La recherche et l'innovation dans l'enseignement

Centre for Educational Research and Innovation

French
ISSN: 
2076-9695 (online)
ISSN: 
2076-9687 (print)
http://dx.doi.org/10.1787/20769695
Hide / Show Abstract

Cette série de livres du Centre de l'OCDE pour la recherche et les innovations pédagogiques fournit les résultats des travaux de l'OCDE sur l'innovation dans l'éducation.

Also available in English
 
L'enseignement supérieur à l'horizon 2030, Volume 1, Démographie

L'enseignement supérieur à l'horizon 2030, Volume 1, Démographie You do not have access to this content

Centre for Educational Research and Innovation

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9608022e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/l-enseignement-superieur-a-l-horizon-2030-volume-1-demographie_9789264040687-fr
  • READ
Author(s):
OECD
18 Nov 2008
Pages:
328
ISBN:
9789264040687 (PDF) ;9789264040670(print)
http://dx.doi.org/10.1787/9789264040687-fr

Hide / Show Abstract

Les changements démographiques déterminent les politiques sociales : la majorité des pays de l’OCDE voient leur population vieillir et comporter plus de migrants et de « minorités ». Au Japon et en Corée, les effectifs étudiants de l’enseignement supérieur ont commencé à baisser, alors qu’ils devraient connaître une forte croissance en Turquie ou au Mexique. À partir de tendances et de projections, cet ouvrage étudie dans le détail toutes ces questions à la fois sur les plans qualitatif et quantitatif. Il examine entre autres l’impact des changements démographiques sur les effectifs étudiants, sur les niveaux d’éducation, sur le personnel enseignant et sur les choix politiques. Il s’intéresse par exemple aux politiques d’accès à l’enseignement supérieur et à leur effet sur la taille et la composition des effectifs, en examinant notamment les cas des étudiants handicapés et des migrants. L’analyse couvre la plupart des pays de l’OCDE et est illustrée par les exemples spécifiques de la Corée, de la France, des États-Unis et du Japon.
Ce volume est le premier de la série L’enseignement supérieur à l’horizon 2030 qui analyse de manière prospective l’impact des différentes tendances actuelles sur l’enseignement supérieur. Les deux volumes suivants observeront les effets de la technologie et de la mondialisation, et le quatrième présentera des scénarios sur l’avenir de l’enseignement supérieur.

