Perspectives de l'emploi de l'OCDE

Frequency :
Annual
ISSN :
1999-1274 (online)
ISSN :
0256-6192 (print)
DOI :
10.1787/19991274
Hide / Show Abstract

Rapport annuel de l’OCDE sur l’emploi dans les pays de l’Organisation. Chaque édition propose un examen des tendances récentes, de l’évolution des politiques et des perspectives. Une annexe statistique fournit des données sur les taux d’emploi, l’incidence de l’emploi à temps partiel, les ratios emploi/population, et les taux d’activité. Sont également incluses des données sur les dépenses consacrées aux programmes du marché du travail, les rémunérations annuelles moyennes, et la dispersion des revenus. Des chapitres spécifiques sont consacrés à des thèmes présentant un intérêt pour l’actualité.

Also available in: English, German
 
Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2008

Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2008 You do not have access to this content

French
Click to Access: 
Author(s):
OECD
Publication Date :
18 Aug 2008
Pages :
406
ISBN :
9789264046542 (PDF) ; 9789264046344 (print)
DOI :
10.1787/empl_outlook-2008-fr

Hide / Show Abstract

Les perspectives de l’emploi de l’OCDE est le rapport annuel de l'OCDE sur l'état des marchés du travail et de l'emploi dans la zone de l'OCDE. L’édition 2008 affirme que les taux de l’emploi dans les pays de l’OCDE n’ont jamais été aussi élevés, avec actuellement 2/3 de la population en âge de travailler sur le marché de l’emploi. Cependant certains groupes sont toujours à la traîne : les femmes ont 20% moins de chances de travailler que les hommes, alors que les minorités ethniques sont confrontées à une période de recherche d’emploi beaucoup plus longue que les autres.
Also available in: English, Spanish

