Lignes directrices sur l'eau et l'adaptation aux changements climatiques

Lignes directrices sur l'eau et l'adaptation aux changements climatiques You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8d082ef0-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/environment-and-climate-change/lignes-directrices-sur-l-eau-et-l-adaptation-aux-changements-climatiques_8d082ef0-fr
  • READ
Author(s):
UN
31 Dec 2009
Pages:
142
ISBN:
9789210563765 (PDF)
http://dx.doi.org/10.18356/8d082ef0-fr
Also available in English, Russian
loader image

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Avant-propos
    Les changements climatiques auront des impacts notables sur nos ressources en eau et certains de ces effets sont déjà visibles. Presque tous les pays de la région de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE) et au-delà devraient enregistrer des impacts négatifs – fréquence et intensité accrues des inondations et des sécheresses, aggravation des pénuries d’eau, intensification de l’érosion et de la sédimentation, réduction de la taille des glaciers et de la couverture neigeuse, montée du niveau de la mer et détérioration de la qualité de l’eau et des écosystèmes. De plus, les impacts des changements climatiques sur les ressources en eau auront des effets en cascade sur la santé humaine et sur de nombreuses composantes de l’économie et de la société, vu que divers secteurs dépendent directement de l’eau, comme l’agriculture, l’énergie et le potentiel hydroélectrique, la navigation, la santé, le tourisme – de même que l’environnement.
  • Préface
    Les données hydrométéorologiques et les projections climatiques fournissent de nombreuses preuves que les ressources en eau sont vulnérables et peuvent être fortement affectées par les changements climatiques, ce qui a des conséquences de grande ampleur sur les sociétés humaines et les écosystèmes. Cependant, très peu de pays ont élaboré des stratégies d’adaptation à ce jour. Le fait que de nombreux plans d’eau, en particulier dans la région de la CEE, traversent les frontières signifie que les risques et les difficultés sont partagés et que les solutions doivent donc être coordonnées. Actuellement, la coopération transfrontière en vue de l’élaboration de stratégies d’adaptation est pourtant quasiment inexistante.
  • Remerciements
    La présente publication n’aurait pas été possible sans les généreuses contributions d’un grand nombre de gouvernements, de particuliers et d’organisations internationales. Le secrétariat de la Convention de la CEE sur l’eau exprime sa gratitude aux membres des organes de la Convention et du Protocole sur l’eau et la santé, ainsi qu’aux experts et à tous ceux qui ont apporté des études de cas, des contributions et des commentaires.
  • Liste des sigles, acronymes et abréviations
  • Messages principaux
    Le monde doit s’adapter sans attendre aux changements climatiques dans le domaine de la gestion de l’eau. Les données hydrométéorologiques et les projections climatiques fournissent de nombreuses preuves que les ressources en eau sont vulnérables et peuvent être fortement affectées par les changements climatiques, ce qui a des conséquences de grande ampleur sur les sociétés humaines et les écosystèmes. Bien que les changements climatiques puissent également avoir des conséquences positives pour certains pays, comme une saison de croissance prolongée de la végétation, dans l’ensemble presque tous les pays de la CEE devraient en subir les conséquences négatives. Les effets varieront considérablement d’une région à l’autre. Parmi ceux-ci ont peut citer notamment l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des inondations et des sécheresses, l’aggravation des pénuries d’eau, l’intensification de l’érosion et de la sédimentation, la réduction des glaciers et de la couverture neigeuse, l’élévation du niveau des mers, la salinisation, la dégradation des sols, et les dommages causés à la qualité de l’eau, aux écosystèmes et à la santé humaine. De nombreux pays subissent déjà certains effets et en paient le prix économique et social. Les tentatives pour atténuer les effets des changements climatiques ont commencé, mais leur action est trop lente pour produire des résultats rapidement. Il est donc à la fois urgent et plus efficace sur le plan des coûts de commencer à s’adapter dès maintenant.
  • Introduction
    Les ressources en eau, vulnérables par nature, sont déjà touchées par les changements climatiques et la variabilité du climat, avec des conséquences de grande ampleur sur les sociétés, leur santé, leur économie et leur environnement naturel.
  • Principes et approches de base
    L’adaptation peut et doit s’appuyer sur les nombreuses mesures de gestion de l’eau qui existent déjà et sont mises en œuvre.
  • Engagements internationaux
    Un certain nombre d’engagements internationaux contiennent des dispositions et ont mis au point des outils qui peuvent favoriser l’élaboration des stratégies d’adaptation.
  • Cadres politiques, législatifs et institutionnels
    La politique doit créer un environnement favorable à l’adaptation aux changements climatiques, notamment en promouvant des mesures insensibles aux effets des changements climatiques et en mettant en place des cadres juridiques et institutionnels et une communication robuste.
  • Besoins d’information et de surveillance pour la conception et la mise en œuvre de stratégies d’adaptation
    L’adaptation aux changements climatiques exige une approche multipartenaires pour identifier les besoins de données conformément aux principes de la GIRE.
  • Scénarios et modèles pour l’évaluation des impacts et la gestion des ressources en eau
    Les scénarios et les modèles sont des instruments qui aident à incorporer dans la planification les incertitudes concernant l’avenir. En simplifiant, on peut dire que les scénarios servent à créer des images alternatives de l’avenir, tandis que les modèles servent à fournir des informations sur ces avenirs possibles.
  • Évaluation de la vulnérabilité pour lagestion de l’eau
    Les évaluations de la vulnérabilité présente et future sont nécessaires à une adaptation efficace.
  • Stratégies et mesures d’adaptation
    Les stratégies et mesures d’adaptation doivent être fondées sur les résultats des évaluations de la vulnérabilité ainsi que sur les objectifs de développement, les considérations des Parties prenantes et les ressources disponibles.
  • Questions financières
    Le secteur privé engage généralement des efforts d’adaptation dans les cas où il peut tirer un bénéfice direct de ses investissements. Les pouvoirs publics devraient compléter la contribution du secteur privé à l’adaptation pour que celle-ci soit financée à hauteur du niveau socialement désirable, ce qui est possible en définissant des politiques et en mettant en place un cadre réglementaire approprié pour aider les marchés à stimuler l’adaptation.
  • Évaluation des stratégies d’adaptation
    L’évaluation est nécessaire pour déterminer la pertinence, l’efficience, l’efficacité et l’impact des stratégies d’adaptation à la lumière de leurs objectifs.
  • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Annexe

    • Mark Click to Access
    • Définitions
      Aux fins des présentes Lignes directrices, il convient de prendre en considération les définitions suivantes
    • Liste de contrôle pour l’autoévaluationdes progrès vers l’adaptation aux changements climatiques
      La présente liste de contrôle est un instrument d’auto-évaluation de la position actuelle d’un pays. Elle n’est pas censée servir à l’établissement de rapports, mais aider les décideurs et les responsables de l’élaboration des politiques à examiner leur situation et à identifier les goulets d’étranglement et, lorsqu’il est possible de trouver des conseils dans les présentes Lignes directrices, d’y remédier. Veuillez donner des réponses aussi détaillées que possible, surtout dans la colonne «En cours», en indiquant précisément l’avancement actuel.
    • Add to Marked List