Politiques et gestion de l'enseignement supérieur

Frequency :
3 times a year
ISSN :
1684-3592 (online)
ISSN :
1682-346X (print)
DOI :
10.1787/16843592
Hide / Show Abstract

Publié antérieurement sous le titre Gestion de l'enseignement supérieur, le journal Politiques et gestion de l'enseignement supérieur est publié trois fois par an par le Programme de l'OCDE sur la gestion des établissements d'enseignement supérieur (IMHE). Il analyse ce domaine à travers des articles et rapports sur l'assurance qualité, les ressources humaines, le financement et l'internationalisation. C'est également une source d'information sur les activités et événements organisés par le Programme IMHE de l'OCDE.

Publié depuis 2009 en anglais seulement ; seuls les résumés des articles sont disponibles en français.
Also available in: English
 
 
 

Volume 18, Issue 1 You do not have access to this content

Publication Date :
04 July 2007
DOI :
10.1787/hemp-v18-1-fr
Also available in: English

Hide / Show all Abstracts Articles

Mark Mark Date TitleClick to Access
  04 July 2007 Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8906012ec007.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/construction-de-l-espace-europeen-de-l-enseignement-superieur_hemp-v18-art7-fr
  • READ
Construction de l'espace européen de l'enseignement supérieur
Kostas A. Lavdas, Nikos E. Papadakis, Marrianna Gidarakou
Les questions de comparabilité et de compatibilité en matière de politique de l’enseignement supérieur se traduisent au sein de l’Union européenne par de nouveaux défis. Par ailleurs, le jeu des intérêts politiques pèse de plus en plus sur les mesures et les discours qui modèlent le nouvel espace européen de l’enseignement supérieur et ses liens avec d’autres domaines d’action essentiels (politique économique, politique sociale, politique de l’emploi). Nous nous efforcerons dans cet article de proposer une analyse des répercussions de l’action publique, qui portera essentiellement sur : a) le jeu des intérêts politiques, les principaux acteurs, les interactions entre les grands programmes supranationaux et les réseaux de décision, b) des questions de décentralisation, d’internationalisation et de déréglementation de la politique de l’enseignement supérieur, notamment dans le cadre du processus de suivi de Bologne, et c) les processus de réforme de l’éducation, organisés comme autant de « rituels ». Dans cette étude, nous partirons de l’hypothèse que les établissements d’enseignement supérieur sont considérés comme des partenaires/prestataires essentiels et que cette perception transforme leur rôle au regard des intérêts liés aux partenariats stratégiques (aux niveaux des États, des régions et des établissements).
  04 July 2007 Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8906012ec006.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/l-internationalisation-de-l-enseignement-superieur-portugais_hemp-v18-art6-fr
  • READ
L'internationalisation de l'enseignement supérieur portugais
Amélia Veiga, Maria João Rosa, Alberto Amaral
Les politiques portugaises d’internationalisation visent essentiellement à promouvoir une attitude favorable à la participation dans des activités d’internationalisation. Toutefois, étant donné que les établissements d’enseignement supérieur sont autonomes, ces politiques visent à créer des possibilités de développement et de gestion de ce type d’activité, et non à les imposer.

Nous efforçons dans cet article d’analyser les réactions des établissements portugais d’enseignement supérieur face à l’internationalisation. Après avoir passé rapidement en revue les récentes modifications des politiques nationales et européennes, en faveur de la promotion de l’internationalisation de l’enseignement supérieur, nous exposons les résultats de six études de cas d’organisations, menées en vue d’apporter une réponse à la question suivante : comment les établissements portugais d’enseignement supérieur font  face aux problèmes de l’internationalisation ?

En nous fondant sur les profils d’internationalisation des six établissements retenus, nous recensons quels sont les facteurs qui encouragent ou qui entravent le développement d’activités internationales au niveau de l’organisation du système portugais d’enseignement  supérieur. Parallèlement, nous analysons les raisons qui expliquent différentes structures des activités internationales entre les établissements et au sein de ces derniers.

  04 July 2007 Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8906012ec004.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/ventilation-par-sexe-et-par-age_hemp-v18-art4-fr
  • READ
Ventilation par sexe et par âge
Ian Dobson
On examine dans cet article rapport l'évolution du personnel universitaire australien à partir d'une analyse des statistiques sur dix ans, de 1994 à 2003. Après l'introduction qui traite des définitions, des questions méthodologiques et de l'ensemble des changements qui intéressent la précarisation, la distribution selon le sexe et la répartition des catégories de personnel enseignant et administratif (non enseignant), on étudie les variations de la participation au personnel universitaire par sexe et par âge. Bien que l'essentiel du travail concernant le personnel des universités touche le personnel d'enseignement et de recherche, ce dernier ne représente que 42% à 43% de l'effectif total du personnel universitaire en Australie. Il est donc opportun d'examiner les changements qui sont intervenus dans la catégorie majoritaire du personnel universitaire. Les caractéristiques du personnel enseignant et du personnel administratif sont très différentes, de sorte que chaque catégorie est étudiée séparément. On examine notamment l'avancée des femmes dans les postes de haut niveau et la direction universitaire, de même que les configurations du vieillissement, notamment dans les domaines universitaires de l'enseignement.
  04 July 2007 Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8906012ec005.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/liberalisation-des-echanges-accords-regionaux-et-implications-pour-l-enseignement-superieur_hemp-v18-art5-fr
  • READ
Libéralisation des échanges, accords régionaux et implications pour l'enseignement supérieur
Angel J. Calderon, J. Tangas

Selon l’OCDE, la valeur des échanges annuels mondiaux dans l’enseignement supérieur a été estimée en 1999 à 30 milliards USD. L’Australie joue un rôle majeur dans l’enseignement international : elle est, derrière les États-Unis et le Royaume-Uni, le troisième pays anglophone d’étudiants internationaux. Ces derniers temps, le gouvernement australien s’est très activement employé à établir un accord de libre-échange avec ses principaux partenaires.

