Regards sur l'éducation

Centre for Educational Research and Innovation

French
Frequency
Annual
ISSN: 
1999-1495 (online)
ISSN: 
1563-0528 (print)
http://dx.doi.org/10.1787/19991495
Hide / Show Abstract

L’édition annuelle du rapport de l’OCDE Regards sur l’éducation examine qui participe aux activités éducatives, quelles dépenses leur sont affectées, comment les systèmes éducatifs fonctionnent et quels sont les résultats obtenus. Les indicateurs de résultats portent sur des aspects très variés, allant de la comparaison des performances des élèves dans des disciplines fondamentales jusqu’à l’analyse de l’impact de la formation sur les revenus et sur les possibilités d’emploi à l’âge adulte. Cette édition inclut un lien dynamique StatLinks qui dirige le lecteur, pour chaque tableau, vers une page web où les données correspondantes sont disponibles en format Excel.

Also available in English, German, Spanish
 
Regards sur l'éducation 2017

Latest Edition

Regards sur l'éducation 2017

Les indicateurs de l'OCDE You or your institution have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9617042e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/regards-sur-l-education-2017_eag-2017-fr
  • READ
Author(s):
OECD
12 Sep 2017
Pages:
500
ISBN:
9789264281967 (PDF) ;9789264281943(print)
http://dx.doi.org/10.1787/eag-2017-fr

Hide / Show Abstract

Regards sur l’éducation : Les indicateurs de l’OCDE est la publication de référence sur l’état de l’éducation dans le monde. Avec plus de 125 graphiques et 145 tableaux, et un corpus encore plus riche de données consultables sur notre base de données consacrée à l’éducation, Regards sur l’éducation 2017 présente des données clés sur : les résultats des établissements d’enseignement ; l’impact de l’apprentissage dans les différents pays ; les ressources financières et humaines investies dans l’éducation ; l’accès, la participation et la progression au sein des systèmes d’éducation ; l’environnement d’apprentissage ; et l’organisation scolaire.

Avec un nouvel éclairage sur les domaines d’études, cette édition 2017 analyse notamment les tendances des taux de scolarisation dans le deuxième cycle de l’enseignement secondaire et l’enseignement tertiaire, la mobilité étudiante, et les débouchés professionnels des diplômes obtenus dans ces différents domaines. Elle présente en outre pour la première fois un chapitre entièrement consacré aux objectifs de développement durable (ODD) et permet donc de faire le point sur la progression des pays membres ou partenaires de l’OCDE sur la voie de la réalisation des cibles de ces ODD. Enfin, la section relative à la participation et à la progression au sein des systèmes d’éducation introduit deux nouveaux indicateurs : le premier sur le taux de réussite des élèves du deuxième cycle de l’enseignement secondaire, et le second sur les processus d’admission dans l’enseignement supérieur.

Le rapport couvre l’ensemble des 35 pays membres de l’OCDE, ainsi qu’un certain nombre de pays partenaires (Afrique du Sud, Arabie saoudite, Argentine, Brésil, Chine, Colombie, Costa Rica, Fédération de Russie, Inde, Indonésie et Lituanie).

Les fichiers ExcelTM qui ont servi à l’élaboration des tableaux et graphiques de Regards sur l’éducation sont disponibles via les liens StatLinks fournis tout au long de la publication.

Also available in English, German
loader image

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Avant-propos

    Les pouvoirs publics s’intéressent de plus en plus aux analyses comparatives internationales des possibilités d’apprentissage et des résultats de l’éducation lorsqu’ils doivent élaborer des politiques visant à améliorer les perspectives économiques et sociales des individus, à promouvoir une gestion plus efficace des systèmes scolaires et à mobiliser des ressources pour répondre à une demande croissante. La Direction de l’éducation et des compétences de l’OCDE concourt à ces efforts grâce à l’élaboration et à l’analyse d’indicateurs quantitatifs, comparables à l’échelle internationale, qu’elle publie chaque année dans Regards sur l’éducation. Associés aux examens des politiques nationales menés par l’OCDE, ces indicateurs peuvent aider les pouvoirs publics à mettre en oeuvre des systèmes d’éducation plus efficaces et plus équitables.

  • Éditorial : Bâtir notre avenir

    Qui n’a jamais vu le regard d’un enfant s’illuminer en prononçant ces mots ? Qui ne se souvient pas de ses propres rêveries de jeunesse à ce sujet ? Sauver des vies, faire de grandes découvertes scientifiques, lutter pour la justice, mettre l’art au service de l’émotion, ou encore instruire les générations de demain… voilà autant de grands desseins qui peuplent en général ces rêves d’enfant. Bien souvent pourtant, le métier que nous finissons par choisir n’a absolument rien à voir avec celui dont nous rêvions petits, et pour cause : les facteurs qui nous poussent à envisager une carrière dans tel ou tel domaine peuvent s’avérer bien plus complexes qu’il n’y paraît.

