Politiques et gestion de l'enseignement supérieur

Institutional Management in Higher Education

Frequency :
3 times a year
ISSN :
1684-3592 (online)
ISSN :
1682-346X (print)
DOI :
10.1787/16843592
Hide / Show Abstract

Publié antérieurement sous le titre Gestion de l'enseignement supérieur, le journal Politiques et gestion de l'enseignement supérieur est publié trois fois par an par le Programme de l'OCDE sur la gestion des établissements d'enseignement supérieur (IMHE). Il analyse ce domaine à travers des articles et rapports sur l'assurance qualité, les ressources humaines, le financement et l'internationalisation. C'est également une source d'information sur les activités et événements organisés par le Programme IMHE de l'OCDE.

Publié depuis 2009 en anglais seulement ; seuls les résumés des articles sont disponibles en français.
Also available in: English
 
Politiques et gestion de l'enseignement supérieur, Volume 20 Numéro 2

Politiques et gestion de l'enseignement supérieur, Volume 20 Numéro 2 You do not have access to this content

Institutional Management in Higher Education

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2_hemp-v20-2-fr
  • READ
Author(s):
OECD
Publication Date :
13 Aug 2008
Pages :
216
ISBN :
9789264043213 (PDF) ; 9789264048171 (print)
DOI :
10.1787/hemp-v20-2-fr

Hide / Show Abstract

Numéro spécial, Introduction : enseignement supérieur et développement régional

Note du Rédacteur en Chef

La contribution des établissements d’enseignement supérieur au développement régional : opportunités et enjeux

John Goddard et Jaana Puukka

Universités, innovation et développement régional : l’expérience américaine

Mark Drabenstott

Concurrence mondiale : évaluation de l’avantage technologique des États-Unis et du processus de mondialisation

John Aubrey Douglass

Engagement régional des universités : éviter la confusion, malgré d’inéluctables contradictions

Chris Duke

Concurrence mondiale, engagement local : l’exemple du Kentucky

Aims C. McGuinness, Jr.

Université provinciale de Laponie : collaborer pour promouvoir le développement régional

Ari Konu et Eero Pekkarinen

La contribution de l’enseignement supérieur au développement culturel régional dans le nord-est de l’Angleterre

Eric Cross et Helen Pickering

Le dilemme de l’université moderne, ou comment concilier des objectifs divergents : l’exemple d’USQ

Bill Lovegrove et John Clarke

Évaluation comparative de l’engagement des universités auprès de la communauté locale : élaboration d’une approche nationale en Australie

Steve Garlick et Anne Langworthy

L'engagement économique et social des universités en Finlande : élaboration d’un modèle d’évaluation