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Click to Access:  Évolution récente des marchés du travail et vue d'ensemble de la publication
    Bien que les turbulences sur les marchés financiers aient sans doute dépassé leur point de plus forte intensité, les retombées continueront d’agir comme un frein sur la croissance dans la zone de l’OCDE pendant encore un certain temps. La croissance du PIB a fléchi au second semestre de 2007 et elle devrait continuer de ralentir au cours des deux prochaines années dans la zone de l’OCDE, quoique de façon différenciée selon les pays. Globalement, la croissance de l’emploi est restée modérément forte en 2007 mais, d’après les projections de l’OCDE, elle devrait ralentir notablement dans les deux prochaines années. On pense que 33 millions de personnes seront au chômage en 2008, dans la zone de l’OCDE, ce qui marque une augmentation par rapport aux 32 millions enregistrés en 2007. Dans ce contexte, la progression de la rémunération réelle par salarié devrait marquer le pas en 2008, dans la majorité des pays de l’OCDE, et elle devrait, pour l’essentiel, être en ligne avec les gains de productivité ou en deçà. Après avoir retracé les développements récents sur les marchés du travail et avoir évoqué les perspectives à court terme, on passe en revue brièvement, dans les pages ci-après, le contenu des chapitres 1 à 5 de cette publication.
  • Click to Access:  Prendre un bon départ
    Ce chapitre offre dans un premier temps une vue d’ensemble des résultats des jeunes sur le marché du travail au cours des dix dernières années. Il présente ensuite des données sur la sensibilité du chômage des adolescents et des jeunes adultes à la conjoncture économique ainsi que sur le rôle croissant des emplois temporaires et à temps partiel en tant que voies d’accès au marché du travail. Après l’étude de plusieurs indicateurs décrivant la durée et les modalités du passage de la formation initiale à la vie active, la qualité de l’emploi des jeunes sera analysée, et l’on cherchera notamment à déterminer dans quelle mesure les emplois temporaires et faiblement rémunérés servent de tremplin vers des postes plus intéressants. Enfin, on mettra en évidence les difficultés que certains jeunes récemment sortis du système éducatif éprouvent à sortir d’une situation de non-emploi, en particulier ceux qui n’ont pas achevé leurs études secondaires, et ce, malgré la fluidité globale du marché du travail des jeunes.
  • Click to Access:  Déclarer l'emploi ou travailler au noir l'emploi informel dans sept pays de l'OCDE
    L’emploi informel et le travail non déclaré constituent, pour le marché du travail de certains pays de l’OCDE à faible revenu et à revenu intermédiaire, un problème important qui suscite des inquiétudes pour la protection des travailleurs concernés, rend difficile pour les pouvoirs publics la fourniture de services publics de qualité et entrave l’augmentation de la productivité et la croissance. Une forte croissance économique ne semble pas constituer en soi une garantie de réduction de l’emploi informel. Quelles politiques les pays peuvent-ils adopter pour faire face à ce phénomène? La réponse à cette question diffère de l’un à l’autre. Selon la situation existant dans chacun d’eux, il est possible d’encourager davantage l’emploi formel en conjuguant de diverses manières réduction des coûts de main-d’oeuvre lorsqu’ils sont excessifs, assouplissement de la législation sur la protection de l’emploi quand elle est trop rigoureuse, et réforme de la conception des dispositifs de protection sociale de façon que les travailleurs aient davantage intérêt à s’y affilier. Le renforcement des incitations devrait être complété par un accroissement des efforts de mise en oeuvre effective des législations relatives à la fiscalité, à la sécurité sociale et au travail. L’amélioration de la gouvernance favoriserait aussi le respect volontaire de ces dernières.
  • Click to Access:  Le prix des préjugés
    Malgré certains progrès, la discrimination fondée sur le sexe et sur l’origine raciale ou ethnique reste présente sur les marchés du travail des pays de l’OCDE. Différentes expériences de terrain révèlent une discrimination ethnique persistante dans de nombreux pays. Et d’autres types d’évaluations, moins directes, suggèrent qu’en moyenne, au moins 8 % de l’écart d’emploi et une proportion encore plus importante de l’écart de salaire entre hommes et femmes peuvent être attribués à la discrimination. Pratiquement tous les pays de l’OCDE ont adopté des lois antidiscrimination au cours de ces dernières décennies. Quel est le degré d’efficacité de ces lois? Les évaluations disponibles et différentes analyses en comparaison internationale indiquent qu’une législation antidiscrimination correctement conçue peut se révéler efficace pour réduire les disparités d’emploi et de salaire. Cependant, l’application de la législation antidiscrimination repose essentiellement sur la propension des victimes à revendiquer leurs droits. Dans le cadre d’une stratégie politique efficace visant à la mise en place d’une culture de l’égalité de traitement, la sensibilisation du public aux normes juridiques et à leurs conséquences possibles (notamment, pour les victimes, les coûts et les avantages d’une action devant les tribunaux) est par conséquent un aspect déterminant. Les normes juridiques peuvent avoir davantage d’impact lorsque leur application ne dépend pas exclusivement d’actions individuelles. À cet égard, les instances spécifiques chargées des questions d’égalité peuvent jouer un rôle important.
  • Click to Access:  Tous les emplois sont-ils bons pour la santé ? L'impact du statut au regard de l'emploi et des conditions de travail sur la santé mentale
    Le présent chapitre apporte de nouvelles données sur l’évolution des maladies mentales liées au travail dans les pays de l’OCDE et sur la façon dont les nouvelles formes de travail affectent ces maladies. En dépit de l’envolée du nombre de bénéficiaires de prestations d’invalidité pour maladie mentale dans beaucoup de pays, aucun des indicateurs disponibles ne fait apparaître d’augmentation générale des problèmes de santé mentale dans la population d’âge actif dans l’ensemble de la zone de l’OCDE. Il semble pourtant que la santé mentale se soit dégradée dans certains pays et pour certains groupes de travailleurs, alors que l’incidence déclarée de certaines conditions de travail pouvant être source de stress a aussi augmenté en Europe. Des données longitudinales concernant des travailleurs individuels dans cinq pays montrent que le non-emploi est généralement plus néfaste que le travail pour la santé mentale et que les effets bénéfiques de l’emploi sur la santé mentale varient selon le type de contrat et les conditions de travail, et les problèmes déjà existants de santé mentale. En particulier, il semble qu’exercer un emploi atypique soit moins bénéfique pour la santé mentale des personnes inactives qui recommencent à travailler qu’accéder à un emploi standard, surtout pour les personnes qui souffraient déjà au préalable de problèmes de santé mentale.
  • Click to Access:  Les entreprises multinationales favorisent-elles l'amélioration des rémunérations et des conditions de travail ?
    L’investissement direct étranger (IDE) des entreprises multinationales (EMN) originaires de pays de l’OCDE dans les économies en développement et émergentes a augmenté de façon spectaculaire au cours des deux dernières décennies. Quoique généralement perçu comme bénéfique pour le développement local, l’IDE amène aussi à s’interroger sur le caractère déloyal de la concurrence et sur la protection des droits des travailleurs dans les pays d’accueil. Ce chapitre analyse les effets de l’IDE sur les salaires et les conditions de travail des salariés des filiales étrangères des entreprises multinationales et de leurs sous-traitants. Il apparaît que les EMN tendent à offrir de meilleurs salaires, surtout dans les économies en développement et émergentes, mais pas nécessairement de meilleures conditions de travail que leurs homologues locales. Les effets sur les salaires peuvent aussi s’étendre aux fournisseurs étrangers des EMN, mais ces retombées sont limitées.
  • Add to Marked List