  • Introduction : Les indicateurs et leur structure

    Regards sur l’Éducation 2017 : Les indicateurs de l’OCDE présente un jeu étorsé d’indicateurs actualisés et comparables qui montrent la situation présente de l’éducation à l’échelle internationale sur la base d’une méthode acceptée par tous les experts concernés. Ces indicateurs rendent compte des moyens humains et financiers mobilisés en faveur de l’éducation, du fonctionnement et de l’évolution des systèmes d’éducation et d’apprentissage, et du rendement des investissements consentis dans l’éducation.

  • Guide du lecteur

    Bien que restant limité dans de nombreux pays faute de données suffisantes, le champ couvert par les indicateurs englobe, en principe, le système d’éducation dans son ensemble (sur le territoire national), quels que soient le statut ou le mode de financement des établissements d’enseignement à l’étude et les mécanismes selon lesquels l’enseignement est dispensé. À une exception près (décrite ci-dessous), les catégories d’élèves/ étudiants et les groupes d’âge sont en principe tous inclus : les enfants (y compris les enfants ayant des besoins spécifiques d’éducation), les adultes, les ressortissants nationaux, les ressortissants étrangers, ainsi que les élèves/étudiants qui suivent une formation à distance, un enseignement spécialisé ou adapté, ou encore une formation organisée par un ministère autre que le ministère de l’Éducation, à condition que l’enseignement dispensé ait pour principal objectif de former les individus. Les données sur les dépenses de formation initiale et les effectifs scolarisés excluent l’enseignement technique et la formation professionnelle dispensés en entreprise, sauf s’il s’agit de formations en alternance considérées comme faisant explicitement partie du système d’éducation.

  • Résumé

    Dans la plupart des pays de l’OCDE, les domaines du commerce, de l’administration et du droit rassemblent le pourcentage le plus important d’adultes diplômés de l’enseignement tertiaire. En moyenne, dans les pays de l’OCDE, 23 % des 25-64 ans sont ainsi diplômés de l’un de ces trois domaines d’études, contre 5 % en sciences naturelles, statistiques et mathématiques, 4 % en technologies de l’information et de la communication, et 17 % en ingénierie, industries de transformation et construction. Les pourcentages sont similaires parmi les nouveaux inscrits dans l’enseignement tertiaire, signe que l’intérêt pour ces domaines reste stable.

  • L'objectif de développementdurable relatif à l'éducation

    Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) adoptés en 2015 par la 70e Assemblée générale des Nations Unies, également appelés Objectifs mondiaux ou Agenda 2030 pour le développement durable, sont un appel mondial à agir pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité. Le 4e ODD vise à « assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et à promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ». La réalisation de l’ODD 4 passe par l’accomplissement de 10 cibles qui, ensemble, constituent le programme d’action le plus complet et le plus ambitieux jamais adopté en faveur de l’éducation dans le monde.

  • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Résultats des établissements d’enseignement et impact de l’apprentissage

    • Mark Click to Access
    • Indicateur A1 Quel est le niveau de formation de la population adulte ?

      Dans la plupart des pays de l’OCDE, le commerce, l’administration et le droit sont les domaines d’études les plus prisés dans l’enseignement tertiaire. En moyenne, dans les pays de l’OCDE, 23 % des 25-64 ans diplômés de l’enseignement tertiaire ont opté pour l’un de ces trois domaines d’études.

    • Indicateur A2 Profil des diplômés du deuxième cycle de l'enseignement secondaire

      La plupart des diplômés en filière professionnelle du deuxième cycle de l’enseignement secondaire sont spécialisés en ingénierie, industries de transformation et construction (33 %), ou encore en commerce, administration et droit (19 %). Les formations professionnelles du deuxième cycle de l’enseignement secondaire où l’on observe le degré le plus faible de mixité sont celles en rapport avec l’ingénierie, les industries de transformation et la construction, où les femmes ne représentent que 11 % des diplômés, et celles en rapport avec la santé et la protection sociale, où elles représentent 80 % des diplômés.

    • Indicateur A3 Profil des diplômés de l'enseignement tertiaire

      La propension des étudiants à choisir une formation en rapport avec les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM) augmente avec le niveau de formation : le pourcentage de diplômés dans ces matières s’établit à 22 % en licence (ou formation équivalente) et à 44 %, soit près du double, en doctorat.

    • Indicateur A4 Dans quelle mesure le profil des parents influe-t-il sur le niveau de formation de leurs enfants ?

      L’indicateur A1 montre que l’effectif diplômé de l’enseignement tertiaire est plus important chez les plus jeunes (les 25-34 ans) que chez les plus âgés (les 55-64 ans), mais il ressort des résultats de l’Évaluation des compétences des adultes (PIAAC) que dans l’ensemble, les adultes (les 30-59 ans) restent plus susceptibles d’être diplômés de l’enseignement tertiaire si au moins un de leurs parents est diplômé de ce niveau que si aucun ne l’est.

    • Indicateur A5 Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il la participation au marché du travail ?

