Études économiques de l'OCDE : Fédération de Russie 2009
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Fédération de Russie 2009

Édition 2009 de l'étude économique de l'OCDE consacrée périodiquement à l'économie de la Fédération de la Russie. L'ouvrage inclut des chapitres sur les points suivants : la stabilisation et le retour à la croissance, comment mener une politique budgétaire favorable à la croissance à court et à long terme, renforcer la flexibilité du régime de change et l'efficacité de la politique monétaire et améliorer l’efficience et la résilience du secteur bancaire. Le thème spécial analyse comment améliorer la réglementation des marchés de produits et de services. 
Click to Access: 
Publication Date :
08 Oct 2010
DOI :
10.1787/eco_surveys-rus-2009-fr
 
Chapter
 

Améliorer la réglementation des marchés de produits et de services de la Russie You do not have access to this content

French
Click to Access: 
Author(s):
OECD
Pages :
141–188
DOI :
10.1787/eco_surveys-rus-2009-8-fr

Hide / Show Abstract

Ce chapitre s’appuie sur les indicateurs OCDE de la réglementation des marchés de produits (RMP) pour évaluer dans quelle mesure l’environnement réglementaire en Russie favorise la concurrence et pour attirer l’attention sur les secteurs dans lesquels de nouveaux efforts de réforme seraient payants. Les estimations de ces indicateurs font apparaître que, en dépit d’améliorations dans certains domaines, de nombreux aspects du cadre réglementaire de la Russie sont encore restrictifs, et il subsiste des possibilités considérables de rehausser la performance économique en alignant la réglementation sur les meilleures pratiques. En particulier, à en juger par les scores obtenus, réduire le rôle du secteur des entreprises d’État sur les marchés intrinsèquement concurrentiels et redoubler d’ efforts pour libéraliser les régimes du commerce extérieur et de l’investissement serait bénéfique pour la performance économique de la Russie. Toutefois, les travaux en cours doivent être centrés sur la séparation des segments concurrentiel et monopolistique du marché et sur la levée des obstacles à l’entrée. En outre, les autorités doivent développer les capacités et les pouvoirs des régulateurs sectoriels. La mise en place d’une politique globale de la concurrence contribuerait aussi à mettre au premier plan la question de la concurrence et à diffuser une éthique concurrentielle dans les différents niveaux d’administration.