Études économiques de l'OCDE : Islande 2011
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Islande 2011

Les Études économiques de l'OCDE : Islande 2011 examine les développements économiques récents, les politiques et les perspectives économiques, le secteur financier, les finances publiques, et la pêche.
Click to Access: 
Publication Date :
26 Apr 2012
DOI :
10.1787/eco_surveys-isl-2011-fr
 
Chapter
 

Pour une pêche durable et efficiente You do not have access to this content

French
Click to Access: 
Author(s):
OECD
Pages :
109–127
DOI :
10.1787/eco_surveys-isl-2011-7-fr

Hide / Show Abstract

L’Islande a géré son vaste secteur de la pêche de façon durable et rentable. Ce succès repose sur l’instauration de totaux admissibles de captures (TAC) fondés sur des recommandations scientifiques concernant la durabilité biologique, et sur le système des quotas individuels transférables (QIT) qui confère à chaque détenteur d’un quota le droit de pêcher une part du TAC défini pour chacune des espèces. L’efficience de ce système pourrait être menacée par des mesures publiques possibles en réponse au sentiment d’injustice lié à l’attribution initiale des quotas, et par l’adhésion éventuelle de l’Islande à l’UE. Toutefois, les autorités islandaises ne peuvent rien faire à présent pour remédier au caractère inéquitable de la distribution initiale. Néanmoins, il pourrait être intéressant d’augmenter la taxe spéciale sur la rente halieutique car elle devrait être plus efficiente que la plupart des autres taxes, à condition que cette augmentation ne soit pas trop forte pour ne pas porter atteinte au système de gestion des pêches. On pourrait aussi augmenter la rente halieutique en réduisant les TAC de façon à passer du niveau actuel qui est biologiquement durable à un niveau qui permette de maximiser la rente. Sous réserve que l’Islande soit en mesure de négocier pour conserver le pouvoir de fixer ses TAC et pour maintenir son système de QIT, l’adhésion à l’UE, et donc à la politique commune de la pêche (PCP), ne devrait pas réduire l’efficience du système islandais de gestion des pêches.

Also available in: English