      En moyenne, dans les pays de l’OCDE, 84 % des diplômés de l’enseignement tertiaire travaillent. Les taux d’emploi varient toutefois selon le domaine d’études : ils s’établissent à 81 % chez les diplômés en arts et lettres, en sciences sociales, en journalisme et en information, mais à 88 % chez les diplômés en technologies de l’information et de la communication (TIC).

    • Indicateur A6 Quel avantage salarial le niveau de formation procure-t-il ?

      En moyenne, dans les pays de l’OCDE, les 25-64 ans diplômés de l’enseignement tertiaire gagnent 56 % de plus que ceux au plus diplômés du deuxième cycle de l’enseignement secondaire, alors que ceux dont le niveau de formation est inférieur au deuxième cycle de l’enseignement secondaire en gagnent 22 % de moins.

    • Indicateur A7 Quels sont les facteurs financiers qui incitent à investir dans l'éducation ?

      L’éducation est rentable non seulement pour les individus, mais aussi pour les comptes publics qui profitent des niveaux plus élevés de recettes fiscales et de cotisations sociales versés par les diplômés de l’enseignement tertiaire.

    • Indicateur A8 En quoi les retombées sociales sont-elles liées à l'éducation ?

      Les individus plus instruits font moins état de dépression dans tous les pays qui ont participé en 2014 à l’Enquête européenne par entretien sur la santé (European Health Interview Survey, EHIS) (Eurostat, 2017 ; voir la section « Méthodologie »).

    • Indicateur A9 Combien d'élèves terminent le deuxième cycle de l'enseignement secondaire ?

      En moyenne, dans les pays qui ont fourni des données sur les cohortes effectives (données longitudinales), 68 % des élèves qui ont entamé des études dans le deuxième cycle de l’enseignement secondaire sont diplômés à la fin de la durée théorique de leurs études. Deux ans après la fin de la durée théorique des études, le taux de réussite moyen augmente pour atteindre 75 %. Dans les pays dont les données se basent sur des cohortes transversales (données agrégées sur les cohortes d’élèves ; voir la section « Analyse »), le taux de réussite s’établit en moyenne à 84 %.

    • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Environnement d’apprentissage et organisation scolaire

    • Mark Click to Access
    • Indicateur D1 Combien de temps les élèves passent-ils en classe ?

      Dans les pays et économies de l’OCDE, les élèves suivent en moyenne 7 538 heures de cours obligatoires dans l’enseignement primaire et le premier cycle de l’enseignement secondaire. Ce nombre varie entre 5 976 heures en Lettonie à près du double en Australie (11 000 heures) et au Danemark (10 960 heures).

    • Indicateur D2 Quels sont le taux d'encadrement et la taille des classes ?

      Dans les pays de l’OCDE, on compte en moyenne 21 élèves par classe dans l’enseignement primaire en 2015. Cette moyenne s’élève à 23 élèves dans le premier cycle de l’enseignement secondaire. Depuis 2005, la taille moyenne des classes a diminué à ces deux niveaux d’enseignement.

    • Indicateur D3 Quel est le niveau de salaire des enseignants ?

      En moyenne, dans les pays de l’OCDE, les salaires effectifs des enseignants en poste dans l’enseignement préprimaire représentent 78 % des revenus du travail des diplômés de l’enseignement tertiaire âgés de 25 à 64 ans qui travaillent à temps plein toute l’année. Les enseignants gagnent 85 % de ce revenu de référence dans l’enseignement primaire, 88 % dans le premier cycle de l’enseignement secondaire et 94 % dans le deuxième cycle de l’enseignement secondaire.

    • Indicateur D4 Quel est le temps de travail des enseignants ?

      D’après la réglementation en vigueur dans les pays et économies de l’OCDE, les enseignants dans les établissements publics, donnent, en moyenne et par an, 1 001 heures de cours dans l’enseignement préprimaire, 794 heures de cours dans l’enseignement primaire, 712 heures de cours dans le premier cycle de l’enseignement secondaire (filière générale) et 662 heures de cours dans le deuxième cycle de l’enseignement secondaire (filière générale).

    • Indicateur D5 Qui sont les enseignants ?

      En moyenne, dans les pays de l’OCDE, 32 % des enseignants en poste dans l’enseignement primaire avaient au moins 50 ans en 2015. Ce pourcentage moyen augmente avec le niveau d’enseignement : il s’établit à 36 % dans le premier cycle de l’enseignement secondaire et à 40 % dans le deuxième cycle de l’enseignement secondaire.

    • Indicateur D6 Quels sont les critères nationaux de candidature et d'admission dans l'enseignement tertiaire ?

      Dans plus de la moitié des pays et économies dont les données sont disponibles, l’admission est libre (tous les candidats réunissant les conditions minimales requises sont admis) dans au moins certains des établissements publics ou privés. Des critères de sélection peuvent toutefois s’appliquer à l’accès dans des établissements ou domaines d’études spécifiques dans ces pays.

    • Add to Marked List
 
Visit the OECD web site