Perspectives économiques de l'OCDE

Frequency :
Semiannual
ISSN :
1684-3436 (online)
ISSN :
0304-3274 (print)
DOI :
10.1787/16843436
Hide / Show Abstract
Les Perspectives économiques de l’OCDE, publication semestrielle, présente une analyse des grandes tendances économiques qui marqueront les deux années à venir. Préparées par le Département des affaires économiques de l’OCDE, les Perspectives économiques présentent un ensemble cohérent de projections concernant la production, l’emploi, les prix et les balances courantes, après avoir examiné chaque pays membre et l’effet induit des évolutions internationales sur ces pays. Tous les pays membres sont examinés ainsi que certains pays non membres.

Chaque numéro comporte une évaluation générale, des chapitres résumant les nouvelles tendances et fournissant des projections par pays, plusieurs chapitres sur des thèmes d’intérêt général et, enfin une analyse statistique très détaillée.
Also available in: English, German
 
Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2011 Numéro 1

Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2011 Numéro 1 You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1-version-preliminaire_eco_outlook-v2011-1-fr
  • READ
Author(s):
OECD
Publication Date :
17 June 2011
Pages :
440
ISBN :
9789264092518 (PDF) ; 9789264092501 (print)
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2011-1-fr

Hide / Show Abstract

Les Perspectives économiques de l’OCDE, publication semestrielle, présente une analyse des grandes tendances économiques qui marqueront les deux années à venir. Les Perspectives économiques présentent un ensemble cohérent de projections concernant la production, l’emploi, les prix et balances des opérations courantes et fiscales.

Tous les pays membres sont examinés ainsi que certains pays non membres. Chaque numéro comporte une évaluation générale, des chapitres résumant les nouvelles tendances et fournissant des projections par pays, plusieurs chapitres sur des thèmes d’intérêt général et, enfin une analyse statistique très détaillée.

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts  

  • Mark Click to Access
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/resume-des-previsions_eco_outlook-v2011-1-1-fr
    • READ
    Résumé des prévisions
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/editorial-a-la-recherche-d-une-croissance-durable-pour-tous_eco_outlook-v2011-1-2-fr
    • READ
    A la recherche d'une croissance durable pour tous
    La reprise mondiale, de plus en plus autonome, s’appuie sur une base plus élargie. Les rythmes de la reprise diffèrent entre les économies avancées et émergentes, mais également au sein des plus avancés. Le chômage demeure élevé dans la plupart des pays de l’OCDE. L’inflation s’est fortement accrue et les anticipations se redressent également ; en revanche, l’inflation sous-jacente ne semble progresser que très lentement. La vigueur de la croissance de la demande intérieure, les chocs d’offre négatifs et les fortes entrées de capitaux dans les pays non membres de l’OCDE engendrent des tensions inflationnistes qui incitent à adopter des politiques restrictives, susceptibles de freiner cette reprise.
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/evaluation-generale-de-la-situation-macroeconomique_eco_outlook-v2011-1-3-fr
    • READ
    Évaluation générale de la situation macroéconomique
    La reprise consécutive à la récession la plus profonde depuis des décennies est en train de s’étendre. La croissance mondiale est repartie après le léger ralentissement observé au milieu de l’année passée, et l’activité est tirée de plus en plus par le raffermissement de la demande finale privée. Cela étant, les progrès restent inégaux selon les économies. À court terme, les effets défavorables, sur le plan de l’offre, de la hausse des cours des matières premières, du séisme dont le Japon a été victime et de ses conséquences pèsent quelque peu sur l’activité et font monter l’inflation globale. Ces effets devraient se dissiper à partir du second semestre de l’année, à condition que les cours des matières premières se stabilisent et que les anticipations d’inflation ne perdent pas leur ancrage. Les conditions financières continuent de s’améliorer et la politique monétaire demeure expansionniste dans les économies de l’OCDE, mais de moins en moins dans les économies de marché émergentes, où la marge de capacités inutilisées a été en grande partie résorbée. La reprise devrait donc se raffermir, malgré un processus de plus en plus généralisé d’assainissement des finances publiques. La croissance de la production mondiale devrait approcher 4¼ pour cent cette année et 4½ pour cent en 2012 (tableau 1.1). Dans ces conditions, la situation du marché du travail devrait continuer de s’améliorer lentement, même si, avec un taux de 7 % fin 2012, le chômage sera encore largement supérieur à son niveau d’avant la crise. L’inflation sous-jacente devrait augmenter lentement à mesure que la sous-utilisation des capacités diminuera, pour atteindre environ 1¾ pour cent à la fin de 2012. En dehors de la zone OCDE, la demande intérieure semble devoir rester vigoureuse, d’où la nécessité de prendre de nouvelles mesures pour tempérer les tensions inflationnistes.
  • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Évolutions dans les pays membres de l'OCDE

    • Mark Click to Access
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec004.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/etats-unis_eco_outlook-v2011-1-4-fr
      • READ
      États-Unis
      Grâce à une politique monétaire accommodante et des conditions financières favorables, l’économie poursuit son redressement progressif depuis la fin de la récession il y a un an et demi. Néanmoins, les effets négatifs de la crise continuent de se faire sentir, notamment à travers l’ampleur persistante du chômage. La croissance de la production devrait s’accélérer et le taux de chômage devrait reculer encore en 2012 même si le rythme de l’expansion va être freiné par le désendettement des ménages et les premières mesures d’assainissement budgétaire.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec005.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/japon_eco_outlook-v2011-1-5-fr
      • READ
      Japon
      Le grand tremblement de terre dans l’Est du Japon du 11 mars aura été la plus grave catastrophe de l’après-guerre subie par le pays. Son impact immédiat aura été de réduire la production, même si ce recul va sans doute être inversé au second semestre de 2011 sous l’effet d’une reprise vigoureuse tirée par les efforts de reconstruction. Toutefois, les pressions déflationnistes devraient persister en 2012, le chômage demeurant supérieur à son niveau antérieur à la crise de 2008.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec006.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/zone-euro_eco_outlook-v2011-1-6-fr
      • READ
      Zone Euro
      La reprise de la demande intérieure s’accélère et les exportations continuent de soutenir la croissance. La confiance se renforce et les conditions financières se sont améliorées. Le rythme de la reprise risque d’être freiné par l’assainissement requis des finances publiques, l’ajustement en cours des bilans dans le secteur privé et la hausse des prix de l’énergie. L’inflation générale a fortement augmenté sous l’effet de la hausse des prix de l’énergie et de l’augmentation des impôts indirects, mais les pressions de prix sous-jacentes restent faibles, en raison du niveau élevé du chômage et des importantes capacités inutilisées. La crise de la dette souveraine et les déséquilibres persistants au sein de la zone euro font peser un risque majeur sur les perspectives.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec007.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/allemagne_eco_outlook-v2011-1-7-fr
      • READ
      Allemagne
      La reprise induite par les exportations se poursuit, la demande intérieure, notamment l’investissement des entreprises et la consommation des ménages, contribuant de plus en plus à la croissance. L’emploi continue d’augmenter et, associée aux hausses de salaires, cette progression devrait favoriser la remontée de la consommation privée au cours des prochaines années. La croissance devrait se ralentir quelque peu en 2012, l’écart de production se refermant au cours de l’année.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec008.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/france_eco_outlook-v2011-1-8-fr
      • READ
      France
      Une reprise modeste est en cours, mais la récession laissera des traces durables. Selon les projections, la croissance du PIB réel devrait être supérieure à 2 % en 2011 et en 2012, grâce aux investissements des entreprises et aux exportations. Le taux de chômage devrait baisser quelque peu, pour se rapprocher de 9 % d’ici à la fin de 2012. L’importante marge de capacités inutilisées devrait limiter les éventuels effets de second tour liés à l’augmentation des prix à l’importation, alors que l’inflation sous-jacente et l’inflation totale devraient converger aux alentours de 1½ pour cent en 2012.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec009.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/italie_eco_outlook-v2011-1-9-fr
      • READ
      Italie
      La lente reprise de l’économie italienne devrait se poursuivre, avec un léger renforcement de la croissance aux alentours de 1½ pour cent en 2012. Le dynamisme de la demande mondiale stimulera les exportations et la progression de l’investissement devrait elle aussi redémarrer. Le chômage ne diminuera que lentement, en partie parce que l’augmentation initiale de la demande de main-d’oeuvre sera satisfaite par un moindre recours au travail à horaires réduits. Après s’être fortement accélérée ces derniers temps, la hausse des prix à la consommation se modérera vraisemblablement à mesure que s’atténuent les effets des augmentations des prix de l’énergie et des denrées alimentaires.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec010.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/royaume-uni_eco_outlook-v2011-1-10-fr
      • READ
      Royaume-Uni
