Lignes directrices de l'OCDE pour les essais de produits chimiques, Section 2

Effets sur les systèmes biologiques

French
ISSN: 
2074-5826 (online)
http://dx.doi.org/10.1787/20745826
Hide / Show Abstract

Les lignes directrices de l’OCDE pour les essais de produits chimiques est une collection d’environ 100 des plus pertinents tests reconnus à l’échelle internationale et méthodes d’essai utilisées par les gouvernements, l’industrie et des laboratoires indépendants afin d’identifier et de définir les dangers potentiels des nouvelles substances chimiques, préparations chimiques et mélanges chimiques.

Cette batterie d’outils est particulièrement utile pour les professionnels dans les tests réglementaires de sécurité et les produits chimiques et produits chimiques de notification et d’enregistrement des produits chimiques. Ils peuvent également être utilisés pour la sélection et le classement des produits chimiques au cours du développement de nouveaux produits chimiques et de produits et de recherche en toxicologie. Ce groupe d’essais est consacré aux systèmes biologiques.

Also available in English
 
Essai n° 226 : Essai de reproduction d'un acarien prédateur (Hypoaspis (Geolaelaps) aculeifer) dans le sol

Essai n° 226 : Essai de reproduction d'un acarien prédateur (Hypoaspis (Geolaelaps) aculeifer) dans le sol You or your institution have access to this content

French
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Cette Ligne directrice décrit une méthode pour évaluer les effets de substances chimiques dans le sol sur la reproduction de l’espèce d’acariens Hypoaspis (Geolaelaps) aculeifer Canestrini (Acari: Laelapidae). Elle s’applique à des substances solubles dans l’eau ou insolubles, mais pas à des substances volatiles. 28-35 jours après le début de la ponte des œufs, des femelles adultes d’âge similaire sont exposées à un ensemble de concentrations d’une substance d’essai mélangée à 20 g (poids sec) de sol artificiel. Selon la mesure finale (ECx, NOEC ou les deux), cinq à douze concentrations doivent être testées. Il est recommandé de préparer au moins deux à quatre réplicats pour chaque concentration d’essai et six à huit réplicats pour le témoin, chaque réplicat comportant 10 animaux. A 20°C, le test dure 14 jours après l’exposition des femelles, ce qui permet à la progéniture témoin d’atteindre l’étape de deutonymphe. Le nombre de femelles survivantes (pour un test valide, mortalité ≤ 20%) et le nombre de jeunes acariens par récipient (pour un test valide, au moins 50) sont déterminés. La fécondité des acariens exposés à la substance d’essai est comparée à celle des femelles témoins afin de déterminer la ECx (p.ex. EC10, EC50) ou la concentration pour laquelle aucun effet n’est observé (NOEC). Toutes autres différences observées dans le comportement et la morphologie par rapport aux acariens témoins doivent être reportées.

Also available in English
loader image
 
Visit the OECD web site