Jari Ritsilä, Mika Nieminen, Markku Sotarauta et Jukka Lahtonen

Also available in: English

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/enseignement-superieur-et-developpement-regional_hemp-v20-art8-fr
    • READ
    Enseignement supérieur et développement régional
    Cela fait quelques années déjà que l’on s’efforce de mesurer l’impact local et régional des établissements d’enseignement supérieur (EES). La première étude dans ce domaine, menée au Royaume-Uni, portait sur l’impact économique de l’Université de Cambridge sur sa région (Segal Quince & Partners, 1985). D’autres travaux similaires ont suivi dans les années 80. Plus récemment, les analyses se sont toutefois concentrées davantage sur deux principaux volets : la contribution potentielle des universités à l’économie de la connaissance, et le rôle crucial des régions dans la réussite économique d’un pays. En réponse à ces questions nouvelles, l’OCDE/IMHE a donc mené une étude de grande ampleur, dont les résultats ont été publiés dans un rapport intitulé Enseignement supérieur et régions : concurrence mondiale, engagement local (OCDE, 2007). Celui-ci a été suivi d’une conférence du même nom, organisée à Valence, Espagne, du 19 au 21 septembre 2007, qui a permis de réunir de nombreux participants au programme de recherche initial. Puisant sa source dans la conférence, ce numéro spécial de la Revue a pour objet de présenter au lecteur un ensemble représentatif de contributions thématiques et d’études de cas....
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/la-contribution-des-etablissements-d-enseignement-superieur-au-developpement-regional_hemp-v20-art9-fr
    • READ
    La contribution des établissements d'enseignement supérieur au développement régional
    Dans l’ensemble de la zone OCDE, pays, régions et établissements d’enseignement supérieur (EES) se découvrent peu à peu. Chaque jour, ils instaurent entre eux de nouveaux partenariats, témoignant ainsi d’une conscience accrue des intérêts communs qui les unissent. Cet article s’intéresse aux moteurs de cet engagement, analysés tant du point de vue des EES que de celui du développement régional, étudie les obstacles à une collaboration efficace et examine les stratégies mises en place, dans un certain nombre de contextes régionaux et nationaux, pour surmonter ces obstacles. Le rapport conclut en formulant diverses recommandations axées sur le renforcement des capacités de collaboration entre les EES et les régions, et basées sur une réorientation générale des politiques et des pratiques mises en œuvre au niveau des établissements, des régions et des pays.
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/universites-innovation-et-developpement-regional_hemp-v20-art10-fr
    • READ
    Universités, innovation et développement régional
    La mondialisation induit une mutation profonde du développement économique, qui conduit les organismes chargés de promouvoir le développement à adopter une approche régionale fondée sur le savoir-faire propre de chaque région, en d’autres termes sur son avantage concurrentiel. La mondialisation accroît par ailleurs l’accent mis sur l’innovation, qui est désormais le principal moteur de la croissance économique – tant pour les entreprises que pour les régions et les pays. Or, les universités se situent à l’intersection de ces deux tendances profondes : ancrées à l’échelon régional, elles sont sans doute également le principal moteur de l’innovation. S’appuyant sur l’expérience récente de certains États américains, le présent rapport analyse ce point de convergence en tentant de répondre à trois questions essentielles : (1) En quoi la compétitivité régionale est-elle le nouveau cadre du développement régional ? (2) Comment améliorer la compétitivité des régions ? (3) Comment lier les efforts d’innovation menés dans les universités au développement régional ? La conclusion du rapport est la suivante : il est urgent de mettre en œuvre de nouveaux mécanismes pour assurer cette corrélation entre innovation universitaire et développement régional. Les politiques publiques peuvent promouvoir ces mécanismes en répondant aux besoins « jumeaux » qui sous-tendent le marché émergent de l’innovation régionale : les responsables politiques devraient ainsi encourager les universités à proposer l’innovation sous des formes facilement exploitables par les régions, tout en aidant ces dernières à déterminer quelles sont les innovations les plus indispensables à leur prospérité économique future.
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/concurrence-mondiale_hemp-v20-art11-fr
    • READ
    Concurrence mondiale

    Dans le monde entier, les universités de recherche participent d’un effort des pays visant à encourager l’innovation scientifique et technologique et à renforcer leur compétitivité sur le plan économique. Si les États-Unis demeurent compétitifs en tant que source d’innovation dans le domaine des hautes technologies, c’est du fait de leur positionnement sur un certain nombre de marchés. Résultant bien souvent d'investissements à long terme dans des institutions comme les universités de recherche ainsi que dans la recherche et le développement, ce dernier bénéficie également de l'influence d’une culture politique favorable aux entrepreneurs et à la prise de risques. De fait, les États-Unis ont été les premiers à œuvrer à l’établissement d’une connexion entre science et politique économique. Dans cet essai, nous nous efforcerons de replacer le rôle des universités dans un contexte plus large de politique et de politique publique. Nous tenterons d’apporter une réflexion sur les facteurs ayant influencé l’accumulation de connaissance et l’innovation en matière de hautes technologies aux États-Unis, et de fournir une évaluation de leur importance eu égard à la mondialisation et d’un positionnement croissant des concurrents tels que l’Union européenne. Nous ferons également part d’un certain nombre d’observations concernant les principales initiatives destinées à la création ou au maintien de zones économiques fondées sur la connaissance, et aborderons la perspective d’une nouvelle initiative fédérale de grande ampleur destinée à renforcer la recherche nationale et le financement du développement.

