Études économiques de l'OCDE : Luxembourg 2008
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Luxembourg 2008

L’étude économique de 2008 consacrée périodiquement au Luxembourg analyse l’adaptabilité de la politique budgétaire et sa viabilité à l’aune du moindre dynamisme des recettes fiscales. Le secteur financier est au cœur de cette analyse en tant que principal moteur de la croissance. L’efficacité économique des soins de santé et un enseignement plus efficace pour plus d’autonomie aux établissements scolaires sont aussi longuement débattus.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1008122e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-luxembourg-2008_eco_surveys-lux-2008-fr
  • READ
 
Chapter
 

Pour un enseignement efficace : améliorer les aptitudes des élèves en accordant plus d'autonomie aux établissements scolaires You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1008122ec007.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/digital-asset-management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-luxembourg-2008/pour-un-enseignement-efficace-ameliorer-les-aptitudes-des-eleves-en-accordant-plus-d-autonomie-aux-etablissements-scolaires_eco_surveys-lux-2008-7-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

La diversité des élèves, dont plus d’un tiers est de nationalité étrangère, représente un défi majeur pour le système éducatif du Luxembourg. Les difficultés qui en résultent pour l’affectation des ressources en fonction de la situation locale des établissements scolaires continuent de peser sur les résultats de l’enseignement par rapport aux autres pays. En comparaison de la moyenne de l’OCDE, les élèves luxembourgeois ont accumulé un retard équivalant à près d’une demi-année scolaire à la fin du premier cycle de l’enseignement secondaire, en partie à cause de l’importance accordée à l’apprentissage de l’allemand et du français. Ainsi qu’il a été dit dans l’Étude précédente, les programmes scolaires privilégient largement les langues, mais même dans ce volet essentiel du système éducatif, les résultats des élèves ne sont pas satisfaisants. L’incapacité à obtenir de meilleurs résultats scolaires pèse lourdement sur les jeunes. Premièrement, lorsqu’ils sortent du système scolaire, les jeunes ont de plus en plus de mal à trouver un emploi, et deuxièmement, le taux de ceux qui arrêtent l’école prématurément reste élevé, en écho au peu d’espoir qu’ils ont euxmêmes de s’insérer sur le marché du travail. Par ailleurs, les écarts de résultats entre les élèves sont importants, les jeunes issus de l’immigration ou de milieux socioéconomiques modestes obtenant des résultats particulièrement faibles. Les autorités ont commencé à s’attaquer à certains de ces problèmes : les programmes scolaires sont en cours de révision et le système d’orientation est assoupli. Néanmoins, pour que les établissements scolaires puissent s’adapter à la situation de leurs élèves au niveau local, ils doivent être rendus comptables de leurs résultats et bénéficier d’une autonomie suffisante pour décider par eux-mêmes des instruments qui vont leur permettre d’atteindre leurs objectifs. En outre, il convient de renforcer les incitations en faveur de la qualité de l’enseignement, en subordonnant une partie de la progression des salaires à une évaluation régulière des performances.
Also available in English
 
Visit the OECD web site