Études économiques de l'OCDE : Danemark

French
Frequency
Every 18 months
ISSN: 
1999-0227 (online)
ISSN: 
1995-316X (print)
DOI: 
10.1787/19990227
Hide / Show Abstract

Études économiques consacrées périodiquement par l'OCDE à l’économie du Danemark. Chaque étude analyse les grands enjeux auxquels le pays fait face. Elle examine les perspectives à court terme et présente des recommandations détaillées à l’intention des décideurs politiques. Des chapitres thématiques analysent des enjeux spécifiques. Les tableaux et graphiques contiennent un large éventail de données statistiques.

Also available in English
 
Études économiques de l'OCDE : Danemark 2016

Latest Edition

Études économiques de l'OCDE : Danemark 2016 You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1016112e.pdf
  • PDF
  • http://oecd.metastore.ingenta.com/content/102016112f1.epub
  • ePUB
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-danemark-2016_eco_surveys-dnk-2016-fr
  • READ
Author(s):
OECD
20 Jan 2017
Pages:
142
ISBN:
9789264266735 (EPUB) ; 9789264266711 (PDF) ;9789264266704(print)
DOI: 
10.1787/eco_surveys-dnk-2016-fr

Hide / Show Abstract

L'Étude économique de l'OCDE pour le Danemark 2016 examine les récents développements économiques, politiques, et les perspectives et jette un regard plus détaillé sur les risques macroéconomique et financier, le vieillissement et bien-être.

Also available in English
loader image

Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Table of Contents

  • Mark Click to Access
  • Statistiques de base du Danemark, 2014

    Cette Étude est publiée sous la responsabilité du Comité d’examen des situations économiques et des problèmes de développement (EDR) de l’OCDE, qui est chargé de l’examen de la situation économique des pays membres.La situation économique et les politiques du Danemark ont été évaluées par le Comité le 21 mars 2016. Le projet de rapport a ensuite été révisé à la lumière des débats et approuvé à titre définitif par le Comité plénier le 14 avril 2016.Le projet de rapport du Secrétariat a été établi pour le Comité par Zuzana Smidova, Caroline Klein et Louise Aggerstrøm Hansen, qui a été détachée du ministère danois des Finances, sous la direction d’Andreas Wörgötter. Lutécia Daniel a prêté son concours aux travaux de recherche. Heloise Wickramanayake a formaté le rapport et en a effectué la mise en page. La précédente Étude consacrée au Danemark a été publiée en janvier 2014.Des informations sur la dernière Étude et sur les précédentes, ainsi que sur la manière dont les Études sont préparées, sont disponibles à l’adresse suivante : www.oecd.org/eco/surveys.

  • Résumé

    Les Danois bénéficient de niveaux de vie et de bien-être élevés, qu’il faut d’abord mettre sur le compte de la volonté de réforme de ses gouvernants. Néanmoins, la reprise économique a été fragile et le PIB par habitant reste inférieur à son niveau d’avant la crise, même si le revenu national brut s’est vu dynamisé par une évolution favorable des termes de l’échange. L’investissement a été en demi-teinte et le pétrole de la mer du Nord a pesé sur la croissance. L’atonie des gains de productivité demeure problématique et pèse sur les perspectives de croissance à long terme d’une économie dont la population est vieillissante. Dans de nombreux domaines tels que certains services et le commerce de détail, un renforcement de la pression concurrentielle et de l’innovation serait bénéfique pour la croissance. Diverses réformes ont été lancées, mais il est possible d’aller plus loin, notamment en stimulant la concurrence, dans le commerce de détail et les pharmacies.

  • Évaluation et recommandations

    La population danoise jouit d’un niveau de vie matériel élevé ainsi que d’un vaste système de protection sociale, et obtient de bons résultats pour diverses dimensions du bien-être (). L’économie est enfin sur le point de se redresser après une récession prolongée, et les ménages bénéficient de la croissance de l’emploi dans le secteur privé et de la progression des revenus réels. Le chômage est bas et le  modèle nordique , qui conjugue mécanismes de marché propices aux gains d’efficience, services publics de haute qualité et vaste système de protection sociale, fonctionne toujours bien.

  • Progrès accomplis en matière de réformes structurelles

    L’annexe qui suit recense les recommandations formulées dans les Études précédentes et les mesures prises depuis la publication, en janvier 2014, de la dernière Étude économique sur le Danemark.

  • Add to Marked List
  • Expand / Collapse Hide / Show all Abstracts Chapitres thématiques

    • Mark Click to Access
    • Risques macroéconomiques et financiers

      De taille importante, le secteur financier danois présente un haut degré d’interdépendances entre les banques, les établissements de crédit hypothécaire et les organismes de retraite. Parallèlement, la taille du bilan des ménages est importante également, de même que leur dette brute. Même si à ces hauts niveaux d’endettement correspondent d’importants actifs, notamment sous forme d’épargne-retraite, on observe des boucles de rétroaction avec le marché de l’immobilier et le bilan des ménages, qui concourent à la volatilité macroéconomique. Dans le même temps, le très bas niveau des taux d’intérêt risque de contribuer à l’accumulation de risques, notamment sur le marché du logement. Étant donné la reprise en cours sur ce marché, il est temps de supprimer les effets de distorsion d’une fiscalité favorisant l’emprunt, ce qui permettrait de renforcer les stabilisateurs automatiques du cadre budgétaire. Enfin, de nouvelles mesures de libéralisation du marché locatif privé aideraient à dynamiser le marché immobilier dans son ensemble et à réduire la nécessité de couvrir les besoins de logements en priorité par le segment des propriétaires-occupants.

    • Trouver le bon système d'incitations au travail dans une société vieillissante

      Le système danois de protection sociale, généreux, repose sur des taux d’activité élevés, que ce soit pour son financement ou pour garantir la cohésion sociale. Aussi est-il d’autant plus nécessaire de trouver le bon système d’incitations au travail et d’améliorer l’employabilité des actifs les plus vulnérables, en particulier les migrants. Par ailleurs, de nombreux bénéficiaires de prestations sont imposés à des taux marginaux élevés lorsqu’ils retournent au travail, ce qui crée un obstacle à l’insertion. Dans le même ordre d’idée, avec le vieillissement de la population, la nécessité de prolonger la vie active constitue un objectif central. Beaucoup a été fait au Danemark pour maintenir les travailleurs seniors au travail, y compris dans la conception même du système de retraite. Les contraintes financières des institutions de protection sociale pourraient être allégées en tirant un meilleur parti des effets de la réforme budgétaire sur les municipalités, en assurant une meilleure coordination entre les différents prestataires de services et en ouvrant le marché des services sociaux, notamment les soins aux personnes âgées, à des prestataires privés, moyennent un strict contrôle de la qualité des soins dispensés.

    • Add to Marked List
 
Visit the OECD web site