Études économiques de l'OCDE : Grèce 2009
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Grèce 2009

Les thèmes abordés dans cette édition 2009 de l'étude économique consacrée périodiquement à la Grèce sont les suivants : comment le pays a mieux résisté à la crise économique mondiale, les finances publiques, le systèmes de santé ainsi que les défis liés à l'éducation.

 

La Grèce a remarquablement bien réagi à la crise économique mais la bonne assise des finances publiques imposera un renforcement de l’administration fiscale et un resserrement de la gestion des dépenses. Les résultats en matière de santé sont bons par rapport à la moyenne de l'OCDE et pourtant ils sont mal perçus  par la population. Cette étude propose une série de recommandations visant à améliorer la situation. Les indicateurs de l'éducation  sont moins bons que ceux de l'OCDE qui propose un large éventail de recommandations visant à améliorer la situation.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1009152e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-grece-2009_eco_surveys-grc-2009-fr
  • READ
Publication Date :
08 Dec 2010
DOI :
10.1787/eco_surveys-grc-2009-fr
 
Chapter
 

Améliorer la performance du système public de santé You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1009152ec005.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-grece-2009/ameliorer-la-performance-du-systeme-public-de-sante_eco_surveys-grc-2009-5-fr
  • READ
Author(s):
OECD
Pages :
95–134
DOI :
10.1787/eco_surveys-grc-2009-5-fr

Hide / Show Abstract

Les résultats de la Grèce dans le domaine de la santé se comparent favorablement avec la moyenne de l’OCDE. Cependant, le fonctionnement du système de soins n’est pas jugé satisfaisant par la population. Une source d’insatisfaction concerne la proportion élevée des dépenses privées de santé des ménages, notamment des paiements informels, alors que les dépenses médicales publiques en proportion du PIB sont parmi les plus faibles de l’OCDE. Cette situation conduit à des problèmes d’équité d’accès à certains services médicaux. On observe aussi une baisse d’efficacité du système à laquelle il importe de remédier au plus tôt compte tenu de la hausse de la demande de soins, qui devrait s’intensifier au cours des prochaines décennies, et de la nécessité de maîtriser la croissance des dépenses publiques de santé. Ceci milite en faveur de réformes sur quatre points : i) réviser la structure très fragmentée du système de soins et sa gouvernance ; ii) améliorer la qualité des services publics de soins primaires ; iii) moderniser l’administration hospitalière ; et iv) encore mieux maîtriser les dépenses pharmaceutiques.
Also available in: English