Études économiques de l'OCDE : Chine 2005
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Chine 2005

La première Étude économique de l’OCDE consacrée à la Chine fait le point sur l’évolution encourageante des réformes structurelles en Chine, qui ont permis d’enclencher un processus durable de développement économique. L’étude montre également les domaines dans lesquels la réforme doit encore se poursuivre. L’amélioration du cadre applicable au secteur privé, les réformes du marché du travail, le vieillissement démographique, la réforme du secteur public et le système financier, tels sont les principaux thèmes traités.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1005132e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-chine-2005_eco_surveys-chn-2005-fr
  • READ
 
Chapter
 

Principaux enjeux de la politique économique chinoise You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1005132ec003.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-chine-2005/principaux-enjeux-de-la-politique-economique-chinoise_eco_surveys-chn-2005-3-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

La croissance rapide que connaît l’économie chinoise depuis le début de la décennie ne se dément pas. Les pouvoirs publics ont nettement réorienté leur action vers une ouverture de l’économie aux forces du marché. Les dispositions relatives à la fixation des prix, au commerce extérieur, aux taux de change, à l’investissement étranger, aux barrières à l’entrée, aux marchés intérieurs, au fonctionnement des entreprises d’État et au système financier ont toutes été modifiées. Ces réformes ont stimulé une croissance qui, en termes d’analyse causale, résulte essentiellement d’une accumulation rapide de capital, elle-même alimentée par une épargne nationale qui représente près de la moitié du produit intérieur brut (PIB). Cette réorientation de l’action publique a permis un renforcement sensible du rôle joué par le secteur privé et ouvert la voie à un afflux massif d’investissements étrangers. Pour maintenir le rythme de croissance actuel, les autorités devront poursuivre les réformes afin de continuer à améliorer le cadre d’activité du secteur privé, d’achever la refonte du secteur bancaire et d’assurer la stabilité de l’environnement macroéconomique. L’économie présente en outre des déséquilibres dont la résorption contribuerait à renforcer la croissance et le bien-être de la population. Des changements d’orientation s’imposent notamment pour atténuer les disparités entre revenus ruraux et urbains, et accélérer le processus d’urbanisation. De nouvelles réductions du niveau élevé de pollution permettraient également d’accroître le bien-être de la population.
 
Visit the OECD web site