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec005.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/engagement-regional-des-universites_hemp-v20-art12-fr
    • READ
    Engagement régional des universités

    Cet article révèle que du fait de sa condition même, l’université doit, pour l’heure, s’accommoder d’une incompatibilité profonde entre son identité et sa vocation, et s’acquitter tant bien que mal d’une mission dont la portée est pourtant colossale. Cette tension est souvent masquée, fort heureusement peut-être, par la confusion des termes employés pour analyser le rôle de l’université, et par les incertitudes concernant la meilleure façon de présenter ce rôle.

    Nous ne tarderons pas à nous apercevoir que cette problématique est essentielle tant pour la gouvernance et la gestion de chaque établissement que pour les politiques publiques menées dans le domaine de l’enseignement supérieur de masse, envisagé alors comme un système, notamment du point de vue de sa diversité. 

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec006.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/concurrence-mondiale-engagement-local_hemp-v20-art13-fr
    • READ
    Concurrence mondiale, engagement local

    En 1997, le Commonwealth du Kentucky, qui enregistrait alors l’un des revenus par habitant et l’un des niveaux d’instruction les plus bas des États-Unis, a initié une série de réformes ambitieuses de son système d’enseignement supérieur, en vue de rattraper le niveau moyen d’instruction américain d’ici 2020. Au moment de leur adoption, ces réformes ont souvent été citées en exemple par les États qui, comme le Kentucky, souhaitaient renforcer la contribution de l’enseignement supérieur à la qualité de vie et à l’économie futures de leur population. Dix ans plus tard, le Groupe de travail sur l’enseignement supérieur de la Chambre de commerce du Kentucky a chargé un comité d’évaluation indépendant de déterminer l’étendue des progrès réalisés sur la voie de cet objectif, et d’identifier les mesures et défis à venir. Les réformes de l’enseignement supérieur mises en œuvre dans le Kentucky ont été conçues comme un ensemble complexe et interdépendant de fins et de moyens visant à transformer les conditions et la qualité de vie de la population du Commonwealth. De façon générale, l’idée était de développer un système d’enseignement supérieur parfaitement intégré, reconnu à l’échelon national, mais surtout à même de générer une main-d’œuvre compétitive au niveau national et de promouvoir la croissance économique, de façon à créer des emplois pour cette main-d’œuvre. Ces réformes n’avaient donc pas pour objet central de développer les établissements d’enseignement supérieur in fine, mais d’accroître la capacité des établissements à contribuer à la prospérité économique et à la qualité de vie futures de l’État. En cela, ces réformes reflètent une grande partie des thèmes évoqués dans le récent rapport de l’OCDE intitulé Enseignement supérieur et régions : concurrence mondiale, engagement local. 

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec007.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/universite-provinciale-de-laponie_hemp-v20-art14-fr
    • READ
    Université provinciale de Laponie

    En 2002, quatre établissements d’enseignement supérieur finlandais ont créé un consortium baptisé Université provinciale de Laponie, ayant pour objectif de promouvoir le développement régional, d’élargir l’accès à l’enseignement supérieur, d’intensifier la collaboration inter-établissements et de stimuler l’innovation. Le consortium dispense différents cursus éducatifs diplômants et non diplômants. La mission de l’Université provinciale de Laponie s’étend jusqu’aux communautés vivant dans des zones reculées de la province, grâce à un mode de fourniture alliant enseignement traditionnel et apprentissage à distance. Le système tire parti des infrastructures que comptent quatre des six sous-ensembles régionaux de Laponie. L’Université provinciale propose un large éventail de services, allant de l’éducation ouverte aux programmes de formation professionnelle, en passant par les services d’expertise, de recherche et développement et d’évaluation. La nature des services fournis est choisie de façon à couvrir les besoins régionaux, axés principalement sur le développement de l’industrie du tourisme. Les besoins d’apprentissage et de formation ont été identifiés dans chacun des quatre sous-ensembles régionaux, en collaboration avec un large panel d’acteurs issus des secteurs public et privé. Les établissements d’enseignement supérieur prennent part à l’élaboration et à la mise en œuvre des objectifs stratégiques à l’échelon de la région et des sous-ensembles régionaux.

