Études économiques de l'OCDE : Nouvelle-Zélande 2009
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Nouvelle-Zélande 2009

Thème spécial

  • Santé
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1009042e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-nouvelle-zelande-2009_eco_surveys-nzl-2009-fr
  • READ
 
Chapter
 

Réforme du système de santé

Les défis de la prochaine étape You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1009042ec006.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-nouvelle-zelande-2009/reforme-du-systeme-de-sante_eco_surveys-nzl-2009-6-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

La dépense par habitant pour le système de santé est plus réduite en Nouvelle-Zélande que dans beaucoup d’autres pays de l’OCDE; cependant, comme ailleurs, l’évolution de la population, de la technologie et des coûts exercera des pressions croissantes et ingérables sur les dépenses dans le long terme. Les pouvoirs publics peuvent faire face au défi budgétaire qui en résulte en tentant de maîtriser les coûts afférents aux soins de santé et de limiter la couverture assurée par les régimes publics. Le cadre budgétaire, qui restreint sévèrement les dépenses de santé et autres, offre une bonne assise pour le contrôle des coûts. Toutefois, en raison de l’intervention de l’État pour atténuer les signaux de prix dans les systèmes de soins, mais aussi de l’énorme influence des fournisseurs sur la demande des patients, les marchés de la santé ne se comportent pas comme les autres marchés et rien ne peut garantir que les budgets de la santé soient utilisés de façon optimale. Tandis que les mesures de réforme des soins qui ont été prises dans le passé visaient à améliorer les mécanismes d’incitation à rechercher l’efficience sur le marché de la santé, au cours des quelque dix années écoulées, la forte augmentation des salaires du personnel hospitalier et des subventions aux soins primaires n’ont très probablement pas permis d’obtenir des gains proportionnés dans le domaine de la production, que ce soit sur le plan quantitatif ou qualitatif. Autre sujet de préoccupation : la viabilité du modèle appliqué pour la fourniture des services de santé face à des exigences toujours plus grandes et à la menace d’une pénurie de professionnels de la santé. Pays de forte immigration comptant des minorités nombreuses et pauvres, la Nouvelle-Zélande s’efforce de promouvoir l’égalité des résultats en matière de santé et d’assurer un meilleur accès aux soins et une gestion plus rationnelle des affections chroniques, principal défi clinique dans une société vieillissante. Par ailleurs, des mesures ont été prises pour rationaliser le secteur hospitalier de façon à assurer sa viabilité clinique. Pour atteindre ces importants objectifs, il demeure nécessaire d’améliorer les incitations à l’efficience et l’information, de définir plus clairement les rôles au niveau institutionnel, et de renforcer l’attrait de la Nouvelle-Zélande afin de susciter l’envie d’y vivre et d’y exercer la médecine.
 
Visit the OECD web site