Études économiques de l'OCDE : Allemagne 2006
Hide / Show Abstract

Études économiques de l'OCDE : Allemagne 2006

L’édition 2006 de l’étude périodique de l'OCDE sur l’économie allemande dresse le tableau d’une économie qui reste faible et inégale, et recommande des réformes dans un certain nombre de domaines. Des dossiers spéciaux sont consacrés à quelques enjeux majeurs : rétablir la crédibilité budgétaire, rendre l’administration plus efficace, améliorer le système éducatif, flexibiliser le marché du travail et ouvrir la concurrence dans les activités de services et de réseau.
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1006082e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-allemagne-2006_eco_surveys-deu-2006-fr
  • READ
 
Chapter
 

Restaurer la crédibilité budgétaire et accroître l'efficience du secteur public You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/1006082ec004.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economics/etudes-economiques-de-l-ocde-allemagne-2006/restaurer-la-credibilite-budgetaire-et-accroitre-l-efficience-du-secteur-public_eco_surveys-deu-2006-4-fr
  • READ
Author(s):
OECD

Hide / Show Abstract

Bien que les dépenses publiques aient été structurellement réduites par rapport au PIB ces dernières années, le ratio d’endettement a atteint un niveau élevé et il faut s’attendre à une forte hausse des dépenses liées au vieillissement. Des mesures sont en place pour diminuer le déficit à partir de 2007, notamment en relevant le taux normal de la TVA, mais pour assurer la viabilité des finances publiques il faudra de nouvelles initiatives d’assainissement sous la forme d’une meilleure hiérarchisation des dépenses. Il faut à tous les niveaux d’administration une politique d’assainissement plus déterminée, notamment en mettant fin au renflouement des Länder qui connaissent des difficultés financières. Il faudrait que la réforme des relations budgétaires entre la Fédération et les Länder introduise plus de clarté dans les compétences législatives, réduise les cofinancements entre niveaux d’administration et élargisse les possibilités de recettes fiscales propres à l’échelon infranational. Les recettes fiscales sont à considérer comme modérées, mais les taux effectifs d’imposition des entreprises et des travailleurs sont élevés, avec des effets négatifs sur la production potentielle; c’est pourquoi il faudrait élargir encore les bases d’imposition en éliminant certaines dépenses fiscales, notamment celles consenties pour la taxation des revenus du capital.
Also available in English
 
Visit the OECD web site