Études économiques de l'OCDE : Belgique 2005
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Belgique 2005

L'étude économique de l’OCDE 2005, de la Belgique, examine de manière approfondie, le problème économique le plus urgent du pays : le vieillissement de la population. Après un passage en revue des conséquences économiques et budgétaires de ce phénomène démographique, l'étude aborde diverses options envisageables, à savoir assurer la viabilité à long terme des finances publiques, maîtriser la hausse des dépenses de santé, accroître le taux d'emploi, amplifier l'impact économique des migrations, améliorer les résultats dans l'enseignement secondaire, et accélérer la croissance de la productivité.

Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1005052e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2005_eco_surveys-bel-2005-fr
  • READ
 
Chapter
 

Amplifier l'impact économique des migrations You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1005052ec007.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-belgique-2005/amplifier-l-impact-economique-des-migrations_eco_surveys-bel-2005-7-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Le présent chapitre examine les mesures de nature à amplifier l’impact économique des migrations en Belgique. Les immigrés résidant dans ce pays ne sont pas tous originaires des autres États membres de l’UE. Ils viennent aussi d’Afrique du Nord, de Turquie, d’Afrique centrale (ex-Zaïre) et d’Asie. Ces dernières années, les migrations ont surtout été induites par le regroupement familial (également favorisé par une campagne de régularisation) et la demande d’asile. L’intégration économique des étrangers originaires de pays non membres de l’UE est très limitée. Les taux d’emploi chez les femmes sont particulièrement bas tandis que les hommes...
Also available in English
 
Visit the OECD web site