Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1
Hide / Show Abstract

Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2003 Numéro 1

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Cette édition couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans cette édition cinq chapitres consacrés aux questions suivantes: le secteur télécommunications, les principales sources de divergence dans les tendances de croissance des grandes économies, comment les politiques structurelles influencent les performances du marché du travail et du marché des produits,  les caractéristiques et les tendances récentes des investissements directs étrangers, l’impact de réformes supplémentaires en matière de commerce extérieur et de réglementation sur les investissements directs étrangers et l’intégration économique au sein des pays de l’OCDE.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1203732e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2003-numero-1_eco_outlook-v2003-1-fr
  • READ
 
Chapter
 

Belgique You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1203732ec013.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2003-numero-1/belgique_eco_outlook-v2003-1-13-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

La croissance économique restera sans doute peu soutenue au premier semestre de 2003, mais pourrait s’accélérer par la suite pour atteindre 3 pour cent en 2004, avec le raffermissement de l’économie internationale et de l’investissement des entreprises. Il est probable que l’inflation tombera à 1¼ pour cent en 2004, en raison d’une progression nettement ralentie des coûts unitaires de main-d’œuvre et d’une évolution favorable des prix des importations.

Les augmentations de salaire devraient se limiter à ce qui a été prévu par l’accord pour 2003-2004 afin de préserver la compétitivité internationale des prix. Le gouvernement ne devrait pas laisser le budget devenir déficitaire pour ne pas entamer la crédibilité de sa stratégie de réduction de la dette ; cette stratégie implique de dégager des excédents budgétaires jusqu’en 2030 afin de préfinancer le coût budgétaire du vieillissement démographique, qui commencera à s’alourdir à partir de 2010.

Also available in English
 
Visit the OECD web site