access:  Éditorial Tensions sur les retraites

    La situation en matière de retraites a évolué de façon étonnamment rapide, dans les pays de l’OCDE, ces dernières années. Après des décennies de débats et, dans certains cas, d’immobilisme politique, de nombreux pays ont lancé d’importantes réformes des pensions, qui passent par un relèvement de l’âge de la retraite, une modification du mode de calcul des prestations et diverses autres mesures destinées à permettre de réaliser des économies.

  • Click to Access:  Résumé

    Cette édition de Panorama des pensions examine l’effet redistributif des récentes réformes des pensions et montre comment le logement, le patrimoine financier et l’accès à des services publics peuvent affecter les niveaux de vie durant la vieillesse. Ce Panorama présente également toute une batterie d’indicateurs des politiques publiques en matière de pensions, couvrant la conception des systèmes de pension ; les droits futurs à pension des hommes et des femmes à différents niveaux de revenu ; le financement des systèmes de retraite ; le contexte démographique et économique dans lequel s’insèrent les systèmes de retraite ; les systèmes de pension privés et les fonds de réserve des régimes publics. La publication intègre aussi une description synthétique des systèmes de pension de tous les pays de l’OCDE et du G20.

  • Click to Access:  Les réformes récentes des retraites et leur impact redistributif

    Ce chapitre commence par présenter les éléments les plus marquants des réformes des retraites adoptées par les 34 pays membres de l’OCDE entre janvier 2009 et septembre 2013. Ainsi, il met à jour et poursuit l’analyse réalisée dans l’édition 2009 dePanorama des pensions, dans laquelle étaient examinées les réformes intervenues entre 2004 et la fin de l’année 2008. La deuxième partie du chapitre porte sur l’impact redistributif des réformes des retraites au cours des 20 dernières années, en ne s’intéressant qu’aux pays qui ont entrepris des réformes qui vont au-delà d’un simple relèvement de l’âge de la retraite.

  • Click to Access:  Le rôle du logement, du patrimoine financier et des services publics dans le niveau de vie des personnes âgées

    Dans le, on analyse l’adéquation du revenu des retraités sans se limiter à l’examen des droits à pension de la génération déjà à la retraite et des futurs retraités. Comme d’autres facteurs exercent une influence sur le niveau de vie des retraités, l’analyse porte aussi sur le rôle du patrimoine immobilier et financier et des services publics dans l’adéquation du revenu des personnes âgées.

  • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Conception des systèmes de retraite

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Architecture des systèmes de retraite nationaux

      Les systèmes procurant des revenus aux retraités des pays de l’OCDE sont variés et comprennent souvent divers régimes. Il est donc difficile de classer les systèmes de retraite et les différents régimes qui procurent un revenu aux retraités. La taxonomie utilisée ici comporte deux « piliers » obligatoires : une composante redistributive et une composante « épargne ». Les régimes facultatifs, individuels ou fournis par l'employeur, constituent le troisième « pillier ».

    • Click to Access:  Pensions de base, ciblées et minimum

      Les programmes conÇus pour garantir un revenu suffisant aux personnes âgées constituent le premier pilier de la taxonomie des systèmes de retraite définie par l’OCDE.

    • Click to Access:  Pensions liées à la rémunération

      Le deuxième pilier de la taxonomie des systèmes de retraite définie par l’OCDE inclut les pensions liées à la rémunération. Les principaux paramètres et règles déterminent le montant des droits versés par ces régimes, ainsi que les répercussions à long terme des réformes des retraites déjà adoptées.

    • Click to Access:  Départ en retraite normale, anticipée, différée

      Les règles relatives à l’ouverture des droits à retraite sont très complexes et reflètent souvent des objectifs officiels contradictoires. D’un côté, le fait d’inciter la population à travailler plus longtemps en raison du vieillissement démographique a été l’une des caractéristiques essentielles de nombreuses réformes des retraites. De l’autre, les pouvoirs publics ont souvent eu le souci de protéger les salariés considérés comme vulnérables et incapables de continuer à travailler jusqu’à un âge avancé.

    • Click to Access:  Âge effectif de sortie du marché du travail

      L’âge effectif moyen de sortie du marché du travail était de 63.1 ans pour les hommes et de 63.2 ans pour les femmes dans l’ensemble des pays de l’OCDE en 2012.