loader image

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Les prévisions démographiques de long terme sont-elles possibles ? Points de retournement et tendances
    Ce chapitre sert de mise en garde méthodologique à l’ensemble du livre : nous démontrons que ce sont les points de retournement qui jouent le rôle le plus important dans les évolutions démographiques. Nous étudions en premier lieu les migrations externes, pour lesquelles le contraste entre passé et futur est flagrant. Nous montrons ensuite le même phénomène à l’oeuvre dans l’évolution de la fécondité, mais avec des latences et des rémanences souvent longues. Nous terminons par un exemple de point de retournement remarquable dans l’évolution de la mortalité par âge, concluant ainsi que les évolutions démographiques ne peuvent être directement extrapolées, mais seulement explorées grâce à des scénarios prospectifs intégrant des facteurs politiques et économiques.
  • Quel est l'impact de la démographie sur les systèmes d'enseignement supérieur ? Une approche prospective pour les pays de l'OCDE
    Ce chapitre propose une évaluation de l’impact des changements démographiques sur la population étudiante, sur le taux d’encadrement, sur le budget de l’enseignement supérieur et sur le niveau de formation des populations. Il montre que les changements démographiques ne sont qu’un des facteurs qui déterminent l’évolution des effectifs étudiants et enseignants ou des coûts dans l’enseignement supérieur. Il indique également que la décroissance des effectifs appelle des réponses politiques souvent similaires à celles apportées à leur croissance dans un contexte de hausse de la participation à l’enseignement supérieur, quoique pour des raisons parfois différentes. L’analyse s’appuie sur des scénarios prospectifs quantitatifs qui permettent d’appréhender ces changements et leurs conséquences de manière heuristique, sans toutefois prétendre les prédire.
  • Démographie et enseignement supérieur
    En premier lieu, ce chapitre souligne les grandes tendances démographiques dans la zone de l’OCDE qu’il compare aux tendances observées dans d’autres grandes régions du monde. Il présente ensuite une simulation pour montrer que le vieillissement du personnel dans l’enseignement supérieur est le résultat de deux processus – le vieillissement en poste et l’évolution de la population étudiante – démontrant ainsi l’importance d’une perspective de cohorte dans l’étude de la relation existant entre la démographie et l’avenir de l’enseignement supérieur. Le chapitre étudie également le capital humain produit par l’enseignement supérieur en termes de contribution au marché du travail des diplômés de l’enseignement supérieur en personnes-année. En conclusion, il spécule sur le rôle de la démographie en tant que moteur du changement dans l’enseignement supérieur.
  • Retour vers le futur ? Les professions universitaires au XXIe siècle
    Ce chapitre traite de l’impact des changements dans l’enseignement supérieur sur la profession universitaire, dans le passé, le présent et le futur. Nous montrons tout d’abord que la croissance de la profession universitaire s’est traduite par une différenciation accrue. Nous examinons ensuite la mutation en cours des conditions de travail et d’emploi en milieu universitaire et les défis qu’elle pose à la structure traditionnelle du pouvoir universitaire. Enfin, nous nous penchons sur la restructuration de la communauté universitaire international e . Nous concluons notamment que les changements démographiques ne joueront qu’un rôle mineur dans la réorganisation de la profession universitaire. Ce chapitre traite de l’impact des changements dans l’enseignement supérieur sur la profession universitaire, dans le passé, le présent et le futur. Nous montrons tout d’abord que la croissance de la profession universitaire s’est traduite par une différenciation accrue. Nous examinons ensuite la mutation en cours des conditions de travail et d’emploi en milieu universitaire et les défis qu’elle pose à la structure traditionnelle du pouvoir universitaire. Enfin, nous nous penchons sur la restructuration de la communauté universitaire international e . Nous concluons notamment que les changements démographiques ne joueront qu’un rôle mineur dans la réorganisation de la profession universitaire.
  • Évolution des effectifs d'étudiants et du taux d'obtention de diplômes dans la zone de l'OCDE
    Ce chapitre tente de décomposer l'expansion récente de l'enseignement supérieur. Il examine dans quelle mesure l’augmentation du nombre d'étudiants pendant ces dernières années reflète des changements relatifs à la définition et à la composition du secteur, aux inscriptions, aux évolutions démographiques et à l’achèvement des études. Il analyse également l’impact de cette expansion sur les taux d’obtention de diplômes et le niveau d’éducation de la population. En conclusion, il traite de la richesse et des limitations des statistiques disponibles pour interpréter l’avenir.
  • L'accès à l'enseignement postsecondaire aux États-Unis
    Ce chapitre fait le point sur la situation passée et présente de l’enseignement postsecondaire aux États-Unis et sur ses perspectives futures. Pour ce faire, il examine les facteurs institutionnels, économiques et de politique publique qui, au cours des vingt-cinq dernières années, ont eu un impact majeur sur les effectifs des collèges américains. À partir de l’état présent du système américain et du contexte économique et politique actuel, ce chapitre cherche à comprendre les défis et les opportunités auxquels va se trouver confrontée la croissance future de l’enseignement supérieur, en particulier parmi les minorités et les personnes à faibles revenus.
  • L'avenir de l'enseignement supérieur face à une décroissance de la population étudiante
    Ce chapitre se penche sur l’avenir de la politique de l’enseignement supérieur au Japon et en Corée, au vu d’une évolution démographique rapide qui se caractérise par une population vieillissante, un taux de natalité bas et la saturation des marchés de l’enseignement supérieur suite au succès de la politique d’enseignement supérieur universel dans les deux pays. Cette analyse comparative du Japon et de la Corée peut également fournir quelques informations utiles pour d’autres pays de l’OCDE qui devront relever des défis démographiques à long terme similaires lorsqu’ils élaboreront les programmes de leur politique en matière d’enseignement supérieur.
  • L'adaptation de l'enseignement supérieur au handicap
    Ce chapitre cherche à identifier les transformations et les formes d’adaptation qui ont favorisé la présence croissante d’étudiants handicapés et contribué à ouvrir l’enseignement supérieur vers la diversité. Il s’appuie pour ce faire sur une recherche menée en 2001 et 2002 par l’OCDE sur la situation des étudiants handicapés dans l’enseignement supérieur en Ontario (Canada), au Royaume- Uni, en France, en Allemagne et en Suisse.
  • Immigration et accès à l'enseignement supérieur
    Ce chapitre passe en revue les tendances et les questions relatives à l’immigration et à l’enseignement supérieur en prenant les États-Unis et la France pour exemples. Il montre qu’il importe d’élargir l’accès des migrants et de leurs enfants à l’enseignement supérieur dans les décennies à venir. Ce chapitre ne traite pas des étudiants étrangers ou internationaux, c’est-à-dire des personnes qui s’expatrient dans un pays pour y suivre des études.
  • L'inversion des inégalités entre les sexes dans l'enseignement supérieur
    Ce chapitre analyse les inégalités entre les sexes dans la participation à l’enseignement supérieur et dans l’obtention de diplômes du supérieur dans les pays de l’OCDE. Après avoir documenté ces inégalités, tant quantitatives que qualitatives, et donné les principales explications possibles de leur inversion, nous montrons que cette nouvelle tendance a de fortes chances de durer dans les prochaines décennies. Si elle devrait continuer de contribuer à la baisse des inégalités salariales en défaveur des femmes, ses autres conséquences sociales possibles restent à étudier. Du point de vue des inégalités éducatives, il apparaît cependant que la promotion de l’égalité des chances entre hommes et femmes ne peut plus se concentrer uniquement sur les femmes.
  • Add to Marked List
 
Visit the OECD web site