Études économiques de l'OCDE : Pologne 2002
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Pologne 2002

L’édition 2002 de l'Étude économique consacrée à la Pologne examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Elle comporte des chapitres consacrés à la gestion des dépenses publiques et à la réforme structurelle.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1002122e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-pologne-2002_eco_surveys-pol-2002-fr
  • READ
 
Chapter
 

Efficience et viabilité des dépenses publiques

Comment faire mieux ? You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1002122ec005.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-pologne-2002/efficience-et-viabilite-des-depenses-publiques_eco_surveys-pol-2002-5-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Bien qu’elles aient reculé entre 1990 et 1995, les dépenses publiques de la Pologne continuent de représenter un pourcentage élevé et relativement stable du PIB13 (46 pour cent en 2001). De plus, on l’a vu au chapitre II, la rapide aggravation du déficit des administrations publiques en 2001 et les pressions à la hausse qui s’exerceront sur les dépenses à moyen terme donnent à penser qu’il sera nécessaire d’assainir les finances publiques si l’on veut éviter que la dette n’atteigne le plafond de 60 pour cent du PIB fixé par la constitution. Un certain nombre de mesures importantes ont déjà été prises pour maîtriser l’évolution future des dépenses, avec par exemple la réforme du régime de pensions en 1999 et la réforme plus récente (et qui aura probablement de moins bons résultats) du système de santé, mais il reste encore beaucoup à faire. De nouveaux relèvements d’impôt ne semblent pas souhaitables étant donné le poids déjà élevé de la charge fiscale et la responsabilité de ce facteur dans le ralentissement de la croissance. Pour assainir les finances publiques et élever le taux de croissance potentiel de l’économie conformément à l’objectif des autorités, le mieux serait de procéder à un vaste exercice de réévaluation et de réorientation des dépenses pour réduire la part des transferts aux personnes physiques qui contribuent à créer des trappes à inactivité au profit de mesures propres à accroître la productivité et l’emploi. Ceci supposera aussi de sensibles améliorations des modes de gestion des finances publiques pour donner aux autorités les instruments dont elles ont besoin pour identifier et procéder aux réaffectations budgétaires requises...

Also available in English
 
Visit the OECD web site