    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Les droits à la retraite

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Méthodologie et hypothèses

      Les indicateurs de droits à retraite présentés dans le, ainsi que l’analyse du « déficit d’épargne-retraite » présentée dans le utilisent les modèles de retraite de l’OCDE. La méthodologie et les hypothèses retenues sont les mêmes pour tous les pays, ce qui permet de comparer directement la conception des différents systèmes de retraite. Les droits futurs sont calculés en fonction des règles et paramètres actuels.

    • Click to Access:  Taux de remplacement bruts

      Le taux de remplacement brut compare le montant de la pension de retraite au salaire. Pour les personnes touchant un salaire moyen, le taux de remplacement brut s’établit en moyenne à 54 % dans les 34 pays de l’OCDE. Néanmoins, il varie considérablement d’un pays à l’autre. Dans le bas du classement, le Mexique et le Royaume-Uni offrent aux personnes qui entrent aujourd’hui sur le marché du travail des taux de remplacement inférieurs à un tiers. Les Pays-Bas, situés dans le haut du classement, proposent des taux de remplacement supérieurs à 90 %. Les autres pays assurant un taux de remplacement attendu élevé sont le Danemark, avec 79 %, et l’Autriche, avec 77 %.

    • Click to Access:  Taux de remplacement bruts : régimes publics et privés

      Les régimes privés procurent aux personnes âgées une part importante et croissante de leur revenu, comme en témoignent les calculs des taux de remplacement bruts qui font une distinction entre dispositifs publics et mécanismes privés. Dans les pays de l’OCDE, le taux de remplacement moyen assuré par les seuls régimes publics pour un salaire moyen s’élève à 41 %, contre 54 % si l’on tient également compte des dispositifs privés obligatoires. Lorsqu’on ajoute les pensions privées facultatives, en appliquant des règles types, le taux de remplacement moyen atteint 68 % pour un revenu moyen.

    • Click to Access:  Régime fiscal des pensions et des retraités

      Le régime de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) joue un rôle important dans les mesures en faveur des personnes âgées. Il est fréquent que les retraités ne versent pas de cotisations sociales. L’IRRP est progressif et les droits à retraite souvent inférieurs au salaire perçu avant la retraite, de sorte que le taux d’imposition moyen du revenu des retraités est généralement moins élevé que celui du revenu d’activité. De plus, la majorité des régimes d’imposition soumettent les pensions ou les retraités eux-mêmes à un régime de faveur en accordant des crédits d’impôt ou des abattements supplémentaires aux personnes âgées.

    • Click to Access:  Taux de remplacement nets

      Pour les revenus moyens, le taux de remplacement net s’élève en moyenne à 66 % dans les pays de l’OCDE. Il est donc supérieur de 11 points au taux de remplacement brut, car les impôts et cotisations prélevés sur les salaires sont plus élevés que ceux perçus sur les pensions de retraite. Les taux de remplacement nets, eux aussi, varient considérablement d’un pays à l’autre : de moins d’un tiers au Mexique à plus de 100 % aux Pays-Bas pour les revenus moyens.

    • Click to Access:  Taux de remplacement nets : régimes publics et privés

      Dans l’OCDE, la moyenne du taux de remplacement net pour un revenu moyen ressort à 49 % si l’on ne tient compte que des régimes publics, alors qu’elle est de 64 % si l’on intègre les dispositifs privés obligatoires. Si l’on y ajoute les régimes privés facultatifs, en appliquant les règles types, la moyenne du taux de remplacement net s’élève à 79 % pour une personne qui touche le salaire moyen.

    • Click to Access:  Risque d'investissement et régimes privés

      Bien que les fonds de pension privés dans la zone OCDE aient, en moyenne, complètement effacé les pertes d’avant la crise, les marchés sont toujours volatils et il n’est pas rare qu’ils enregistrent une croissance négative. Toutefois, il ne faut pas oublier que les pensions privées ne sont qu’une des composantes de la prestation globale de retraite : l’essentiel du revenu des retraités n’est pas exposé au risque d’investissement. Dans certains pays, des prestations soumises à conditions de ressources protègent en grande partie les bas salaires du risque d’investissement et la fiscalité peut aussi faire office de « stabilisateur automatique » du revenu des retraités.

    • Click to Access:  Patrimoine retraite brut

      Le patrimoine retraite correspond à la valeur viagère totale du flux de revenus perçu par les retraités. Dans les pays de l’OCDE, pour un revenu moyen, le patrimoine retraite des hommes est égal, en moyenne, au salaire annuel multiplié par 9.3. Ce chiffre est plus élevé pour les femmes – 10.6 fois le salaire individuel – en raison de leur espérance de vie plus longue.

