Études économiques de l'OCDE : Mexique

French
Frequency :
Every 18 months
ISSN :
1999-0731 (online)
ISSN :
1995-3674 (print)
DOI :
10.1787/19990731
Hide / Show Abstract

Études économiques consacrées périodiquement par l'OCDE à l’économie du Mexique. Chaque étude analyse les grands enjeux auxquels le pays fait face. Elle examine les perspectives à court terme et présente des recommandations détaillées à l’intention des décideurs politiques. Des chapitres thématiques analysent des enjeux spécifiques. Les tableaux et graphiques contiennent un large éventail de données statistiques.

Also available in: English
 
Études économiques de l'OCDE : Mexique 2013

Latest Edition

Études économiques de l'OCDE : Mexique 2013 You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013092e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-mexique-2013_eco_surveys-mex-2013-fr
  • READ
Author(s):
OECD
Publication Date :
27 Nov 2013
Pages :
144
ISBN :
9789264183360 (PDF) ; 9789264183353 (print)
DOI :
10.1787/eco_surveys-mex-2013-fr

Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Mexique 2013 examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Ce rapport comprend également un chapitre consacré à l’amélioration des relations budgétaires fédérales.

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts  

  • Mark Click to Access
  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013092ec001.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-mexique-2013/statistiques-de-base-du-mexique-2011_eco_surveys-mex-2013-1-fr
    • READ
    Statistiques de base du Mexique, 2011

    Cette Étude est publiée sous la responsabilité du Comité d’examen des situations économiques et des problèmes de développement (Comité EDR) de l’OCDE, qui est chargé de l’examen de la situation économique des pays membres.La situation économique et les politiques du Mexique ont été examinées par le Comité le 13 février 2013. Le projet de rapport a ensuite été révisé à la lumière des débats et définitivement approuvé par le Comité plénier le 8 mars 2013.Le projet de rapport du Secrétariat a été établi pour le Comité par Sean Dougherty, Aida Caldera Sanchez et Carla Valdivia de Richter, avec le concours statistique de Roselyne Jamin et sous la supervision de Patrick Lenain.La précédente Étude du Mexique a été publiée en mai 2011.

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013092ec002.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-mexique-2013/resume_eco_surveys-mex-2013-2-fr
    • READ
    Résumé

    Le nouveau gouvernement a arrêté un programme ambitieux de réformes économiques et sociales (dont l’un des principaux éléments est son récent Pacto por México), pour lequel il a obtenu un large soutien politique. Les politiques menées ces quelques dernières années ont permis au pays d’enregistrer des performances macroéconomiques et financières satisfaisantes, mais la croissance économique reste insuffisante et il faut faire davantage pour améliorer le bien-être. La présente Étude économique expose les réformes destinées à relever les niveaux de revenu et à améliorer les conditions sociales au Mexique.

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013092ec003.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-mexique-2013/evaluation-et-recommandations_eco_surveys-mex-2013-3-fr
    • READ
    Évaluation et recommandations

    Les importantes réformes structurelles qui ont été réalisées ces quelques dernières années ont amélioré la performance économique du Mexique et renforcé sa capacité de résistance face aux chocs extérieurs. Cependant, d’importantes possibilités de nouvelles réformes existent dans plusieurs domaines institutionnels clés, à la fois pour mettre pleinement en œuvre les mesures déjà adoptées et pour en adopter de nouvelles, afin d’accélérer le rythme de convergence vers des niveaux de vie plus élevés et pour améliorer la situation sociale du grand nombre de ménages vivant dans la pauvreté. Le Pacto por México (« Pacte ») est un accord multipartite comportant 95 engagements majeurs de réformes qui a été signé par la nouvelle administration et les représentants des principaux partis politiques. Parmi ces engagements figurent les priorités d’action indispensables pour assurer une croissance plus forte et une amélioration du bien-être matériel ainsi que pour encourager la durabilité. Qui plus est, le Pacte est soutenu par des conseils de coordination législative et technique ayant un pouvoir de décision, qui sont tenus de respecter des mécanismes de contrôle et des calendriers, ce qui devrait contribuer à assurer que les engagements pris sont bien suivis d’effet. Nombre des mesures juridiques et relevant de l’action publique proposées dans le Pacte ont été identifiées comme des priorités dans les précédentes Études économiques du Mexique, et couvrent presque tous les domaines visés dans les recommandations de l’OCDE encore à mettre en œuvre (voir , Progrès de la réforme structurelle).