      La reprise a marqué une pause fin 2010 et la croissance devrait rester faible en 2011, malgré un accroissement des exportations et de l’investissement des entreprises, avant de se réaccélérer en 2012. L’inflation supérieure à la cible sous l’effet d’augmentations d’impôts et de l’évolution des prix des produits de base, et la nécessité d’un assainissement des finances publiques, exerceront un effet modérateur sur la consommation privée et les dépenses publiques tout au long de l’exercice 2011-12. La hausse des prix atteindra encore à un niveau supérieur à la cible de 2 % jusqu’à la fin de 2011 et pendant la plus grande partie de 2012, mais devrait se ralentir à mesure que s’évanouiront les effets des hausses d’impôts et de l’élévation des prix des importations. A mesure de ce ralentissement, la consommation devrait commencer à se redresser. Le chômage risque d’augmenter à court terme, en raison de la lenteur de la reprise et d’une progression des taux d’activité.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec011.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/canada_eco_outlook-v2011-1-11-fr
      • READ
      Canada
      L’activité économique s’est fortement redressée tout au long de l’hiver, soutenue par le renforcement de la demande extérieure et le dynamisme de l’investissement des entreprises. La croissance devrait se modérer quelque peu à court terme, les chaînes internationales d’approvisionnement souffrant des effets de la catastrophe qui a frappé le Japon, les ménages très endettés réduisant leurs dépenses et le marché du logement se détendant, mais elle devrait ensuite s’accélérer, sous l’effet du recul du chômage et de l’affermissement de la reprise mondiale. L’augmentation des bénéfices dans le secteur des entreprises et l’amélioration des conditions du crédit devraient contribuer à de solides dépenses en capital dans ce secteur, qui seront l’un des principaux moteurs de la croissance.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec012.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/australie_eco_outlook-v2011-1-12-fr
      • READ
      Australie
      L’économie australienne devrait rebondir après les perturbations causées par les catastrophes naturelles survenues au début 2011. La croissance, stimulée par des termes de l’échange historiquement élevés, devrait s’accélérer de 3 % en 2011 à 4½ pour cent en 2012. Le chômage devrait baisser, mais l’existence de capacité de production encore inutilisée dans l’économie empêchera les tensions inflationnistes.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec013.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/autriche_eco_outlook-v2011-1-13-fr
      • READ
      Autriche
      La croissance de l’investissement s’est fortement accélérée au second semestre de 2010 et continuera de soutenir la reprise induite par les exportations. Le redressement du marché du travail se poursuit, mais de fortes tensions inflationnistes pèseront sur la consommation. Après une forte accélération au premier trimestre 2011, la croissance devrait revenir à son rythme tendanciel.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec014.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/belgique_eco_outlook-v2011-1-14-fr
      • READ
      Belgique
      La reprise sera plus équilibrée à mesure que la consommation et l’investissement privés se renforcent, mais la croissance sera atténuée par le tour plus restrictif que prendra la politique budgétaire et le retrait progressif des mesures de soutien monétaire. L’indexation automatique des salaires pourrait prolonger la période d’inflation relativement forte des prix à la consommation, car le niveau élevé des prix des produits de base se répercutera sur les coûts salariaux.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec015.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/chili_eco_outlook-v2011-1-15-fr
      • READ
      Chili
      L’économie chilienne connaît une forte croissance, soutenue par la demande intérieure dynamique et le niveau élevé des prix du cuivre. La croissance du PIB devrait atteindre 6½ pour cent en 2011 et se replier progressivement vers 5 % en 2012, sous l’effet du resserrement des politiques monétaire et budgétaire.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec016.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/republique-tcheque_eco_outlook-v2011-1-16-fr
      • READ
      République tchèque
      Malgré l’assainissement budgétaire en cours, la croissance devrait atteindre 2.4 % cette année, essentiellement portée par la demande extérieure vigoureuse. L’expansion économique se généralisera et s’accélérera pour atteindre 3.5 % en 2012, avec le redressement de la consommation. L’inflation connaîtra une poussée temporaire en raison des hausses programmées des impôts indirects en 2012, mais l’inflation sous-jacente restera faible compte tenu de l’écart de production persistant.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec017.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/danemark_eco_outlook-v2011-1-17-fr
      • READ
      Danemark
      La reprise devrait progressivement se renforcer sous l’effet de l’expansion des échanges mondiaux et se généraliser grâce au redémarrage de la demande privée. L’économie étant encore déprimée, l’inflation sous-jacente restera sans doute peu virulente.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec018.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/estonie_eco_outlook-v2011-1-18-fr
