Réformes économiques 2011
Hide / Show Abstract

Réformes économiques 2011

Objectif croissance

Après la récession la plus profonde que le monde ait connue depuis la Grande Dépression, une reprise est en cours, mais elle reste trop tributaire des actions de relance macroéconomique et a été insuffisante jusqu’ici pour résorber le chômage élevé et persistant observé dans beaucoup de pays. Objectif Croissance 2011 met en évidence les réformes structurelles nécessaires pour rétablir la croissance à long terme au lendemain de la crise. Pour chaque pays de l’OCDE et, pour la première fois, pour les six principaux pays émergents (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Indonésie et Russie), cinq domaines prioritaires de réforme sont identifiés où il semblerait le plus efficace d’agir pour assurer une croissance soutenue au cours de la prochaine décennie. L’analyse montre que nombre de ces réformes pourraient aussi contribuer à l’effort indispensable d’assainissement budgétaire et faciliter la réduction des déséquilibres mondiaux de balance courante.

Les indicateurs internationalement comparables présentés ici permettent aux pays d’évaluer leurs performances économiques et leurs politiques structurelles dans un large éventail de domaines. En outre, cette publication comprend trois chapitres analytiques couvrant : les politiques du logement ; l’efficacité des systèmes de santé ; etles liens entre les politiques structurelles et les déséquilibres de balance courante.

Click to Access: 
Publication Date :
04 May 2011
DOI :
10.1787/growth-2011-fr
 
Chapter
 

Tour d'horizon des priorités d'Objectif croissance pour 2011 You do not have access to this content

French
Click to Access: 
Author(s):
OECD
Pages :
17–74
DOI :
10.1787/growth-2011-3-fr

Hide / Show Abstract

Ce chapitre introductif d’Objectif croissance définit cinq axes prioritaires de réforme structurelle pour chaque pays de l’OCDE, pour l’Union européenne dans son ensemble et pour les BRIICS – Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Indonésie et Russie. Ces recommandations visent à remédier aux disparités de la productivité du travail et de l’utilisation de la main-d’oeuvre dans ces pays. Les pays (principalement européens) à revenu modéré et élevé doivent améliorer l’utilisation de leur main-d’oeuvre, principalement en réformant leurs systèmes de prestations et de protection de l’emploi ainsi que leur fiscalité du travail. Les pays membres relativement riches d’Asie sont confrontés à un ensemble plus équilibré de difficultés ; on mettra à leur propos davantage l’accent sur la productivité du travail. Pour les pays de l’OCDE à revenu inférieur et les BRIICS, les enjeux des réformes concernent leurs systèmes éducatifs et leur réglementation des marchés de produits, ainsi que l’emploi informel. Ce chapitre rend en outre compte d’un certain nombre de priorités de réforme qui amélioreraient directement et rapidement le solde budgétaire des pays concernés et procède à une estimation concernant la plupart des pays de l’OCDE de l’économie pouvant être réalisée en appliquant des pratiques exemplaires dans leurs systèmes nationaux d’enseignement et de soins de santé. Il s’avère que l’application de la plupart des priorités préconisées par Objectif croissance sont de nature non seulement à faire progresser le niveau de vie, mais aussi à améliorer l’équilibre des finances publiques tout en réduisant les déséquilibres des balances courantes à l’échelle mondiale.
Also available in: English