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013092ec004.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-mexique-2013/nouvelles-constatations-sur-les-obstacles-a-la-croissance-economique_eco_surveys-mex-2013-4-fr
    • READ
    Nouvelles constatations sur les obstacles à la croissance économique

    La croissance économique est insuffisante pour que les niveaux de revenu du Mexique convergent vers ceux des économies de l’OCDE les plus prospères. Cette situation, qui est due essentiellement aux résultats médiocres de la productivité, souligne la nécessité de poursuivre les réformes pour améliorer l’éducation, la concurrence et l’environnement économique des entreprises. Toutefois, ces réformes sont lourdement hypothéquées par le phénomène généralisé de l’emploi informel et la faiblesse des institutions, qui nuisent à l’efficacité de l’action des pouvoirs publics et freinent la réalisation de gains de productivité. Pour insuffler une dynamique à la croissance économique à long terme, des réformes dans les politiques structurelles seront nécessaires dans de multiples domaines institutionnels car bon nombre de problèmes sont étroitement liés. Un effort généralisé pour passer à la seconde phase des réformes en cours s’impose pour lutter contre l’économie informelle, améliorer le système juridique et libérer ainsi la croissance des obstacles qui l’entravent.

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013092ec005.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-mexique-2013/les-enjeux-de-la-croissance-verte-et-la-necessite-de-reformer-le-secteur-de-l-energie_eco_surveys-mex-2013-5-fr
    • READ
    Les enjeux de la croissance verte et la nécessité de réformer le secteur de l'énergie

    Alors que le Mexique cherche à doper la croissance de son économie, les pressions sur ses ressources naturelles et ses résultats environnementaux pourraient s’accentuer, mettant ainsi en péril la durabilité de cette croissance et le bien-être de la population. Le coût de la dégradation de l’environnement a été estimé à 5 % du PIB environ en 2011, essentiellement en raison de l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé, tandis que la surexploitation des ressources naturelles – comme l’eau – menace leur viabilité. Les subventions et les prix ne tiennent pas compte des externalités environnementales ou du coût de la fourniture des ressources naturelles, dont les coûts de rareté. Ils se traduisent par des résultats environnementaux médiocres, pèsent lourdement sur le budget de l’État et, contrairement à leur objectif initial, ne permettent pas de lutter efficacement contre la pauvreté et les inégalités. Ces subventions doivent être supprimées progressivement. Dans le secteur de l’énergie, des réformes s’imposent afin que la compagnie pétrolière publique PEMEX puisse gagner en efficacité sur les plans opérationnel et environnemental et mieux contribuer aux recettes budgétaires.

  • Click to Access: 
      http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1013092ec006.pdf
    • PDF
    • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-mexique-2013/ameliorer-les-relations-budgetaires-federales-pour-renforcer-l-economie-mexicaine_eco_surveys-mex-2013-6-fr
    • READ
    Améliorer les relations budgétaires fédérales pour renforcer l'économie mexicaine

    Le Mexique a poussé très loin la décentralisation des services publics, mais le système budgétaire fédéral présente des déficiences importantes. Les États et les communes sont désormais très tributaires des transferts fédéraux pour financer une part croissante des dépenses publiques. De ce fait, c’est sur l’État fédéral que repose presque exclusivement la tâche de lever l’impôt et l’échelon infranational est peu incité à dépenser efficacement et à recouvrer activement des recettes fiscales. Cette situation peut aussi générer un aléa moral et des dérapages budgétaires. L’État fédéral devrait exercer une plus forte pression budgétaire sur les entités infranationales en limitant les nouvelles hausses des transferts et en s’abstenant de consentir des transferts exceptionnels. L’application de règles budgétaires plus strictes, comme des règles en matière de déficits et le plafonnement de la dette, pourrait aussi accentuer les contraintes et assurer une plus grande discipline dans ce domaine. Pour être en mesure de recouvrer une plus grande partie des recettes publiques totales, les États doivent se voir accorder plus de pouvoirs en matière fiscale. Davantage de responsabilisation et une clarification des attributions sur le plan des dépenses seraient aussi de nature à améliorer l’efficience de ces dernières au niveau des États et des communes.

  • Add to Marked List