Panorama des comptes nationaux 2013
Hide / Show Abstract

Panorama des comptes nationaux 2013

La publication Panorama des comptes nationaux présente des statistiques en utilisant une approche par indicateur et en mettant l'accent sur les comparaisons entre pays. Elle vise à rendre les comptes nationaux plus accessibles et instructifs, tout en présentant le cadre conceptuel sous-jacent et les questions de comparabilités inhérentes pour chaque indicateur.

 

La variété des indicateurs reflète la richesse inhérente aux données des comptes nationaux et encourage les utilisateurs à diriger leur attention, souvent focalisée sur le PIB, vers d’autres indicateurs économiques importants, qui pourraient mieux répondre à leurs besoins. La publication se compose de sept chapitres clés et fournit des indicateurs relatifs au PIB, aux revenus, aux dépenses, à la production, à l’administration publique et au capital. Les données fournies couvrent en général la période 1998-2011.

 

Les données de cette publication sont aussi disponibles en ligne via www.oecd-ilibrary.org sous le titre Panorama des comptes nationaux, Statistiques de l'OCDE sur les comptes nationaux (http://dx.doi.org/10.1787/na-data-fr).

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/na_glance-2013-fr/00/01/index.html
  • WEB
 
Chapter
 

Revenu disponible You or your institution have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/na_glance-2013-fr/02/03/index.html
  • WEB
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/3013022ec008.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/panorama-des-comptes-nationaux-2013/revenu-disponible_na_glance-2013-8-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Le revenu disponible, en tant que notion, est plus proche de la notion de revenu telle qu’on l’entend généralement en économie que du revenu national ou du PIB. Au niveau de l’économie dans son ensemble, il diffère du revenu national au sens où des éléments de revenus supplémentaires y sont inclus, principalement des autres transferts courants tels que des transferts de fonds. Pour les pays dans lesquels ces éléments supplémen-taires constituent des sources de revenus significatives, il ne fait aucun doute que le revenu disponible doit être pris en compte lors de la formulation de l’action publique. Dans les pays de l’OCDE, la différence entre le revenu national et le revenu disponible à l’échelle de l’ensemble de l’économie est généralement insignifiante. Il existe une autre différence très importante entre le revenu national et le revenu disponible : elle concerne la répartition des revenus entre les différents secteurs. À ce niveau, des différences significatives apparaissent. Pour l’essentiel, elles sont le reflet de la réaffectation du revenu national : des entreprises et des ménages vers l’administration, sous l’effet des impôts sur le revenu ; des ménages à l’administration sous l’effet des cotisations sociales ; et de l’administration et des entreprises vers les ménages sous l’effet des -prestations sociales autres que les transferts sociaux en nature. C’est principalement cette réaffectation qui rapproche la notion de revenu de la notion économique. De fait, si, pour des raisons de simplicité, on ne tient pas compte des changements de valeur nette qui peuvent découler des transferts en capital ou des plus-values par exemple, le revenu disponible peut être considéré comme le montant maximal qu’une unité peut se permettre de consacrer à des biens de consommation ou des services sans avoir à réduire ses actifs financiers ou non financiers ou bien à accroître son passif.

Also available in English
 
Visit the OECD web site