Politiques et gestion de l'enseignement supérieur

Institutional Management in Higher Education

Frequency
3 times a year
ISSN: 
1684-3592 (online)
ISSN: 
1682-346X (print)
http://dx.doi.org/10.1787/16843592
Hide / Show Abstract

Publié antérieurement sous le titre Gestion de l'enseignement supérieur, le journal Politiques et gestion de l'enseignement supérieur est publié trois fois par an par le Programme de l'OCDE sur la gestion des établissements d'enseignement supérieur (IMHE). Il analyse ce domaine à travers des articles et rapports sur l'assurance qualité, les ressources humaines, le financement et l'internationalisation. C'est également une source d'information sur les activités et événements organisés par le Programme IMHE de l'OCDE.

Publié depuis 2009 en anglais seulement ; seuls les résumés des articles sont disponibles en français.
Also available in English
 

Volume 20, Issue 1 You do not have access to this content

Also available in English

Hide / Show all Abstracts Articles

Mark Mark Date TitleClick to Access
  17 Mar 2008
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908012ec007.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/gestion-strategique-des-effectifs_hemp-v20-art7-fr
  • READ
Gestion stratégique des effectifs
James Taylor, Rui Brites, Fernanda Correia, Minoo Farhangmehr, Brites Ferreira, Maria de Lourdes Machado, Cláudia Sarrico, Maria José Sá

Pour améliorer la satisfaction et la réussite de leurs étudiants, les établissements d’enseignement supérieur (EES) doivent au préalable définir leur niche de marché, façonner leur propre identité et poursuivre les activités dans lesquelles ils enregistrent les meilleurs performances. La Gestion stratégique des effectifs (Strategic Enrolment Management) est un processus global qui nécessite de comprendre les marchés, l’offre et la demande, mais aussi de reconsidérer l’élaboration des programmes, ainsi que le recrutement et la « fidélisation » des étudiants. La Gestion stratégique des effectifs concerne tous les volets du fonctionnement des établissements ; elle repose, dans une large mesure, sur la recherche institutionnelle et vise, en définitive, à définir des objectifs stratégiques qui s’inscrivent dans le cadre du modèle général de planification des EES. Au cours de ce processus, l’EES définit également la mission qui lui incombe, ce qui lui permet de se distinguer des autres établissements. La présente étude se propose d’analyser les principales composantes de tout modèle de Gestion stratégique des effectifs et de mettre en évidence les liens existants entre ce processus et la planification des établissements. Les auteurs présentent par ailleurs un projet de recherche visant à constituer une base de données sur les EES portugais. L’objectif est d’esquisser, à l’attention des dirigeants universitaires, un programme permettant de mettre en œuvre la Gestion stratégique des effectifs au sein de ces établissements.

  17 Mar 2008
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908012ec006.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/internationalisation-de-l-enseignement-superieur-et-politique-linguistique_hemp-v20-art6-fr
  • READ
Internationalisation de l'enseignement supérieur et politique linguistique
Rebecca Hughes

Principaux facteurs de l’internationalisation de l’enseignement supérieur, la mobilité des étudiants, la mobilité du personnel et l’offre extraterritoriale ont rapidement progressé au cours des 20 dernières années. Selon une estimation fiable, 6 millions d’étudiants étudieront à l’étranger d’ici à 2020. Les pays anglophones sont les leaders en la matière : quatre pays anglophones proposent ainsi plus de 50 % des programmes impliquant des étudiants étrangers. L’influence des universités qui proposent un enseignement en anglais est également forte dans certaines régions géographiques : 70 % de tous les étudiants asiatiques qui étudient à l’étranger sont accueillis par trois pays anglophones principaux (l’Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni).

Ce phénomène soulève des questions d’équité et de qualité aux niveaux national, institutionnel et individuel. À l’échelle nationale, il est possible que les pays non-anglophones ne soient pas en mesure d’attirer et de conserver « les plus intelligents et les meilleurs ». Au niveau des institutions, cette distorsion du marché par la langue affecte à la fois leur capacité en termes de propriété intellectuelle et leur santé financière. Enfin, la réussite universitaire de l’individu peut être affectée par sa capacité à fonctionner dans une langue et une culture académique étrangères. Les institutions qui ne possèdent pas une politique linguistique solide, des programmes de formation préparatoires adéquates et des structures de soutien continu peuvent de ce fait faire du tort à leurs étudiants en plus de nuire à la qualité de leur enseignement ou à leur image de marque dans le monde.

S’appuyant sur les travaux de Hatakenaka (2004), cet article porte sur les questions relatives à l’asymétrie anglophone évoquée ci-dessus et, en particulier, sur les répercussions de cette évolution vers un enseignement en anglais dans les pays non-anglophones. Cet article s’appuie sur des études réalisées à l’Université de Nottingham, à Ningbo, en Chine par le Centre for English Language Education (Centre de l’enseignement en anglais). 

  17 Mar 2008
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908012ec005.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/accessibilite-et-equite-lois-du-marche-et-entrepreneuriat_hemp-v20-art5-fr
  • READ
Accessibilité et équité, lois du marché et entrepreneuriat
Marek Kwiek

Cet article étudie quatre sujets intimement liés : l’accès et l’équité, le rôle et la légitimité du secteur privé émergent soumis aux lois du marché dans l’enseignement supérieur, les relations entre la réforme des services publics en général et le changement au sein de l’enseignement supérieur privé et public, et l’entrepreneuriat du secteur privé émergent dans l’enseignement supérieur. Ces quatre sujets sont particulièrement liés dans les pays en transition où l’ouverture au marché des établissements publics est forte, et dans lesquels les nouveaux établissements privés représentent une part importante des inscriptions d’étudiants.

