Examens de l'OCDE des politiques de l'investissement

ISSN :
1990-0937 (online)
ISSN :
1817-5244 (print)
DOI :
10.1787/19900937
Hide / Show Abstract

Une série d’études qui examinent les politiques mises en œuvre par les gouvernements des États en matière de politiques d’investissement et le rôle qu’elles jouent dans leurs économies. Cette série remplace celle précédemment intitulée Examens de l’OCDE sur l’investissement direct étranger.

Also available in: English
 
Examens de l'OCDE des politiques de l'investissement : Chine 2003

Examens de l'OCDE des politiques de l'investissement : Chine 2003

Progrès et enjeux de la réforme You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1403052e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/finance-and-investment/examens-de-l-ocde-des-politiques-de-l-investissement-chine-2003_9789264101982-fr
  • READ
Author(s):
OECD
Publication Date :
09 Mar 2004
Pages :
266
ISBN :
9789264101982 (PDF) ; 9789264101968 (print)
DOI :
10.1787/9789264101982-fr

Hide / Show Abstract

Depuis que le gouvernement chinois s’est engagé à réformer l’économie du pays en l’ouvrant aux échanges et aux investissements internationaux, la Chine est devenue l’une des principales destinations de l’investissement direct étranger (IDE). Ces flux de capitaux, qui ont accéléré depuis l’adhésion de la Chine à l’OMC en 2001, ont contribué à dynamiser la croissance économique et la modernisation. L’IDE en provenance des pays de l’OCDE pourrait toutefois être bien supérieur encore, en termes tant quantitatifs que qualitatifs : investissements à plus long terme, davantage d’investissements dans les hautes technologies, investissements à plus forte valeur ajoutée.

Cette étude évalue les efforts accomplis jusqu’à présent pour créer des conditions propices à attirer l’IDE et à en maximiser les avantages. Elle propose également de nouvelles options pour rendre les politiques encore plus efficaces. A l’origine, les investisseurs étrangers venaient en Chine attirés par les prix de la main-d’œuvre et des biens fonciers, par les promesses d’un marché très large et, jusqu’à un certain point, par des incitations fiscales. Mais pour maintenir et développer des flux d’IDE à l’échelle des besoins, il serait maintenant avisé de passer à une stratégie d’appel plus fortement basée sur des règles. Celle-ci s’appuierait sur des éléments structurels : un système juridique solide, une législation et une réglementation transparentes, des procédures d’autorisation simplifiées, une bonne gouvernance des entreprises, une politique de la concurrence efficace et un système financier fiable.

Cette étude s’inscrit dans le cadre de la coopération de l’OCDE avec les économies non membres.