Études économiques de l'OCDE : Japon 2002
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Japon 2002

L’édition 2002 de l'Étude économique consacrée au Japon examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Elle comporte des chapitres consacrés à la réforme structurelle et aux sources de croissance.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1002202e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-japon-2002_eco_surveys-jpn-2002-fr
  • READ
 
Chapter
 

Évaluation et recommandations You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1002202ec002.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-japon-2002/evaluation-et-recommandations_eco_surveys-jpn-2002-2-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

L’économie japonaise reste confrontée à une situation déflationniste grave, tout en ayant connu au milieu de 2002 une phase de reprise conjoncturelle à la faveur d’une correction des stocks et d’une vive remontée des exportations. Mais la reprise a une base trop étroite pour marquer une rupture par rapport au profil de croissance généralement faible observé tout au long des années 90. Le ratio capital/production restant élevé, une éventuelle reprise de l’investissement n’irait pas au-delà d’un ajustement à court terme, et la faiblesse persistante du marché du travail devrait contenir la croissance de la consommation aux alentours de 1 pour cent par an. Dernièrement, une combinaison de facteurs – en particulier le bas niveau des prix des actions au Japon et ailleurs, une appréciation marquée du yen et une expansion plus modérée des exportations – a assombri les perspectives de croissance jusqu’en 2003. Au total, l’activité économique pourrait croître de seulement à peu près ½ à 1 pour cent par an jusqu’à fin 2004, tandis que la déflation persistera. Mais la balance des risques penche désormais dans le sens négatif étant donné les signes d’un ralentissement de la croissance de l’économie mondiale et la possibilité d’une nouvelle dégradation des conditions financières, d’où une aggravation éventuelle de la déflation. Le Japon reste donc confronté à une véritable gageure : améliorer radicalement et rapidement le fonctionnement de son système économique et stopper la déflation...

Also available in English
 
Visit the OECD web site