    • Click to Access:  Patrimoine retraite net

      Le patrimoine retraite net, à l’instar de l’indicateur équivalent exprimé en termes bruts, représente la valeur viagère actualisée du flux de prestations de retraite, mais en tenant compte des impôts et cotisations acquittés sur les revenus perçus par les retraités. Dans un cas comme dans l’autre, le patrimoine retraite est exprimé en multiple du salaire individuelbrut.

    • Click to Access:  Variations du patrimoine retraite

      La variation du patrimoine retraite brut donne une idée du niveau des promesses de retraite associées à la poursuite de l’activité pendant une année supplémentaire. Dans la moitié des pays de l’OCDE, les bas et moyens revenus sont moins incités à poursuivre leur activité que les hauts revenus. Il n’est plus avantageux pour eux de rester en activité que dans huit pays.

    • Click to Access:  Progressivité de la formule de calcul des prestations de retraite

      L’indice de progressivité est conçu pour résumer en un seul chiffre le lien qui existe entre la pension de retraite et le salaire perçu durant la période d’activité. Il va de 100 dans les régimes de base purs (Irlande et Nouvelle-Zélande) à une valeur négative en Suède (ce qui indique que le système de retraite dans son ensemble est régressif), en passant par zéro en Hongrie. Cet indice s’élève en moyenne à 39 dans la zone OCDE. Les différences existant entre les régions sont frappantes : l’indice ressort en moyenne à 82 dans les pays anglophones, signe que leurs régimes publics sont très progressifs. En revanche, en Europe du Sud, il atteint 23 en moyenne, ce qui montre une corrélation très étroite entre le salaire et les prestations de retraite.

    • Click to Access:  Lien entre les pensions et les salaires

      Dans certains pays comme la Hongrie, l’Italie, les Pays-Bas ou la République slovaque, on observe une corrélation très étroite entre les droits à retraite et le salaire perçu pendant la durée d’activité. À l’inverse, les prestations étant forfaitaires en Irlande et en Nouvelle-Zélande, les pensions de retraite ne sont pas liées à la rémunération, mais en Irlande, elles sont liées à la durée de cotisation.

    • Click to Access:  Moyenne pondérée des pensions et des patrimoines retraite

      Les indicateurs présentés jusqu’à présent ont porté sur les taux de remplacement, le montant relatif des pensions et le patrimoine retraite à différents niveaux de rémunération. Fondés sur la moyenne pondérée de ces indicateurs sur toute l’échelle des salaires, les chiffres présentés ici correspondent à la pension moyenne au moment du départ en retraite et au patrimoine retraite moyen (valeur viagère des pensions servies).

    • Click to Access:  Prestation globale de retraite

      En vertu de la taxinomie présentée dans l’indicateur « Architecture des systèmes de retraite nationaux » présentée plus haut, la prestation globale de retraite est assurée par plusieurs composantes. Les systèmes de retraite comportent ainsi deux piliers obligatoires. Le premier est une composante redistributive, destinée à garantir aux retraités un niveau de vie minimum, en termes absolus. Le second, une composante « épargne », dont l’objectif est que les retraités perçoivent un revenu comparable à celui qu’ils touchaient lorsqu’ils étaient en activité. Le présent indicateur, qui montre la décomposition des systèmes de retraite nationaux en piliers et en régimes publics et privés, fait une fois encore ressortir de fortes disparités entre les politiques menées par les différents pays.

    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Les revenus et la pauvreté des personnes âgées

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Le revenu des personnes âgées

      Le revenu des personnes âgées est en général plus faible que celui de la population, même si l’on tient compte des différences de taille des ménages. Dans les pays de l’OCDE, à la fin des années 2000, les plus de 65 ans percevaient en moyenne un revenu égal à 86 % de celui de la population dans son ensemble. Entre le milieu des années 90 et la fin des années 2000, le revenu des personnes âgées a progressé plus vite que celui de la population dans 18 des 27 pays pour lesquels les chiffres sont connus. Dans la plupart des pays de l’OCDE, les transferts publics constituent la principale source de revenu des personnes âgées.

    • Click to Access:  Pauvreté des personnes âgées

      Dans les pays de l’OCDE, 12.8 % en moyenne des plus de 65 ans vivent dans la pauvreté monétaire, disposant d’un revenu inférieur à la moitié de la médiane nationale. Il existe des variations importantes d’un pays à l’autre, la pauvreté monétaire des seniors étant pratiquement inexistante dans trois pays, tandis que dans quatre autres, le taux de pauvreté est deux fois plus élevé que la moyenne de la zone OCDE. Le taux de pauvreté des personnes âgées est plus élevé que celui de la population générale, qui s’établit à 11.3 %, en moyenne.

