Études économiques de l'OCDE : Fédération de Russie 2002
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Fédération de Russie 2002

L’édition 2002 de l'Étude économique consacrée à la Fédération de Russie examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Elle comporte des chapitres consacrés aux petites entreprises et à l'entreprenariat, à la réglementation et à la réforme du marché du gaz et de l'électricité et aux relations fédéralistes budgétaires.

Click to Access: 
Publication Date :
26 Mar 2002
DOI :
10.1787/eco_surveys-rus-2002-fr
 
Chapter
 

Gaz et électricité

Réglementation et réforme You do not have access to this content

French
Click to Access: 
Author(s):
OECD
Pages :
119–176
DOI :
10.1787/eco_surveys-rus-2002-5-fr

Hide / Show Abstract

Le gaz naturel et l’électricité occupent une place centrale dans l’économie russe. De prime abord, l’immensité des dimensions et des perspectives de ces deux secteurs est frappante. La Russie possède un tiers environ des réserves mondiales de gaz naturel, pour l’essentiel dans 20 grands gisements, et elle fournit actuellement un quart de la totalité du gaz mis sur le marché mondial. Quant à son infrastructure électrique, constituée de centrales qui représentent une puissance de 214.3 millions de kilowatts, d’un réseau haute tension de 43.4 milliers de kilomètres et d’un réseau basse tension de 2 627 milliers de kilomètres, c’est la plus grande du monde. La production d’électricité russe se place au deuxième rang mondial, après celle des États-Unis. Environ 30 pour cent du total des recettes budgétaires fédérales provenaient de la taxation du gaz et de l’électricité en 2000, et le gaz naturel comptait également pour 20 pour cent dans le total des recettes d’exportation de la Russie. Alors que l’on assistait, dans l’économie russe, à l’effondrement de la plupart des branches industrielles pendant la majeure partie des années 90, la production de gaz est demeurée relativement stable et le secteur de l’électricité a conservé une capacité de production plus que suffisante pour répondre à la demande (graphique 21). Le gaz et l’électricité sont, de surcroît, très étroitement liés en Russie, non seulement parce qu’il s’agit de sources d’énergie qui peuvent se substituer l’une à l’autre, mais aussi parce que près de 40 pour cent du gaz naturel fourni dans le pays servent à produire de l’électricité.

Also available in: English