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec008.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/la-contribution-de-l-enseignement-superieur-au-developpement-culturel-regional-dans-le-nord-est-de-l-angleterre_hemp-v20-art15-fr
    • READ
    La contribution de l'enseignement supérieur au développement culturel régional dans le Nord-Est de l'Angleterre

    Au Royaume-Uni, les industries créatives et culturelles du Nord-Est de l’Angleterre ont contribué de façon notable au développement économique de la région. La renaissance récente de la ville de NewcastleGateshead a aidé à redéfinir l’identité culturelle de la région. L’enseignement supérieur a joué un rôle important dans la région du Nord-Est de l’Angleterre, grâce à des bâtiments historiques, tels que le Château de Durham ou encore les installations récemment édifiées dans le quartier culturel de l’Université de Newcastle. Les Universités du Nord-Est ont également joué un rôle prépondérant dans le développement de la connaissance et des compétences dans le secteur culturel en apportant leur soutien aux nouvelles entreprises, en fournissant des étudiants bénévoles et par leur contribution critique à travers la recherche et l’octroi de bourses communes de doctorat.

    Le succès de l’engagement des universités auprès de la région dépend des stratégies et structures au sein de l’enseignement supérieur et des organes gouvernementaux responsables du secteur culturel. Les universités travaillent avec un large éventail de ministères du gouvernement central, de conseils des compétences sectorielles, d’associations de développement régional, d’administrations locales et d’organisations, telles que l’Arts Council (Conseil des arts) et les Regional Cultural Consortia (Consortiums culturels régionaux). À bien des égards, la valeur culturelle de la contribution des universités est souvent intangible ; cependant, au vu de leur contribution à la qualité de vie et à la prospérité économique, notamment grâce à la formation fréquente de partenariats avec des organisations culturelles de toute la région, son importance ne peut être ignorée.

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec009.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/le-dilemme-de-l-universite-moderne-ou-comment-concilier-des-objectifs-divergents_hemp-v20-art16-fr
    • READ
    Le dilemme de l'université moderne, ou comment concilier des objectifs divergents

    Le gouvernement australien a mis en place un large panel de stratégies en vue de réaliser certains de ses objectifs spécifiques, axés notamment sur la déréglementation du secteur de l’enseignement supérieur. Les stratégies mises en œuvre dans ce cadre consistent par exemple à réduire le montant des fonds publics alloués aux universités (en termes réels), pour inciter les établissements d’enseignement supérieur à trouver d’autres sources de financement ; à déployer les fonds publics de façon ciblée (notamment en faveur des pôles de croissance et des infrastructures) ; à mettre en place des systèmes de rémunération incitatifs ; à prévoir ou à mettre en place une réallocation des fonds en fonction des performances ; à octroyer des subventions à l’issue d’un processus de mise en concurrence ; ou encore à réviser les mécanismes de financement existants en vue de promouvoir les meilleures pratiques. Le gouvernement australien a en outre recours à des mesures de nature non financière, notamment en prenant des dispositions politiques spéciales ; en créant des organismes et des forums axés spécifiquement sur la réalisation des objectifs stratégiques ; en publiant des documents de synthèse et des lignes directrices ; en assurant la diffusion d’indicateurs de performance et de comptes rendus d’évaluation ; en définissant clairement les processus et les cadres à appliquer en matière d’obligation redditionnelle et de transparence ; enfin en mettant en œuvre diverses approches visant à promouvoir, encourager ou accélérer la restructuration du secteur. L’une des tendances de fond de la politique menée par le gouvernement australien dans le domaine de l’enseignement supérieur consiste à promouvoir la diversification du secteur, en incitant chaque établissement à se doter d’une identité propre. Cette stratégie est porteuse de nombreux défis et opportunités pour les établissements régionaux de nouvelle génération, contraints de se positionner sur un marché de l’enseignement supérieur de plus en plus compétitif, sans perdre de vue leurs obligations et le service qu’ils sont censés fournir à la collectivité. Au vu de ces objectifs potentiellement divergents, les auteurs analysent l’expérience de l’University of Southern Queensland (USQ), qui s’efforce d’asseoir sa place de leader de l’enseignement supérieur ouvert et flexible.

