Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1
Hide / Show Abstract

Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Cette édition couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans cette édition cinq chapitres consacrés aux questions suivantes: le secteur télécommunications, les principales sources de divergence dans les tendances de croissance des grandes économies, comment les politiques structurelles influencent les performances du marché du travail et du marché des produits,  les caractéristiques et les tendances récentes des investissements directs étrangers, l’impact de réformes supplémentaires en matière de commerce extérieur et de réglementation sur les investissements directs étrangers et l’intégration économique au sein des pays de l’OCDE.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1203732e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2003-numero-1_eco_outlook-v2003-1-fr
  • READ
Publication Date :
19 June 2003
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2003-1-fr
 
Chapter
 

Espagne You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1203732ec030.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2003-numero-1/espagne_eco_outlook-v2003-1-30-fr
  • READ
Author(s):
OECD
Pages :
89–91
DOI :
10.1787/eco_outlook-v2003-1-30-fr

Hide / Show Abstract

La croissance s’est ralentie à 2 pour cent en 2002, en raison de l’affaiblissement de la consommation et de l’investissement privés ainsi que du manque de dynamisme de la demande extérieure, mais la croissance est restée plus forte que dans la moyenne de la zone euro. L’inflation n’a guère reculé et le différentiel avec la zone euro persiste. L’activité devrait se raffermir à partir du second semestre de cette année, ce qui interromprait la montée du chômage, alors que le PIB progressera probablement à un taux supérieur à son potentiel en 2004.

Une réduction de l’impôt sur le revenu des personnes physiques est intervenue en début 2003, en même temps qu’entrait en vigueur la nouvelle loi de stabilité budgétaire, qui oblige tous les niveaux d’administration à assurer l’équilibre de leur budget. La politique budgétaire est néanmoins à peu près neutre, ce qui semble approprié étant donné la faiblesse de l’écart conjoncturel négatif. Le problème de l’écart d’inflation devrait être réglé non par un durcissement de la politique budgétaire, mais plutôt par des réformes structurelles, principalement par des modifications du système de négociations salariales pour atténuer les rigidités des salaires nominaux et par une intensification supplémentaire de la concurrence dans certains secteurs.

Also available in: English