Politiques et gestion de l'enseignement supérieur

Frequency
3 times a year
ISSN: 
1684-3592 (online)
ISSN: 
1682-346X (print)
http://dx.doi.org/10.1787/16843592
Hide / Show Abstract

Publié antérieurement sous le titre Gestion de l'enseignement supérieur, le journal Politiques et gestion de l'enseignement supérieur est publié trois fois par an par le Programme de l'OCDE sur la gestion des établissements d'enseignement supérieur (IMHE). Il analyse ce domaine à travers des articles et rapports sur l'assurance qualité, les ressources humaines, le financement et l'internationalisation. C'est également une source d'information sur les activités et événements organisés par le Programme IMHE de l'OCDE.

Publié depuis 2009 en anglais seulement ; seuls les résumés des articles sont disponibles en français.
Also available in English
Article
 

Responsabilité individuelle et institutionnelle des chercheurs en cas de fraude scientifique

valeurs et éthique You do not have access to this content

French
 
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8907032ec002.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/responsabilite-individuelle-et-institutionnelle-des-chercheurs-en-cas-de-fraude-scientifique_hemp-v19-art16-fr
  • READ
Author(s):
Eric Baier, Laure Dupraz
29 Nov 2007
Pages:
16
Bibliographic information
No.:
16,
Volume:
19,
Issue:
3
Pages:
1–16
http://dx.doi.org/10.1787/hemp-v19-art16-fr

Hide / Show Abstract

Comment les institutions universitaires ont-elles généralement entrepris de lutter plus efficacement contre la fraude scientifique ? Nous voulons porter un éclairage sur le processus de révélation publique des fraudes scientifiques en lui-même, tel qu'il s'est transformé ces 30 dernières années dans le cadre des établissements de recherche scientifique.

En mettant au centre de notre analyse le « processus de dénonciation », nous entendons nous référer à la double question de la responsabilité individuelle du chercheur d'une part, et à la responsabilité institutionnelle des structures d'autre part. Passant du stade individuel qui met en jeu des critères de vérité dans la recherche, à un stade institutionnel qui met en jeu des références éthiques communes, l'analyse mettra en lumière que la seule question de l'intégrité de la recherche (adéquation entre une hypothèse exprimée par le chercheur et son objet dans la réalité), est dépassée au profit d'une valeur éthique plus largement partagée par la communauté scientifique internationale. Dans le chapitre 3 ci-dessous, on verra que cette valeur éthique peut être définie soit comme « confiance en la science dans son ensemble », soit comme « devoir d’objectivité lié à la liberté de la recherche ».

Le processus de révélation de la fraude scientifique n'est pas seulement une scène privée sur laquelle se joue un « drame individuel » relevant de la conscience personnelle du chercheur ou de ses proches collaborateurs, mais une « scène publique » sur laquelle s'affrontent des références intersubjectives à des valeurs collectives. Ce passage d'un enjeu privé à un enjeu public dans le contexte institutionnel n'est pas encore tout à fait clarifié dans la société du savoir, car si l'on sait exactement quelles normes éthiques et déontologiques le chercheur transgresse en ne respectant pas les critères de vérité, il reste encore à s'interroger sur les valeurs collectives institutionnelles qui sont en jeu en cas de fraude scientifique.

Also available in English
 
Visit the OECD web site