Dans cet article, nous examinerons l’évolution des accords bilatéraux et multilatéraux et leurs implications pour l’enseignement supérieur. Nous examinerons en outre le rôle joué par les négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en vue de la conclusion de l’Accord général sur le commerce des services. Cet article se situera dans la perspective d’un établissement particulièrement actif dans le recrutement d’étudiants étrangers et dans les prestations vers l’étranger de programmes et de services.

  04 July 2007 Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8906012ec003.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/universites-suisses-echec-ou-succes-du-financement-fonde-sur-les-resultats_hemp-v18-art3-fr
  • READ
Universités suisses – échec ou succès du financement fondé sur les résultats ?
Andrea Schenker-Wicki, Mark Hurlimann
Ces dix dernières années, modifiant son approche des politiques universitaires, la Suisse a adopté au niveau cantonal et fédéral un mode de financement fondé sur les résultats : les universités se sont vu accorder une plus grande autonomie par leurs autorités de tutelle (autorités cantonales), associée à des budgets globaux et à une gestion contractuelle. Dans le même temps, les instances fédérales, qui n'interviennent qu'à titre secondaire dans le financement des universités, ont changé la base d'allocation de leurs subventions, substituant la notion d'objectifs à celle d'intrants (Loi fédérale du 8 octobre 1999 sur l'aide aux universités, dite Loi sur l’aide aux universités). L’adoption de ces nouveaux éléments orientés sur les résultats, à savoir une plus grande autonomie combinée à des budgets globaux et à une gestion par contrats et une allocation des subventions fédérales sur la base d’objectifs, ont donné lieu à de vives discussions et controverses, à la fois dans les différentes instances parlementaires et dans les médias. Cet article examine si, et dans quelle mesure, ces nouvelles incitations ont conduit à des changements de comportement dans les universités. Pour apprécier cela, nous avons analysé l'évolution de l'efficacité technique (comparaison intrants/extrants dans le processus de production de l'université) et celle de l'efficacité générale (degré de réalisation des objectifs formulés dans la loi sur l'aide aux universités).
  04 July 2007 Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8906012ec002.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/remunerations-monetaires-et-competences-des-jeunes-diplomes-europeens_hemp-v18-art2-fr
  • READ
Rémunérations monétaires et compétences des jeunes diplômés européens
José-Ginés Mora, Adela Garcia-Aracil, José-Miguel Carot, Luis E. Vila
A partir de données portant sur un échantillon de diplômés européens de l’enseignement supérieur en début de carrière professionnelle, nous avons recensé les déterminants des compétences en termes de capital humain (talents, qualifications et capacités) acquises par les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur et ceux des compétences requises pour les emplois qu’ils occupent. Plus de 36 000 diplômés du premier cycle de l’enseignement supérieur ont été interrogés quatre années environ après l’obtention de leur diplôme (les diplômés de 1995 l’ont été en 1999). La série de données utilisées permet d’analyser dans le détail un certain nombre de compétences en termes de capital humain que les diplômés ont acquises et l’utilisation qu’il en font dans le cadre de leur activité professionnelle, ainsi que la mesure dans laquelle les diplômés estiment que leur poste et leurs fonctions sont liés à leur niveau d’études supérieures.

En ce qui concerne le marché du travail, tant la théorie du capital humain (du côté de l’offre) que celle de la concurrence pour l’emploi (du côté de la demande) omettent de définir les liens existant entre les compétences que possèdent les diplômés de l’enseignement supérieur et celles que leurs emplois requièrent. A partir de cas d’adéquation sur le marché du travail, nous nous efforçons de recenser les compétences liées au succès professionnel des diplômés, ainsi que leurs déterminants, et de voir si ces compétences fondamentales sont éventuellement excessives ou insuffisantes et quelles en sont les retombées. L’utilisation de techniques de régression a permis d’obtenir un aperçu du rôle, sur le marché du travail, des compétences que l’enseignement supérieur permet d’acquérir ou de perfectionner. Nous nous efforçons de répondre aux questions suivantes : quelles sont les compétences les plus demandées pour les emplois occupés par de jeunes diplômés ? Les compétences des diplômés correspondent-elles à celles qu’exigent leurs emplois ? Comment les compétences sont-elles rémunérées sur le marché du travail ?

Par José-Gines Mora, Adela Garcia-Aracil, José-Miguel Carot et Luis E. Vila

  04 July 2007 Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8906012ec001.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/l-enseignement-superieur-et-le-spectre-des-droits-variables_hemp-v18-art1-fr
  • READ
L'enseignement supérieur et le spectre des droits variables
David Ward, John Aubrey Douglass
Dans le cadre d’un effort plus vaste visant à financer les universités publiques, l’instauration de droits de scolarité variables aux niveaux post-licence et pré-licence fait débat aux États-Unis et, de plus en plus, dans toute l’Union européenne. Le présent article décrit la tendance relativement nouvelle qui consiste à faire payer aux étudiants une part importante du coût de leurs études, il présente également les nouvelles structures des droits de scolarité et analyse les répercussions éventuelles des mécanismes de droits variables du point de vue de l’action. Nous défendrons l’idée selon laquelle les nouvelles politiques élaborées aux États-Unis et au Royaume-Uni en matière de partage des droits de scolarité sont mises en place progressivement, sans modèle conceptuel adéquat sur le financement à long terme des universités et sur leurs conséquences possibles pour les étudiants et pour les programmes universitaires.
Add to Marked List