      • READ
      Estonie
      La reprise dynamique tirée par les exportations devrait se poursuivre en 2011, portée par un contexte externe favorable et des gains de compétitivité réalisés grâce à l’ajustement flexible des salaires et aux mesures de restructuration. La consommation privée s’amplifiera en 2012, soutenue par la décrue du chômage, les augmentations du salaire réel et le règlement de nombreux dossiers de créances douteuses. Malgré une inflation globale élevée imputable à l’envolée des prix de l’énergie et des produits de base, aucun effet indirect n’est prévu et l’inflation sous-jacente devrait rester inférieure à sa moyenne historique.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec019.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/finlande_eco_outlook-v2011-1-19-fr
      • READ
      Finlande
      La reprise s’affermit, dopée par la vigueur des exportations, de la consommation privée et de l’investissement résidentiel. Même si la demande extérieure sur les marchés traditionnels devrait rester soutenue, les projections misent sur un léger ralentissement de la croissance à mesure que la consommation privée et l’investissement résidentiel fléchiront, car la hausse des prix des produits de base, des impôts et des taux d’intérêt rogne le revenu réel. Le chômage poursuivra son recul grâce à la progression de l’emploi et à la contraction de la population active sous l’effet du vieillissement.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec020.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/grece_eco_outlook-v2011-1-20-fr
      • READ
      Grèce
      L’économie est en proie à une sérieuse récession dans le contexte de restrictions budgétaires considérables, mais absolument indispensables. La Grèce semble devoir renouer durablement avec une croissance positive en 2012 à mesure que la demande extérieure se raffermira, que la compétitivité s’améliorera et que les vastes réformes structurelles qui ont été engagées en réponse à la crise commenceront à produire leurs effets. Le sous-emploi relativement important des capacités et la montée du chômage limiteront les tensions inflationnistes. Les prévisions sont entourées d’incertitudes notables, penchant principalement dans un sens négatif.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec021.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/hongrie_eco_outlook-v2011-1-21-fr
      • READ
      Hongrie
      L’activité économique continue de se redresser, principalement grâce à la formation de stocks et la demande extérieure. La croissance devrait s’accélérer, soutenue par des exportations dynamiques et une amélioration progressive de la demande intérieure. L’inflation est prévue de se modérer pour se rapprocher de l’objectif à moyen de la banque centrale, une fois que les effets de la hausse des cours mondiaux des matières premières se seront dissipés.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec022.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/islande_eco_outlook-v2011-1-22-fr
      • READ
      Islande
      Après une période d’ajustement prononcé visant à mettre un terme aux déséquilibres et à restructurer le système bancaire, l’économie islandaise devrait amorcer une nouvelle phase d’expansion en 2011. La reprise devrait être tirée par des investissements privés dans de grands projets énergétiques et par un renforcement des dépenses de consommation privée. Des incertitudes considérables entourent les effets du rejet de l’accord Icesave sur la normalisation des relations financières internationales et sur l’attrait de l’Islande en tant que destination pour les investissements.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec023.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/irlande_eco_outlook-v2011-1-23-fr
      • READ
      Irlande
      L’Irlande continue de mener un vaste programme d’ajustement dont l’importance est capitale pour réduire ses déséquilibres macroéconomiques et rétablir la santé de son système bancaire. Malgré une expansion soutenue des exportations, la faiblesse de la demande intérieure et la poursuite de l’assainissement des finances publiques ont empêché jusqu’ici une reprise économique de s’amorcer. À mesure que la demande intérieure se stabilisera, un léger redressement de la production devrait se produire dans le courant de 2011 et s’accélérer quelque peu en 2012. Le taux de chômage va probablement rester élevé et la déflation sous-jacente devrait se poursuivre.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec024.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/israel_eco_outlook-v2011-1-24-fr
      • READ
      Israël
      La croissance du PIB réel cette année devrait dépasser celle de 2010, mais des contraintes grandissantes au niveau de l’offre de main-d’oeuvre et de nouvelles hausses des taux d’intérêt modéreront l’activité en 2012. L’inflation annuelle se maintiendra au-dessus de la fourchette objectif de 1-3 % jusqu’au début de l’année prochaine.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec025.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/coree_eco_outlook-v2011-1-25-fr