  17 Mar 2008
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908012ec004.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/nigeria-d-un-systeme-universitaire-domine-par-les-etablissements-publics-aux-initiatives-politiques-favorables-a-l-essor-des-universites-privees_hemp-v20-art4-fr
  • READ
Nigéria, d'un système universitaire dominé par les établissements publics aux initiatives politiques favorables à l'essor des universités privées
Gboyeaga Ilusanya, S. A. Oyebade

L’objet de cet article était d’identifier les moteurs et les entraves à l’œuvre dans l’émergence et l’essor du système universitaire privé au Nigéria. Trois axes de recherche ont ainsi été définis pour orienter notre analyse, à savoir la structure des inscriptions dans sept universités privées établies avant 2003, les demandes d’inscription préférentielles des étudiants, et enfin les facteurs ayant favorisé ou entravé l’émergence et le développement du système universitaire privé au Nigéria. Notre base de données a été constituée à partir de publications, de rapports de recherche, de communiqués officiels, de notes de synthèse, d’articles de presse et de sites Web, puis nous avons procédé à une analyse qualitative de ces données, étayée par une série de tableaux et de simples calculs de pourcentages. La conclusion de notre étude est la suivante : ayant tout d’abord subi un net repli dans les années 1980, le système universitaire privé au Nigéria est à l’heure actuelle en pleine expansion, en raison de l’incapacité évidente du système public à faire face à de nombreux problèmes liés notamment à l’accès, à la qualité, au financement, aux grèves, au sectarisme religieux, ou encore à la stabilité du calendrier universitaire – autant de points que le système privé est parvenu à maîtriser dans une plus large mesure. Notre analyse nous conduit toutefois à souligner que l’accès au système universitaire privé a un coût prohibitif pour la plupart des candidats potentiels qualifiés, issus de milieux défavorisés. Enfin, cette étude recommande, outre des dispositifs spéciaux d’octroi de bourses, la mise en œuvre d’un programme spécifique d’aide aux étudiants, associé à un système de remboursement traçable et institutionnalisé s’inspirant des modèles adoptés dans certains pays développés.

par Gboyega Ilusanya et S.A. Oyebade

  17 Mar 2008
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908012ec003.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/impacts-humains-a-long-terme-d-un-mariage-universitaire-force_hemp-v20-art3-fr
  • READ
Impacts humains à long-terme d'un mariage universitaire « forcé »
Rosalind M. O. Pritchard, Arthur Williamson

Cet article a pour objectif de parer à un manque dans la littérature consacrée à la recherche sur les fusions dans l’enseignement supérieur en abordant plus particulièrement la dimension humaine de la question. L’article porte sur la fusion forcée de deux établissements de l’enseignement supérieur en Irlande du Nord il y a plus de 20 ans, à l’issue de laquelle fut fondée l’Université d’Ulster. Les auteurs s’appuient sur les vues du personnel de l’université présent au moment de la fusion et travaillant toujours à l’université en 2006. L’article porte plus spécifiquement sur la manière dont le personnel a été affecté par cette fusion et sur leurs expériences ultérieures, en tant qu’universitaires et membres de l’administration.

par Rosalind Pritchard et Arthur Williamson

  17 Mar 2008
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908012ec001.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/pour-un-acces-equitable-a-l-enseignement-superieur_hemp-v20-art1-fr
  • READ
Pour un accès équitable à l'enseignement supérieur
Charlotte Le Chapelain

L’inégalité des chances face à l’éducation semble résulter majoritairement de deux phénomènes : d’une réussite moindre de certains milieux socio-économiques au sein du système scolaire et de demandes d’éducation distinctes, une fois la période de scolarité obligatoire achevée. Dans cet article, nous nous intéressons à l’inégalité provenant des choix et décisions privées des individus en désignant l’influence du milieu d’origine comme un facteur capable d’induire un sous investissement éducatif. Ainsi, nous envisageons de quelle manière un processus d’auto-sélection participe à l’iniquité du système éducatif. Cette analyse s’appuie sur le cadre théorique de l’investissement en capital humain développé par Gary Becker (1964) et met principalement en perspective les effets des anticipations, de la perception de l’incertitude et celle des coûts, dans les écarts d’évaluation de la rentabilité de l’éducation selon les milieux. Il en ressort des réflexions en termes de politique éducative.

  17 Mar 2008
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908012ec002.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/evaluation-du-personnel-dans-l-enseignement-superieur-une-etude-comparee-france-finlande_hemp-v20-art2-fr
  • READ
Évaluation du personnel dans l'enseignement supérieur
Emmanuel Salmon

L’exigence d’évaluation des agents publics est de plus en plus grande au sein des fonctions publiques européennes. Dictée notamment par des impératifs budgétaires et des soucis d’amélioration de la performance, elle tend à s’imposer dans toutes les administrations. L’un des secteurs d’application les plus délicats est sans conteste l’enseignement supérieur. Les traditions d’indépendance et d’autonomie des personnels universitaires ont tendance à se heurter à la volonté de l’État de rénover sa gestion des ressources humaines grâce à l’outil d’évaluation. Cette étude porte sur la mise en place d’une procédure d’évaluation des agents publics dans l’enseignement supérieur en France et en Finlande, à partir de l’observation de deux établissements. L’étude s’intéresse en particulier au rôle des organisations syndicales dans cette réforme. Les comportements des différents acteurs sont analysés à l’aune de quelques approches sociologiques classiques.

Add to Marked List
 
Visit the OECD web site