Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2
Hide / Show Abstract

Perspectives économiques de l'OCDE, Volume 2002 Numéro 2

Deux fois par an, les Perspectives économiques de l’OCDE analysent les grandes tendances qui marqueront les deux prochaines années. Ce numéro couvre les perspectives jusqu’à la fin de 2004 et examine les politiques économiques nécessaires pour promouvoir une croissance forte et durable dans les pays membres. Les évolutions dans certaines grandes économies non membres de l’OCDE sont également étudiées en détail.

Au-delà des thèmes traités régulièrement, on trouvera également dans ce numéro quatre chapitres consacrés à des questions importantes : la détérioration des finances publiques dans la plupart des pays de l’OCDE, comment on peut  augmenter le taux d’activité des travailleurs âgés, les avantages que pourraient retirer les pays de l’OCDE de réformes visant à promouvoir la concurrence sur les marchés de produits, et pourquoi l’inflation dans certaines grandes économies à faible croissance n’a pas suffisamment baissé pour compenser les taux d’inflation plus élevés ailleurs dans la zone euro.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1202722e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2002-numero-2_eco_outlook-v2002-2-fr
  • READ
 
Chapter
 

France You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1202722ec007.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/perspectives-economiques-de-l-ocde-volume-2002-numero-2/france_eco_outlook-v2002-2-7-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Après une vive reprise au début de l’année, la croissance du PIB est redescendue à 1.6 pour cent au deuxième trimestre. La demande a été soutenue par le dynamisme relatif des dépenses de consommation des ménages et des administrations publiques, tandis que les dépenses d’investissement et la formation de stocks sont restées faibles. La croissance s’est essoufflée au second semestre, la confiance des consommateurs et des entreprises s’étant nettement dégradée. La décélération de l’activité semble avoir mis un terme à la hausse tendancielle de l’inflation sous-jacente, tandis que le chômage est resté à peu près stable à un niveau proche de son taux structurel. La croissance devrait rester modérée durant la première partie de l’année prochaine, avant que le ralentissement du mouvement de déstockage et un redressement de la demande extérieure ne suscitent une reprise. Au total pour 2003, la croissance de la production devrait se situer à un peu moins de 2 pour cent et en 2004 à un peu moins de 3 pour cent.

L’exécution du budget 2002 a donné lieu à un net relâchement de la politique budgétaire, le dépassement étant pour près de moitié d’origine structurelle. Le projet de budget pour 2003 ne comporte pas de mesures bien définies visant à corriger ces dérapages, de sorte que la situation budgétaire pourrait se dégrader encore davantage si la faiblesse conjoncturelle persiste. Afin d’éviter que la dette publique ne dépasse 60 pour cent du PIB et pour assurer la viabilité future des finances publiques, face notamment à l’alourdissement des obligations au titre des retraites, d’importantes économies budgétaires devront être réalisées dans le proche avenir.

Also available in English
 
Visit the OECD web site