      • READ
      Corée
      Après avoir marqué le pas en 2010, la croissance a repris au début de 2011, alimentée par l’accélération du commerce mondial. L’inflation a elle aussi nettement augmenté, du fait notamment de la hausse des prix du pétrole et des autres produits de base. La croissance de la production devrait se modérer en 2011 et en 2012, pour atteindre des taux annuels de l’ordre de 4½ pour cent, ce qui contribuera à ramener l’inflation à l’intérieur de la fourchette de 2-4 % retenue comme objectif par la banque centrale.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec026.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/luxembourg_eco_outlook-v2011-1-26-fr
      • READ
      Luxembourg
      Des exportations dynamiques et une robuste expansion de la demande intérieure alimentent la poursuite de la reprise. La consommation et l’investissement devraient continuer de se redresser en 2011, tandis que les exportations de services financiers et de services aux entreprises resteront vigoureuses. Bien que la croissance s’annonce plus forte que dans les pays voisins, des incertitudes entourent encore l’évolution post-crise du secteur financier, principal pilier de l’économie.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec027.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/mexique_eco_outlook-v2011-1-27-fr
      • READ
      Mexique
      L’économie mexicaine connaît une vigoureuse reprise depuis la récession de 2008-09. Initialement tirée par les exportations, l’activité devrait être alimentée de plus en plus par la demande intérieure. Après avoir fortement progressé en 2010 pour atteindre 5½ pour cent, la croissance du PIB se modérera en 2011 (4½ pour cent) et en 2012 (3.8 %), car les exportations retrouveront un rythme d’expansion normal.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec028.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/pays-bas_eco_outlook-v2011-1-28-fr
      • READ
      Pays-Bas
      La reprise qui a fait suite à la crise a été favorisée par le commerce mondial et la reconstitution des stocks, mais elle devrait être de plus en plus tributaire de la demande intérieure finale. La production industrielle et l’utilisation des capacités ont pratiquement retrouvé leurs niveaux d’avant la crise, ce qui redynamise l’investissement des entreprises. En revanche, la consommation privée restera vraisemblablement peu soutenue en raison de la faible croissance des salaires et du resserrement budgétaire et monétaire.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec029.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/nouvelle-zelande_eco_outlook-v2011-1-29-fr
      • READ
      Nouvelle-Zélande
      Un deuxième séisme dévastateur a fait dérailler une reprise déjà affaiblie par l’appréciation du taux de change et les efforts engagés par le secteur privé pour réduire les niveaux élevés de la dette hypothécaire. Les activités de reconstruction et d’autres mesures exceptionnelles devraient contribuer à un solide redressement de l’activité au deuxième semestre de cette année et en 2012.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec030.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/norvege_eco_outlook-v2011-1-30-fr
      • READ
      Norvège
      La Norvège s’est complètement remise de la crise économique mondiale. La croissance devrait augmenter en 2012 grâce à un accroissement de la consommation et de l’investissement privés, en dépit d’une stagnation des exportations de pétrole et de gaz. L’inflation est jusqu’à présent restée faible, du fait en partie de la modération des hausses de salaires, mais elle s’accentuera un peu pendant la période considérée sous l’effet de l’accélération de la production et d’un alourdissement de la pression sur les capacités de production.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec031.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/pologne_eco_outlook-v2011-1-31-fr
      • READ
      Pologne
      L’économie polonaise devrait connaître une croissance de près de 4 % en 2011 et en 2012, grâce à la vigueur de l’investissement public en 2011, liée en partie aux projets d’infrastructures financés par des fonds de l’UE et aux travaux en vue du championnat d’Europe de football 2012, au redressement de l’investissement des entreprises en 2012 et à une consommation privée robuste.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec032.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/portugal_eco_outlook-v2011-1-32-fr
      • READ
      Portugal
      L’activité économique devrait continuer de se contracter en 2011 et sur la majeure partie de l’année 2012, en conséquence de la montée en puissance de l’effort d’assainissement budgétaire et de désendettement. La persistance d’une faible demande intérieure se traduira par une baisse de l’inflation une fois que les effets du renchérissement du pétrole et des hausses successives des impôts indirects se seront dissipés. Les exportations devraient rester dynamiques, ce qui contribuera à mettre un terme aux pertes de production vers la fin 2012 et à réduire progressivement le déficit de la balance courante. Il faut s’attendre en outre à une poursuite de l’augmentation du chômage.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec033.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/republique-slovaque_eco_outlook-v2011-1-33-fr