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec010.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/evaluation-comparative-de-l-engagement-des-universites-aupres-de-la-communaute-locale_hemp-v20-art17-fr
    • READ
    Évaluation comparative de l'engagement des universités auprès de la communauté locale

    Cet article propose un rappel des fondamentaux et une analyse des processus à l’œuvre dans l’élaboration d’une approche nationale visant à évaluer et à comparer la manière dont les universités australiennes s’engagent auprès des communautés locales et régionales. Au sein des universités publiques australiennes, ce type d’engagement représente en effet une activité en croissance rapide et un critère de plus en plus souvent pris en compte dans le cadre de l’assurance qualité. Ce cadre d’évaluation comparative a été développé pendant près de trois ans, à l’initiative de l’Alliance australienne pour l’engagement des universités auprès de la communauté locale (AUCEA), à l’issue d’une série de consultations et d’essais de grande ampleur. Ce cadre comprend un questionnaire destiné aux établissements, un sondage d’opinion mené auprès des partenaires des établissements d’enseignement supérieur, ainsi qu’un modèle de « bonnes pratiques ». Les instruments développés ont été expérimentés dans le cadre d’un essai pilote portant sur 12 universités membres de l’AUCEA et seront mis en œuvre à la fin de l’année 2008 au sein des 33 membres que compte l’AUCEA. Les résultats comparatifs seront disponibles début 2009. Le cadre d’évaluation permettra aux universités et à leurs partenaires de la communauté d’améliorer leur contribution à la société et à l’environnement par le biais d’un échange de connaissances, d’un apprentissage et d’initiatives mutuels.

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8908022ec011.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/politiques-et-gestion-de-l-enseignement-superieur-volume-20-numero-2/l-engagement-economique-et-social-des-universites-en-finlande_hemp-v20-art18-fr
    • READ
    L'engagement économique et social des universités en Finlande

    Cet article s’appuie sur les travaux d’une équipe d’experts chargée par le ministère finlandais de l’Éducation d’élaborer des critères et un cadre d’évaluation de l’engagement économique et social utilisables dans le cadre de la gestion des performances des universités. S’inspirant de l’expérience nationale et internationale, les auteurs de cet article élaborent une série d’indicateurs potentiels axés sur l’engagement économique et social des universités. Ils proposent ensuite un cadre permettant d’évaluer l’engagement économique et social des universités, ainsi qu’un ensemble potentiel de mesures des retombées de l’enseignement universitaire tenant compte des principaux facteurs régissant la planification stratégique et l’allocation des ressources. Le modèle présenté dans cet article en vue d’évaluer l’engagement économique et social des universités doit permettre de tenir compte des spécificités liées à chaque contexte universitaire ainsi qu’aux choix stratégiques des universités, sans perdre de vue l’exigence de comparabilité ni les objectifs nationaux. Ce modèle a pour objet de renforcer l’autonomie des universités. Il repose en effet sur cinq « paniers d’évaluation » : (1) la participation aux efforts d’innovation, (2) l’interaction avec le marché du travail, (3) la contribution au développement social et écologique, (4) l’engagement en faveur de l’environnement régional et (5) la participation au débat social. 

  • Add to Marked List