Études économiques de l'OCDE : France 2009
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : France 2009

La grave récession qui frappe tous les pays développés n’a pas épargné la France mais elle devrait être moins forte qu’ailleurs grâce aux puissants stabilisateurs automatiques. Il n’en demeure pas moins que la crise laisse les finances publiques dans un état alarmant. Cette édition 2009 de l’étude périodique l’OCDE consacrée à la France comprend des chapitres qui analysent les manières d’affronter la récession, les réformes du marché de l’emploi, le rétablissement de la compétitivité française et le renforcement de la concurrence.
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1009052e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-france-2009_eco_surveys-fra-2009-fr
  • READ
 
Chapter
 

Évaluations et recommandations You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1009052ec002.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-france-2009/evaluations-et-recommandations_eco_surveys-fra-2009-2-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

À l’instar des autres pays industrialisés, l’économie française est confrontée à la plus intense récession de la période d’après-guerre. Après la sévère contraction enregistrée au dernier trimestre de 2008, l’activité semble avoir poursuivi son recul au début de 2009. Compte tenu des risques persistants de fortes turbulences financières et d’un repli encore plus marqué du commerce mondial, une grande incertitude demeure quant au démarrage et à la vigueur de la reprise. En tout état de cause, le recul de l’activité sera très significatif, quoique moins prononcé qu’ailleurs, avec éventuellement une atténuation graduelle de la récession en cours d’année, notamment sous l’impulsion des stimuli budgétaires et des réductions de taux d’intérêt en France et à l’étranger. Avec la baisse de l’emploi qui en découle, le chômage continuera sans doute de monter tout au long de l’année et le taux d’inflation sera vraisemblablement proche de zéro. 
Also available in English
 
Visit the OECD web site