      • READ
      République slovaque
      L’activité économique a fortement rebondi en 2010, évolution qui devrait se confirmer en 2011, sous l’effet de la vigueur de la demande extérieure et de l’investissement des entreprises. La consommation des ménages, néanmoins, sera freinée par l’assainissement budgétaire et la persistance d’un taux de chômage élevé. La croissance devrait être plus équilibrée en 2012, en particulier grâce à une évolution plus favorable du marché du travail.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec034.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/slovenie_eco_outlook-v2011-1-34-fr
      • READ
      Slovénie
      La reprise continue de s’appuyer pour l’essentiel sur la demande extérieure et la reconstitution des stocks. La croissance devrait se renforcer progressivement avec l’accélération de l’investissement du secteur privé et de la consommation des ménages. Selon les projections, le taux de chômage atteindra un pic à la mi-2011 au moment où l’activité économique se redressera. Les tensions inflationnistes découlant d’une envolée des prix mondiaux de denrées alimentaires et de l’énergie devraient disparaître peu à peu, tandis que la sous-utilisation des capacités limitera les tensions liées à l’inflation sous-jacente.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec035.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/espagne_eco_outlook-v2011-1-35-fr
      • READ
      Espagne
      La croissance économique devrait se renforcer peu à peu, atteignant 1 % en 2011 et 1½ pour cent en 2012, avec l’atténuation de l’effet modérateur lié au repli de la construction de logements, et l’amélioration de la situation internationale. La reprise de la croissance entraînera une lente diminution du taux de chômage, qui devrait revenir aux alentours de 19 % à la fin de 2012. La hausse des prix à la consommation aura tendance à ralentir, une fois dissipée l’influence du renchérissement de l’énergie et des denrées alimentaires ainsi que du relèvement des taux de TVA.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec036.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/suede_eco_outlook-v2011-1-36-fr
      • READ
      Suède
      Le PIB a totalement renoué avec son niveau d’avant la crise. La demande extérieure restant vigoureuse, la forte croissance devrait se poursuivre, mais à un rythme moins soutenu qu’au cours des derniers trimestres. La croissance de l’emploi sera également vigoureuse, aussi le taux de chômage continuera de baisser. Néanmoins, comme l’économie conserve un excédent de capacités, l’inflation sous-jacente devrait rester modérée.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec037.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/suisse_eco_outlook-v2011-1-37-fr
      • READ
      Suisse
      La croissance économique devrait rester robuste en 2011 et 2012, sous l’effet d’une forte demande intérieure. Elle ralentira vers la fin de 2012, revenant progressivement à son rythme potentiel avec la résorption de l’écart de production. Le chômage devrait baisser encore tandis que l’inflation augmentera jusqu’à dépasser légèrement 1 % en 2012.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec038.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/turquie_eco_outlook-v2011-1-38-fr
      • READ
      Turquie
      Après avoir avoisiné 9 % en 2010, la croissance devrait redescendre à 6.5 % en 2011 et à 5.3 % en 2012, avec le resserrement des conditions du crédit au sens large. Le déficit des paiements courants devrait se creuser davantage pour atteindre 8.9 % du PIB à l’horizon 2012.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec039.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/bresil_eco_outlook-v2011-1-39-fr
      • READ
      Brésil
      La forte croissance enregistrée en 2010 a permis de résorber toutes les marges de capacités inutilisées de l’économie brésilienne. Des dépenses massives dans les infrastructures permettront d’alimenter une croissance intérieure solide au cours des années à venir. De ce fait, des tensions inflationnistes pourraient survenir dans un contexte marqué par un marché du travail tendu et la dissipation des effets de l’appréciation de la monnaie.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec040.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/chine_eco_outlook-v2011-1-40-fr
      • READ
      Chine
      Le durcissement des conditions monétaires a mis un frein à la croissance, qui devrait s’établir en moyenne aux alentours de 9 % en 2011-2012. L’inflation a continué à s’orienter à la hausse ; de fait, le prix de toutes les composantes de la demande combinées avait progressé de 6¾ pour cent sur douze mois au premier trimestre de 2011. L’inflation devrait toutefois refluer en 2012 au fur et à mesure que la demande excédentaire va progressivement s’estomper et que les prix des importations cesseront de grimper. L’excédent de la balance courante devrait se replier à 4½ pour cent du PIB (contre plus de 10 % en 2007), sous l’effet du ralentissement de la hausse des exportations et de l’augmentation des prix des produits de base.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec041.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/inde_eco_outlook-v2011-1-41-fr
