Afrique Renouveau

Frequency
3 times a year
ISSN: 
2517-9845 (online)
http://dx.doi.org/10.18356/c7ac2a1f-fr
Hide / Show Abstract

Le magazine Afrique renouveau traite des nombreux défis auxquels sont confrontés les populations africaines, leurs dirigeants et leurs partenaires internationaux: les objectifs de développement durable, les réformes économiques, la dette, l’éducation; la santé, la promotion de la femme, les conflits et troubles politiques, la démocratisation, les investissements, le commerce, l’intégration régionale et autres sujets. Il suit les débats d’orientation générale et publie des analyses d’experts et des reportages de terrain sur l’impact de ces débats sur la vie des populations. Il met en lumière le point de vue des décideurs politiques, des responsables d’Organisations non gouvernementale et autres activement engagés dans les efforts de transformation de l’Afrique et d’amélioration de ses perspectives. Le magazine publie et examine également les différents aspects de l’engagement des Nations Unies en Afrique, plus particulièrement dans le cadre du Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

Also available in English
Article
 

Un pas de géant pour les écoles du Kenya You do not have access to this content

French
 
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9012ce68-fr.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/economic-and-social-development/un-pas-de-geant-pour-les-ecoles-du-kenya_9012ce68-fr
  • READ
Author(s):
Michael Fleshman
31 July 2005
Pages:
2
Bibliographic information
No.:
4,
Volume:
19,
Issue:
2
Pages:
10–11
http://dx.doi.org/10.18356/9012ce68-fr

Hide / Show Abstract

Lors de la rentrée scolaire de janvier 2003 à l’école élémentaire de Doonholm, près de Nairobi, l’agitation n’était pas seulement due aux élèves, aux parents inquiets et aux enseignants nerveux. Quelques semaines plus tôt, le Gouvernement kényen nouvellement élu avait annoncé l’élimination des frais de scolarité, et “les enseignants n’y étaient pas véritablement préparés. Nous ne savions pas ce qui se passerait”, explique le proviseur, Margaret Ayiemba. Les écoles seraient-elles capables d’accueillir tant de nouveaux arrivants? Plus de 200 nouveaux élèves impatients sont en effet venus s’ajouter à leurs 1 300 camarades qui s’entassaient déjà dans des locaux exigus.
Also available in English