Analyse des politiques d'éducation 2004
Hide / Show Abstract

Analyse des politiques d'éducation 2004

L’édition de 2004 d’Analyse des politiques d’éducation fait le point sur diverses questions de fond et sur certains développements à l’échelle internationale. Elle porte notamment sur : le rôle des établissements non universitaires pour élargir l’accès à l’enseignement supérieur, diversifier les filières proposées et les adapter davantage aux besoins ; la façon dont les pays peuvent rentabiliser leurs investissements dans les TIC éducatives ; les défis que la formation tout au long de la vie implique pour les établissements scolaires ; et la façon dont les politiques fiscales peuvent favoriser la formation tout au long de la vie. L’édition de 2004 comprend aussi un résumé des grands changements survenus récemment dans les pays de l’OCDE dans de multiples domaines.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9605012e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/analyse-des-politiques-d-education-2004_epa-2004-fr
  • READ
 
Chapter
 

Fiscalité et formation tout au long de la vie You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9605012ec006.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/analyse-des-politiques-d-education-2004/fiscalite-et-formation-tout-au-long-de-la-vie_epa-2004-6-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

La politique fiscale est l’un des moyens par lequel les pouvoirs publics peuvent favoriser l’investissement des adultes dans les activités de formation, reflétant les avantages sociaux et individuels de cet investissement. Bien que la politique fiscale soit utilisée dans la pratique de multiples façons pour favoriser la formation tout au long de la vie, cette utilisation est souvent fortuite et irrégulière, au lieu de d’inscrire dans une stratégie cohérente. Les allègements fiscaux peuvent s’appliquer aux recettes, c’est-à-dire au produit de la vente des services de formation, ou encore aux dépenses des particuliers ou des entreprises au titre de ces activités. Dans les deux cas, ils risquent de fausser l’investissement dans le capital humain. Les personnes et les organisations en tirent inégalement parti selon leur niveau de revenu et leur taux d’imposition marginal. On ne connaît pas l’effet réel des politiques en vigueur. Les autorités chargées de l’éducation et des finances doivent coopérer plus étroitement pour faire le bilan de la politique actuelle et de ses effets, et envisager la nécessité d’adopter des approches plus cohérentes.
Also available in English
 
Visit the OECD web site