      • READ
      Inde
      Après avoir enregistré à la suite de la crise un rebond marqué alimenté par une hausse des investissements privés, la croissance a ralenti pour renouer avec un rythme plus durable vers la fin de 2010. Dans les temps à venir, la croissance se renforcera encore quelque peu, dopée par l’optimisme des dirigeants d’entreprises et la demande de dépenses d’infrastructures. Le durcissement de la politique monétaire et une réduction modeste du déficit devraient contribuer à atténuer un peu la vigueur de la demande. Après avoir connu une certaine modération vers la fin de 2010, l’inflation est repartie à la hausse et reste forte. En outre, les tensions inflationnistes se sont généralisées, dans un contexte d’accélération des prix des produits non alimentaires.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec042.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/indonesie_eco_outlook-v2011-1-42-fr
      • READ
      Indonésie
      Portée par des taux d’intérêt bas, la croissance économique devrait s’accélérer pour atteindre un taux supérieur à son niveau potentiel en 2011, avant de subir un léger ralentissement en 2012. La demande extérieure demeurera soutenue et l’investissement devrait gagner de la vigueur. Des tensions inflationnistes sous-jacentes se dessinent.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec043.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/federation-de-russie_eco_outlook-v2011-1-43-fr
      • READ
      Fédération de Russie
      Stimulée par l’essor des prix des produits de base, la croissance s’est accélérée et la demande intérieure devrait augmenter à court terme. La production devrait gagner, selon les prévisions, près de 5 pour cent en 2011, puis de 4½ pour cent en 2012. A mesure que se dissiperont les effets de la flambée des prix alimentaires survenue l’an dernier, la désinflation devrait se réinstaller. Le budget devrait renouer avec un solde excédentaire cette année, du fait que les recettes excéderont largement les prévisions en raison du niveau plus élevé que prévu des prix du pétrole, mais le déficit hors pétrole demeurera élevé.
    • Click to Access: 
        http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec044.pdf
      • PDF
      • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/afrique-du-sud_eco_outlook-v2011-1-44-fr
      • READ
      Afrique du Sud
      La reprise devrait gagner du rythme cette année du fait que les conditions favorables sur le front extérieur et un regain de croissance de l’emploi viendront étayer la demande. Malgré les tensions à la hausse résultant de l’évolution des prix des denrées alimentaires et de l’énergie, la fermeté du rand et l’écart de production négatif devraient permettre de maintenir l’inflation dans la fourchette retenue comme objectif par la Banque de réserve. Selon les prévisions, la bonne tenue des recettes devrait se traduire par une contraction du déficit budgétaire.
    • Add to Marked List
  • Mark Click to Access
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec045.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/l-evolution-a-moyen-et-long-terme_eco_outlook-v2011-1-45-fr
    • READ
    L'évolution à moyen et long terme
    Á court terme, on prévoit un raffermissement de la reprise, mais certains s’inquiètent de l’héritage de la crise à plus longue échéance, notamment de l’apparition de déséquilibres budgétaires non viables et de l’éventualité d’un affaiblissement des perspectives de croissance. Basé sur un exercice technique, ce document présente l’évolution macroéconomique prévisible des pays de l’OCDE jusqu’au milieu de la prochaine décennie, les défis à relever et les risques qui y sont liés. Selon les projections qui figurent aux chapitres 1 et 2, on s’attend à ce que presque tous les pays de l’OCDE améliorent leur solde budgétaire au cours de cette année et de la prochaine. Dans beaucoup d’entre eux, toutefois, la situation des finances publiques restera trop précaire pour permettre une stabilisation de la dette des administrations, tandis que dans d’autres, la dette est stable mais demeure trop élevée. On se demande dans ce chapitre si la crise pourrait freiner durablement le taux de croissance de la production, en particulier du fait de l’existence de lourds déséquilibres budgétaires ou de la persistance de fragilités financières, au point d’aboutir à une période de stagnation prolongée. On pourrait aussi se trouver confronté au risque de la « stagflation » – c’est-à-dire d’une conjonction de la stagnation et de l’inflation – qui résulterait de la poursuite de la hausse des prix du pétrole et d’autres produits de base. Ces aléas sont analysés au regard des épisodes antérieurs de stagnation et on envisage leurs conséquences pour la politique économique.