    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts L’équilibre financier des systèmes de retraite

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Cotisations

      Les taux des cotisations de retraite sont globalement stables depuis le milieu des années 90. Le taux moyen, dans les 25 pays de l’OCDE qui prélèvent des cotisations distinctes pour les régimes publics, est passé de 19.2 % en 1994 à 19.6 % en 2012, avec un pic à 20 % en 2004. La raison en est vraisemblablement que les pouvoirs publics se sont inquiétés des conséquences sur l’emploi d’une fiscalité du travail lourde. Ces préoccupations semblent en effet avoir pris le pas sur celles liées aux pressions exercées sur l’équilibre financier des systèmes de retraite par le vieillissement de la population et l’arrivée à maturité des régimes de retraite.

    • Click to Access:  Dépenses publiques de retraite

      Au sein de l’OCDE, entre 1990 et 2009, les dépenses publiques au titre des pensions de retraite et de réversion ont progressé à un rythme supérieur de 27 % à la hausse du revenu national et sont passées d’une moyenne de 6.1 % du produit intérieur brut (PIB) à 7.8 %. Les régimes de retraite publics constituent souvent le plus gros poste de dépenses publiques, représentant en moyenne 17 % de l’ensemble de ces dépenses.

    • Click to Access:  Dépenses de retraite : régimes publics et régimes privés

      Les versements effectués par les régimes de retraite privés se sont élevés en moyenne à 1.6 % du produit intérieur brut (PIB) en 2009 dans les 25 pays de l’OCDE pour lesquels des données sont disponibles. Ce chiffre représente un cinquième de la moyenne des dépenses publiques de retraite. De 1990 à 2009, les pensions servies par les dispositifs privés ont progressé à un rythme supérieur de 27 % à celui de la croissance du PIB.

    • Click to Access:  Projections à long terme des dépenses publiques de retraite

      Dans la plupart des pays de l’OCDE, les dépenses publiques de retraite sont en hausse depuis 20 ans, comme le montrent les deux précédents indicateurs. Les projections à long terme révèlent que ces dépenses devraient continuer à augmenter dans 28 des 31 pays de l’OCDE pour lesquels les données sont disponibles. En moyenne, les dépenses de retraite devraient passer de 9.3 % du produit intérieur brut (PIB) en 2010 à 11.7 % du PIB en 2050.

    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Contexte démographique et économique

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Fécondité

      Pour la période 2010-15, l’indicateur conjoncturel de fécondité est inférieur au seuil de renouvellement de la population – nombre de naissances nécessaire pour que la population totale reste constante – dans 32 des 34 pays de l’OCDE. Les seules exceptions sont Israël et le Mexique, dont le seuil de renouvellement s’établit à 2.9et 2.2, respectivement. Toutefois, dans les deux tiers des pays de l’OCDE, les taux de fécondité enregistrent une croissance modérée depuis dix ans.Les taux de fécondité ont des répercussions considérables sur les systèmes de retraite, car ils constituent, avec l’espérance de vie, l’un des déterminants du vieillissement démographique.

    • Click to Access:  Espérance de vie

      L’allongement considérable de l’espérance de vie est l’une des avancées les plus remarquables du siècle dernier. On vit de plus en plus longtemps, et cette tendance devrait se poursuivre. Durant la période 2010-15, l’espérance de vie à la naissance s’établit en moyenne à 77.2 ans pour les hommes et à 82.7 ans pour les femmes. Pour ces dernières, c’est au Japon qu’elle est la plus élevée (86.9 ans), puis en Espagne, en France, en Italie et en Suisse. Pour les hommes, c’est l’Islande qui arrive en tête (80.2 ans), suivie de l’Australie, de la Suisse, du Japon et d’Israël.

    • Click to Access:  Rapport actifs/inactifs de 65 ans ou plus

      Le vieillissement de la population est l’un des principaux facteurs à l’origine de la vague de réformes des systèmes de retraite menées ces dernières années. Le rapport actifs/inactifs de 65 ans ou plus est un indicateur important des pressions que l’évolution démographique fait peser sur les systèmes de retraite. Il mesure le nombre de personnes d’âge actif (20-64 ans) rapporté au nombre de personnes ayant atteint l’âge de la retraite (65 ans et plus). On dénombre aujourd’hui en moyenne un peu moins de quatre personnes en âge de travailler pour une personne ayant atteint l’âge de la retraite.

