Études économiques de l'OCDE : France 2009
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : France 2009

La grave récession qui frappe tous les pays développés n’a pas épargné la France mais elle devrait être moins forte qu’ailleurs grâce aux puissants stabilisateurs automatiques. Il n’en demeure pas moins que la crise laisse les finances publiques dans un état alarmant. Cette édition 2009 de l’étude périodique l’OCDE consacrée à la France comprend des chapitres qui analysent les manières d’affronter la récession, les réformes du marché de l’emploi, le rétablissement de la compétitivité française et le renforcement de la concurrence.
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1009052e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-france-2009_eco_surveys-fra-2009-fr
  • READ
 
Chapter
 

Affronter la récession et préserver la soutenabilité des finances publiques You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1009052ec003.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-france-2009/affronter-la-recession-et-preserver-la-soutenabilite-des-finances-publiques_eco_surveys-fra-2009-3-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

La crise financière n’aura pas épargné l’économie française qui est confrontée à une profonde récession en 2009, même si elle est moins sévère qu’ailleurs. Après le net recul enregistré au quatrième trimestre de 2008, l’activité devrait continuer à se contracter tout au long de cette année. Des incertitudes demeurent quant au moment et à la vigueur de la reprise, notamment en raison des risques qui pèsent sur le bilan des institutions financières. Malgré le fait qu’elles aient été fragilisées par la crise, les banques françaises ne sont pas en aussi mauvaise posture que leurs homologues de nombreux autres pays. Par ailleurs, le risque que la correction en cours sur le marché de l’immobilier accentue le déclin de l’activité économique est plutôt limité, en raison du faible taux d’endettement des ménages et de la faiblesse des effets de richesse sur la consommation. La crise laissant les finances publiques dans une position dégradée, une des priorités une fois la reprise enclenchée sera de remettre le solde des administrations publiques sur le sentier de retour à l’équilibre. Étant donné le niveau très élevé des prélèvements obligatoires, l’assainissement des finances publiques devra passer essentiellement par la maîtrise des dépenses. Ce chapitre passe en revue les derniers développements macroéconomiques, y compris en ce qui concerne la politique budgétaire, et discute les priorités en matière d’assainissement des finances publiques.
Also available in English
 
Visit the OECD web site