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec046.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/persistance-d-un-haut-niveau-de-chomage_eco_outlook-v2011-1-46-fr
    • READ
    Persistance d'un haut niveau de chômage
    Près de deux ans après que l’activité ait renoué avec la croissance au sortir de la pire récession qui ait frappé les pays de l’OCDE depuis les années 1930, la situation du marché du travail reste une préoccupation majeure. À la fin de 2010, le taux de chômage moyen pour la zone de l’OCDE était encore proche de son pic historique, atteint durant la crise. Dans 12 pays de l’OCDE, il est resté deux points de pourcentage, voire plus, au-dessus de son niveau d’avant la crise, et même là où la montée du chômage a été moins marquée, la reprise a été généralement trop faible jusqu’à présent pour permettre un recul significatif du chômage (graphique 5.1). L’une des grandes préoccupations, dans les pays les plus gravement touchés, est que la persistance d’un haut niveau de chômage – associée à une augmentation de la proportion de chômeurs confrontés à de longues périodes de non-emploi – se traduira, à terme, par une dégradation généralisée du capital humain, ainsi que des phénomènes de découragement et de retrait du marché du travail...
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec047.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/tirer-le-meilleur-parti-des-flux-de-capitaux-internationaux_eco_outlook-v2011-1-47-fr
    • READ
    Tirer le meilleur parti des flux de capitaux internationaux
    L’intégration financière mondiale favorise en principe la croissance à long terme grâce à une meilleure allocation internationale de l’épargne et de l’investissement. Mais elle peut aussi compliquer la gestion macroéconomique, comme plusieurs pays émergents en font actuellement l’expérience, en raison de la transmission internationale plus rapide des chocs ainsi que des risques accrus de surchauffe, de cycles de flambée suivie d’un effondrement du crédit et des prix des actifs, et d’inversions brutales des entrées de capitaux.
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec048.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/les-50-ans-de-l-ocde_eco_outlook-v2011-1-48-fr
    • READ
    Les 50 ans de l'OCDE
    Les progrès de la science sont souvent considérés comme l’expansion continue d’un univers de faits et de théories que nous acceptons. Or, comme la démontré Kuhn (1962), les périodes de continuité sont de temps à autre interrompues par la découverte d’anomalies, qui conduisent à un nouveau paradigme, c’està- dire à une nouvelle façon de percevoir et d’analyser une question donnée. Même si cette « triste » science qu’est l’économie n’est jamais parvenue à un accord universel sur un paradigme unique, il est néanmoins possible de mettre en évidence une succession de paradigmes dans l’histoire de la politique économique. Chaque paradigme définit « non seulement les objectifs de la politique économique et les instruments qui peuvent être utilisés pour les atteindre, mais aussi la nature même des problèmes auxquels ils sont censés remédier » (Hall, 1993, p. 279).
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec049.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/chapitres-speciaux-parus-dans-les-derniers-numeros-des-perspectives-economiques-de-l-ocde_eco_outlook-v2011-1-49-fr
    • READ
    Chapitres spéciaux parus dans les derniers numéros des Perspectives économiques de l'OCDE
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1211012ec050.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2011-numero-1/annexe-statistique_eco_outlook-v2011-1-50-fr
    • READ
    Annexe statistique
    Cette annexe contient des données sur des agrégats économiques clés, met en perspective les évolutions économiques récentes dans la zone de l’OCDE telles qu’elles sont décrites dans le corps de ce rapport. Les chiffres pour 2010 à 2012 sont des estimations et des prévisions de l’OCDE. Les données présentées dans certains tableaux ont été corrigées conformément aux concepts et définitions établis au plan international, afin de faciliter les comparaisons entre pays et d’assurer une cohérence avec les données rétrospectives figurant dans d’autres publications de l’OCDE. Les agrégats régionaux sont fondés sur les poids qui changent chaque année, avec les poids dépendant de l’agrégat considéré. Pour plus de détails voir aussi Perspectives économiques de l'OCDE : Sources et méthodes.
  • Add to Marked List