    • Click to Access:  Moyenne et distribution des salaires

      Le « salaire moyen » est un indicateur qui occupe une place importante dans la présentation des paramètres du système et les résultats de la modélisation des retraites. La distribution des salaires sert à calculer des indicateurs synthétiques comme la progressivité des systèmes de retraite, la structure de la prestation globale de retraite ou les moyennes pondérées.

    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Pensions privées et fonds de réserve publics

    • Mark Click to Access
    • Click to Access:  Couverture des régimes de retraite privés

      Ces dernières années, les dispositifs de retraite privés ont pris une importance croissante étant donné que les réformes des retraites adoptées ont imposé une diminution des droits à retraite pour les régimes publics. Dans 18 pays de l’OCDE, les régimes de retraite privés sont obligatoires ou quasi obligatoires (c’est-à-dire qu’ils couvrent pratiquement la totalité des salariés par le biais de conventions collectives). Dans huit autres pays, les dispositifs privés facultatifs (professionnels ou individuels) concernent plus de 40 % de la population d’âge actif.

    • Click to Access:  Structure institutionnelle des plans de retraite privés

      Les plans de retraite privés peuvent être financés au travers de diverses structures. En 2011, dans les pays de l’OCDE pour lesquels les données sont disponibles, 76 % des actifs des dispositifs privés, en moyenne, étaient détenus par des fonds de pension, 19 % dans le cadre de contrats d’assurance retraite gérés par des sociétés d’assurance-vie ou de retraite, 4 % sous forme de produits de retraite commercialisés par des banques ou des sociétés de gestion de portefeuille et 1 % dans des plans provisionnés.

    • Click to Access:  Le déficit d'épargne-retraite

      Dans 17 pays dotés d’un dispositif de retraite obligatoire, le taux de remplacement est inférieur à la moyenne des 34 pays de l’OCDE. Ce déficit d’épargne-retraite est supérieur à 26 % du salaire pour un revenu moyen chez les femmes au Mexique. Il dépasse également les 25 % chez les hommes au Mexique et 21 % pour un revenu moyen au Royaume-Uni.

    • Click to Access:  Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

      La plupart des pays de l’OCDE ont accumulé une grande quantité d’actifs afin de faire face aux engagements de retraite futures. Au total, les actifs des fonds de pension des pays de l’OCDE représentaient 74 % du produit intérieur brut (PIB) en 2011. La moitié des pays de l’OCDE ont également créé des fonds de réserve publics en vue de financer les retraites publiques. Dans ces pays, les recettes constituées à cet effet atteignent pratiquement 19 % du PIB.

    • Click to Access:  Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

      Fin 2011, les catégories d’actifs classiques (principalement les actions et les obligations) restaient les formes d’investissement les plus courantes des fonds de pension et des fonds de réserve publics. La part des actions et des obligations varie considérablement suivant les pays, même si, d’une manière générale, la préférence va aux obligations.

    • Click to Access:  Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

      Après avoir connu une année de rendements positifs en 2010, les fonds de pension ont connu des taux de rendement négatifs dans plus de la moitié des pays de l’OCDE en 2011. La même année, les fonds de pension ont affiché un taux de rendement réel des investissements négatif de -1.3 % en moyenne. Les fonds de réserve publics ont suivi la même évolution, enregistrant des rendements positifs en 2010 et un rendement moyen nul en 2011.

    • Click to Access:  Coûts d'exploitation et frais relatifs aux fonds de pension

      L’efficience des dispositifs de retraite privés, mesurée en rapportant l’ensemble des coûts d’exploitation aux actifs gérés, diffère considérablement d’un pays à l’autre et est comprise entre 0.1 % et 1.3 % des actifs sous gestion chaque année. Les frais facturés aux membres des fonds pour couvrir ces coûts varient aussi substantiellement suivant les pays pour ce qui est de leur structure ou de leur importance.

    • Click to Access:  Coefficients de capitalisation des dispositifs à prestations définies

      Les coefficients de capitalisation moyens des dispositifs à prestations définies variaient considérablement selon les pays à la fin de 2011. Parmi les pays qui communiquent des données à ce sujet à l’OCDE, le niveau de financement s’est amélioré en 2011 par rapport à 2010, à l’exception des Pays-Bas, où il a nettement diminué, en partie à la suite d’une baisse des taux d’intérêt. Les niveaux de financement étant calculés à l’aide de méthodes d’évaluation nationales (réglementaires), il est impossible de faire des comparaisons entre pays.

    • Add to Marked List